District de Pyeongchang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

District de PyeongChang
Image illustrative de l’article District de Pyeongchang
Noms
Nom hangeul 평창군
Nom hanja 平昌郡
Nom romanisation révisée PyeongChang-gun
Nom McCune-Reischauer P'yŏngch'ang-gun[1]
Administration
Pays Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Statut district
Démographie
Population 39 657 hab. (2019)
Densité 27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 26′ nord, 128° 32′ est
Superficie 146 300 ha = 1 463 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Corée du Sud
Voir sur la carte administrative de Corée du Sud
City locator 14.svg
District de PyeongChang
Géolocalisation sur la carte : Corée du Sud
Voir sur la carte topographique de Corée du Sud
City locator 14.svg
District de PyeongChang

Le district de Pyeongchang (평창군, PyeongChang-gun, prononcé : /pʰjʌŋ.tɕʰaŋ.ɡun/[2]), littéralement « Paix et Développement », est un arrondissement de la province de Gangwon, à 180 km à l’est de Séoul, en Corée du Sud. Avec moins de 30 hab./km2, il est relativement peu peuplé car situé en altitude dans une zone montagneuse. C’est le plus célèbre centre de sport d’hiver de Corée du Sud. Le district est composé d'une petite ville (eup), PyeongChang-eup (평창읍, 9 293 habitants en 2009) et de sept communes (myeon) : Bangnim (방림 , 2 450 hab.) Bongpyeong (봉평, 5 553 hab.), Daegwallyeong (대관령, 6 139 hab.), Daehwa (대화, 5 728 hab.), Jinbu (진부, 9 878 hab.), Mitan (미탄, 1 904 hab.) et Yongpyeong (용평, 3 044 hab.)[3]. La station de ski principale était initialement à Yongpyong, aux portes de Daegwallyeong. Elle est maintenant secondée par la station plus récente d'Alpensia située juste à côté.

Avec les Jeux olympiques d'hiver de 2018, les autorités locales coréennes et le Comité international olympique utilisent généralement le camel case « PyeongChang », pour éviter la confusion avec Pyongyang[4], et nomment « ville de PyeongChang » le centre-ville de Daegwallyeong.

Géographie[modifier | modifier le code]

Woljeongsa, temple bouddhiste.

Le district de PyeongChang se trouve dans les monts Taebaek. À l’est du district se trouve le mont Odae, un site d’excursion très apprécié puisqu’il reçoit 800 000 visiteurs par an, attirés par la nature, les pistes de ski, les terrains de golf et les temples de Woljeongsa et de Sangwonsa.

Le district de PyeongChang comptait 87 000 habitants en 1977 et 50 000 en 1994[3]. Depuis, la baisse s'est ralentie pour atteindre 43 989 habitants en 2009[3]. Il avoisine au nord-est le district de Gangneung, une ville située au bord de la mer du Japon, ainsi que les districts de Jeongseon, Yeongwol, Hoengseong et Hongcheon.

Situé à une hauteur de près de 700 mètres d'altitude (Daegwallyeong), les hivers sont longs et rigoureux. Le climat est continental avec des étés très humides à cause de la mousson. La hauteur moyenne de neige est assez basse. Cependant, le climat est propice à l'enneigement artificiel.

Relevé météorologique de Daegwallyeong, Pyeongchang 1991-2020
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −12,2 −10,1 −4,7 1,2 6,8 11,6 16,6 16,5 10,4 3,5 −2,6 −9,4 2,3
Température moyenne (°C) −6,9 −4,6 0,4 7 12,5 16,2 19,6 19,7 14,6 8,8 2,3 −4,5 7,1
Température maximale moyenne (°C) −1,8 0,6 5,5 12,9 18,4 21,3 23,4 23,6 19,4 14,6 7,5 0,5 12,2
Record de froid (°C)
date du record
−28,9
1974
−27,6
1978
−23
1983
−14,6
1972
−4,7
1977
−1,7
2010
4,4
1976
3,3
1977
−2,3
1980
−9,9
1982
−18,7
1973
−24,7
1980
−28,9
1974
Record de chaleur (°C)
date du record
9,3
2020
16,5
2004
20,5
2020
30,1
2005
31
1983
32,3
2005
32,9
2018
32,7
1973
29
2010
26,1
2021
21,5
2003
13,5
2002
32,9
2018
Ensoleillement (h) 199,3 193,5 210,9 223,1 237,2 192,4 143 138,2 149,6 196,2 177,2 193,3 2 253,9
Précipitations (mm) 53,1 49,2 72,6 93,5 108,2 162,5 336,3 368,4 249,6 97,6 69,4 34,7 1 695,1
Nombre de jours avec précipitations 9,4 8,9 11,2 10,4 10,8 12,9 17,8 18,1 13,1 8,9 10,2 8,5 140,2
dont nombre de jours avec précipitations ≥ 10 mm 1,6 1,5 2,7 2,7 2,8 4 7,4 7,1 5,3 2,4 2,2 0,9 40,6
Humidité relative (%) 66,3 65,7 65,8 61,9 67,5 79,4 86,2 87,2 85,5 76,8 70,3 66,6 73,3
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
−1,8
−12,2
53,1
 
 
 
0,6
−10,1
49,2
 
 
 
5,5
−4,7
72,6
 
 
 
12,9
1,2
93,5
 
 
 
18,4
6,8
108,2
 
 
 
21,3
11,6
162,5
 
 
 
23,4
16,6
336,3
 
 
 
23,6
16,5
368,4
 
 
 
19,4
10,4
249,6
 
 
 
14,6
3,5
97,6
 
 
 
7,5
−2,6
69,4
 
 
 
0,5
−9,4
34,7
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm

Jeux olympiques d'hiver de 2018[modifier | modifier le code]

La station de la vallée du dragon (YongPyong).

Abritant des stations de sports d'hiver, le district est à plusieurs reprises candidat à l'organisation des Jeux olympiques d'hiver.

Pour les Jeux de 2010, celui-ci a échoué de peu face à Vancouver par 53 voix contre 56.

Pour 2014, sa candidature est battue par Sotchi par 47 voix contre 51, cette dernière recevant le soutien de la Corée du Nord.

De nouveau candidate, avec le statut de favorite, à l'organisation des Jeux olympiques d'hiver de 2018 tout comme Munich et Annecy, PyeongChang est élue le , dès le premier tour. Ces jeux sont organisés essentiellement par le gouvernement provincial de Gangwon et par la municipalité de Gangneung, accompagnés par deux sociétés privées, la station d'Yongpyong et le Bokwang Phoenix Park[8].

La station d'Alpensia est au centre de la manifestation. Elle accueille la plupart des compétitions de ski, le centre de presse et les cérémonies d'ouverture et de clôture tandis que les sports de glace ont lieu sur la côte dans la ville de Gangneung à 30 min de route. Les épreuves de snowboard et de ski acrobatique ont lieu au Phoenix Park, le ski alpin étant réparti entre Yongpyong pour la technique et Jungbong pour la vitesse[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « P’yŏngch’ang-gun: Corée du Sud - nom, coordonnées géographiques, division administrative et carte », Noms géographiques (consulté le )
  2. En français canadien, le nom de ce district est généralement prononcé /pjɔŋ.tʃaŋ/ conformément à l'usage radio-canadien.
  3. a b et c (ko) Households and Population by Eup, Myeon and Dong (Resident Registration)
  4. « JO d'hiver 2018: Pour ne pas être confondu avec la capitale de la Corée du Nord, PyeongChang se rajoute une majuscule », sur 20 Minutes / AFP,
  5. (ko) « "평년값자료(1991–2020), 대관령(100)" », Administration météorologique coréenne (consulté le ).
  6. (ko) « "기후자료 극값(최대값) 전체년도 일최고기온 (℃) 최고순위, 대관령(100)" », sur Administration météorologique coréenne (consulté le ).
  7. (ko) « "기후자료 극값(최대값) 전체년도 일최저기온 (℃) 최고순위, 대관령(100)" », sur Administration météorologique coréenne (consulté le ).
  8. a et b (fr) Dossier de candidature PyeongChang2018, volume 2, sport et sites

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :