Maixe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Maixe
Maixe
Mairie.
Blason de Maixe
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Lunéville
Canton Lunéville-1
Intercommunalité Communauté de communes du Pays du Sânon
Maire
Mandat
Alexandra Hinzelin
2014-2020
Code postal 54370
Code commune 54335
Démographie
Gentilé Maixois
Population
municipale
413 hab. (2016 en diminution de 4,4 % par rapport à 2011)
Densité 44 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 38′ 45″ nord, 6° 26′ 25″ est
Altitude Min. 213 m
Max. 314 m
Superficie 9,33 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Maixe

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Maixe

Maixe est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Maixe est situé au nord-est de la France, à 7,5 km au nord-ouest de Lunéville.

Maixe peut être divisé en trois grandes zones distinctes, séparées de quelques centaines de mètres : le cœur du village dit Grande Maixe (village-tas), Petite Maixe (village-rue) et le hameau de la Saline de Maixe.

Le territoire de la commune est limitrophe de six communes.

Communes limitrophes de Maixe
Drouville Serres Einville-au-Jard
Crévic Maixe
Anthelupt Deuxville

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Maixe est traversé par le Sânon et par le canal de la Marne au Rhin, qui sépare le village en Grande Maixe et Petite Maixe.

Maixe accueille l'écluse n° 19 du canal de la Marne au Rhin[1].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Voies de communication[modifier | modifier le code]

La principale route qui traverse le village est la Départementale 2 entre Crévic et Einville-au-Jard. Elle croise à Maixe la départementale 70 entre Drouville et Lunéville.

Maixe est en partie traversée par la voie verte du canal de la Marne au Rhin, liant Maixe d'un côté jusqu'à Paris et de l'autre côté jusqu'en Allemagne en passant près du Rhin.

Transports[modifier | modifier le code]

La commune de Maixe est desservie par les lignes M520 (Desserte du marché de Lunéville) et R660 (Einville-au-Jard - Dombasle - Nancy) du réseau TED (Transport En Département), le réseau de transport en commun par bus et taxis mis en place par Service Transports du conseil général de Meurthe-et-Moselle.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Évolution du nom : Marche en 1130, en 1344, en 1351, en 1420 et en 1625 ; Maxe-lès-Einville en 1567 ; Maxe en 1622 et Maixe en 1664[2].

La plus ancienne mention de Maixe (la commune portait alors le nom de Marches) et son seigneur se trouvent dans la charte de l'abbaye de Beaupré[Note 1] de 1130, où un Karolus de Marches figure en qualité de témoin. Ensuite, le nom du village apparaît sous les graphies de Maxiae, puis Maxe (prononcé Mâche), puis Maixe[3].

En lorrain : Mâche[4], avec le [â] lorrain donc plus long qu'en français et le [ch] expiré. Selon Émile Badel dans son Dictionnaire des noms de rues à Nancy[5], la lettre [x] des toponymes lorrains s'est substituée à la lettre grecque [χ] (chi) des manuscrits anciens sans transmettre la prononciation de cette dernière.

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

La découverte en 1881 d'un cimetière mérovingien entre la route d'Einville et le canal indique que le site du village de Maixe était déjà habité. Ce site convient à l'établissement d'un village avec la présence de la rivière permettant la pêche, les terrains autour pour les prairies, un plateau pour la culture, des coteaux orientés plein sud pour la vigne et des forêts.

Une nécropole franque a été fouillée en 1881 à Baxempré.

Les fonts baptismaux de l'église Saint-Martin datent de la fin du XVe siècle[6].

Le , Pierre Petit devient seigneur de Maixe (Le village portait encore le nom de Marches). Son gendre Claude Bardin lui succéda en 1602.

La guerre de Trente Ans réduit la population en Lorraine. En 1647, on ne compte plus que 2 ménages à Maixe, 4 en 1654, 2 en 1660, puis le village se repeuple avec 88 ménages en 1768, 104 en 1802, 108 en 1822[3].
La Petite Maixe a été construite près du moulin sur le Sânon vers 1696.

En 1855, une épidémie de choléra coûta la vie à 30 personnes.

Saline de Maixe[modifier | modifier le code]

Au XIXe siècle, l'industrialisation permit un développement de Maixe, avec l'installation en 1880-1881 d'une saline et son hameau près du canal[3].

La saline de Maixe est construite de 1881 à 1884 par l'entreprise Perrin et Bichaton de Nancy pour la société des salines de Maixe. Elle passe par la suite aux mains de la Compagnie des Salins du Midi et des Salines de l'Est qui modernise considérablement les installations dans le 3e quart XXe siècle (daté par tradition orale). Les bassins de décantation et le transformateur sont construits à ce moment. À la suite de la cessation de la fabrication en 1966, de nombreux bâtiments détruits en 1988 et 1989.

Le procédé Piccard (évaporation des dissolutions salées par récupération de la chaleur latente de vaporisation) y est exploite entre 1884 et 1940 ; productions annuelles en tonnes : 6984 en 1913, 5230 en 1923[7].

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Maixe fut le siège de combats qui provoquèrent de nombreux dégâts : 36 maisons incendiés et l'église endommagée. La commune fut prise le par le VIe armée allemande. Le village fut repris lors de la bataille de la trouée de Charmes le .

Dans le rapport officiel sur "les atrocités allemandes" commises pendant la première guerre mondiale, il est fait mention d'un viol en réunion commis avec la complicité d'un officier allemand et du massacre par armes à feu et par immolation de 11 personnes à Maixe en août 1914.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  mars 2001 Pascal Georgin UMP  
mars 2001 mars 2008 Monique Bérard PS  
mars 2008 octobre 2014 Pascal Georgin UMP Démission en cours de mandat[8]
décembre 2014 En cours
(au 25 juillet 2017)
Alexandra Hinzelin[9]    

Situation administrative[modifier | modifier le code]

De 1988 à 1998, Maixe a fait partie de EPCI Sânon. Depuis 1998, Maixe fait partie de la communauté de communes du Pays du Sânon[10].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[12].

En 2016, la commune comptait 413 habitants[Note 2], en diminution de 4,4 % par rapport à 2011 (Meurthe-et-Moselle : +0,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
404456505423451436442467510
1856 1861 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
496488455455493498497487476
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
483501373409385380388410394
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2016
350310374387394429422411413
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Maixe dispose d'une école maternelle et primaire.

L'école, annexe à la mairie.

Santé[modifier | modifier le code]

Pour la santé, la commune dépend du Centre hospitalier de Lunéville.

Sports[modifier | modifier le code]

Maixe dispose d'un terrain de football et d'un terrain de tennis.

Cultes[modifier | modifier le code]

La paroisse catholique dépend du diocèse de Nancy-Toul.

Économie[modifier | modifier le code]

Maixe accueille quelques entreprises agricoles, un artisan menuisier, ainsi qu'un commerce d'engins agricoles.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église de Maixe est dédiée à saint Martin. Le blason de la commune est gravé sur le bénitier de l'entrée de l'église, car le premier seigneur de Maixe donna ces armes à la commune. L'ancienne église du XVIe siècle a été rebâtie de 1896 à 1898. La première pierre de la nouvelle église a été posée le 3 juin 1896, et elle a été bénie le 12 mai 1898 par monseigneur Charles-François Turinaz, évêque de Nancy. Elle a souffert des bombardements d'août 1914[3].
  • Monument aux morts.
  • Croix de chemin.
  • Vestiges d'une maison forte du XVIe siècle.
  • Canal de la Marne au Rhin : écluse et voie verte.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'azur à une patte de lion d'or arrachée, armée de gueules mise en fasce, au chef d'argent, chargé de trois molettes d'éperon de dix raies de gueules.
Commentaires : Ce sont les armes de Pierre Petit, anobli en 1529. Il épousa Agnès Feriet et acquit « un gagnage de fief sis à Marches ». On retrouve ce blason gravé sur le bénitier de l'entrée de l'église. Dans son armorial, Dom Pelletier dessine par erreur la patte de lion en pal[15].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Foyer Rural de Maixe, Maixe Souvenances..., Fédération départementale des foyers ruraux de Meurthe et Moselle, Bouxières-aux-Chênes, 1982

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Beaupré, ancienne commune française de Meurthe-et-Moselle, intégrée à Moncel-lès-Lunéville.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. le canal de la Marne au Rhin : article du site 'Bord à Bord' de l'asbl, (page consultée le 24 février 2008), < http://bab.viabloga.com/news/le-canal-de-la-marne-au-rhin >
  2. Henri Lepage, Les communes de la Meurthe : journal historique, Nancy, 1853 (lire en ligne)
  3. a b c et d Foyer Rural de Maixe, Maixe Souvenances..., Fédération départementale des foyers ruraux de Meurthe et Moselle, Bouxières-aux-Chênes, 1982
  4. E. Grosse, Dictionnaire statistique du département de la Meurthe, 1836
  5. Emile Badel, Dictionnaire historique des rues de Nancy de 1903 à 1905, tome 1, Nancy (lire en ligne)
  6. Bases de données Palissy et Mérimée sur le patrimoine français
  7. Service régional de l'inventaire Lorraine, notice IA54000928
  8. « Le maire démissionne », sur le site de L'Est républicain, .
  9. « Un nouveau maire à Maixe », sur le site de L'Est républicain, .
  10. site de la Communauté de communes du Sânon
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  15. Site des généalogistes lorrains