La Bourgonce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Bourgonce
La mairie et l'église Saint-Denis
La mairie et l'église Saint-Denis
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Vosges
Arrondissement Saint-Dié-des-Vosges
Canton Saint-Dié-des-Vosges-Ouest
Intercommunalité Communauté de communes des Hauts Champs
Maire
Mandat
Denis Huin
2008 - 2014
Code postal 88470
Code commune 88068
Démographie
Gentilé Bourgonçois(es)
Population
municipale
876 hab. (2011)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 18′ 43″ N 6° 49′ 41″ E / 48.3119444444, 6.82805555556 ()48° 18′ 43″ Nord 6° 49′ 41″ Est / 48.3119444444, 6.82805555556 ()  
Altitude 356 m (min. : 353 m) (max. : 625 m)
Superficie 16,56 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Bourgonce

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Bourgonce

La Bourgonce est une commune française située dans le département des Vosges en région Lorraine. Ses habitants sont appelés les Bourgonçois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Presque entièrement entourée de forêts, La Bourgonce occupe la haute vallée de la Valdange, un affluent gauche de la Meurthe. Elle s'ouvre au nord vers les communes voisines de La Salle et de Nompatelize, mais la seule autre voie de communication mène aux Rouges-Eaux et à la vallée de la Mortagne par le col de Mon Repos (514 m).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , la bataille de La Bourgonce opposa les troupes françaises du général Dupré à leurs homologues prussiennes du général Degenfeld, avant-garde du corps d'armée du général Werder. Négligeant l'état de fatigue de ses hommes, le général français fit mettre en marche deux colonnes en direction d'Étival. Il fut rapidement contré par les Allemands qui remontaient la Meurthe en direction de Saint-Dié et dut battre en retraite. Les effectifs étaient comparables, environ 7000 hommes de part et d'autre, mais l'artillerie de campagne allemande fit la différence. Les pertes françaises s'établirent à 846 tués, blessés et disparus, l'ennemi n'accusant que 431 hommes hors de combat. Le général Dupré se replia en direction de Bruyères par le col de Mon Repos.

La mairie et l'église Saint-Denis

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Denis du XIXe siècle. L'église est également le lieu de culte des habitants de La Salle. La croix principale au sommet du clocher signifie que l'église appartient à La Bourgonce pour les deux tiers et la croix située au-dessus du chœur veut dire qu'elle est la propriété de La Salle pour un tiers[1].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 876 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
553 510 614 634 752 768 789 810 777
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
774 727 690 664 643 594 559 546 548
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
518 488 452 398 385 347 335 359 330
1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011 - -
534 740 753 712 813 829 876 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3])
Histogramme de l'évolution démographique


Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Denis Huin   Exploitant agricole
2001 2008 Jacques Perrin    
Les données manquantes sont à compléter.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Selon l'abbé Luc Grandjean, cité par Vosges Matin le 27/08/10.
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011