Maurice Balfourier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Officier général francais 3 etoiles.svg Maurice Balfourier
Le Miroir n°165 aux funérailles du général Wielemans.
Le Miroir n°165 aux funérailles du général Wielemans.

Naissance
Paris
Décès (à 81 ans)
Paris
Origine Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Grade Général de division
Années de service – 1917
Conflits Première Guerre mondiale
Commandement 9e division d'infanterie
11e division d'infanterie
20e Corps d'Armée
36e Corps d'Armée
Distinctions Légion d'honneur
Croix de Guerre 1914-1918
Médaille interalliée 1914-1918
Médaille Commémorative de la Guerre 70-71
Médaille commémorative de la Grande Guerre

Maurice Balfourier, né le [1] à Paris et décédé le [2] dans la même ville, était un général français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Admis à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr en 1870, il devint général de brigade le , puis fut promu général de division le .

Il fut chef de la 11e division du au , puis à la tête du 20e Corps dit le « Corps de fer », du au , et enfin chef du 36e Corps. Durant la Première Guerre mondiale, il s'est distingué devant Nancy et à la bataille de Verdun.

Il est fait grand officier de la Légion d'honneur en avril 1916 puis grand croix en juillet 1931[3]. Décoré entre autres de la croix de guerre 1914-1918 et fait grand officier de l'Ordre de Léopold.

Une avenue de Paris fut nommée en son honneur dans le 16e arrondissement, l'avenue du Général-Balfourier.


Grades[modifier | modifier le code]

  • 19/06/1908 : général de brigade
  • 22/06/1912 : général de division

Décorations[modifier | modifier le code]

Legion Honneur GC ribbon.svg Croix de Guerre 1914-1918 ribbon.svg World War I Victory Medal ribbon.svg
Medaille commemorative de la guerre 1870-1871 ribbon.svg Medaille commemorative de la Guerre 1914-1918 ribbon.svg

Intitulés[modifier | modifier le code]

Postes[modifier | modifier le code]

  • 25/04/1906 : chef d'état-major de la place de Paris.
  • 15/07/1908 : commandant de la 21e brigade d'infanterie et de la subdivision de région de Nancy
  • 21/10/1911 : commandant supérieur de la défense des places du groupe de Toul et gouverneur de Toul et commandant des subdivisions de région de Toul, de Troyes et de Neufchâteau
  • 31/01/1912 : commandant de la 9e division d'infanterie et des subdivisions de région d'Auxerre, de Montargis, de Blois et d'Orléans
  • 01/11/1913 : commandant de la 11e division d'infanterie et la subdivision de région de Nancy
  • 29/08/1914 : commandant du 20e Corps d'Armée corps de fer
  • 17/09/1916 : commandant du 36e Corps d'Armée
  • 04/03/1917 : en disponibilité
  • 12/04/1917 : placé dans la section de réserve

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

De 1918 à 1933, Maurice Balfourier est le président de l’Association Valentin Haüy au service des aveugles et des malvoyants[4].

Notes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Côtes S.H.A.T.: 9 Yd 540

Liens externes[modifier | modifier le code]