Base aérienne 111 Lyon-Bron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Base aérienne 111 Lyon-Bron
Base aérienne 111 Lyon-Bron
Cocarde
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Date d'ouverture 1912-1972
Coordonnées 45° 43′ 49″ nord, 4° 56′ 19″ est
Altitude 201 m (659 ft)
Informations aéronautiques
Type d'aéroport Militaire
Gestionnaire Armée de l'air
Géolocalisation sur la carte : métropole de Lyon
(Voir situation sur carte : métropole de Lyon)
Base aérienne 111 Lyon-Bron
Base aérienne 111 Lyon-Bron
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Base aérienne 111 Lyon-Bron
Base aérienne 111 Lyon-Bron

La base aérienne 111 Lyon-Bron était un site opérationnel de l'Armée de l'air française, situé sur le territoire de la commune de Bron, près de la ville de Lyon.

Elle était active de 1910 à 1964.

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant la Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'aviation présenté par René Fonck à Lyon-Bron

Un camp d'aviation est créé en [1].

L'école de pilotage est active.

Le 2e groupe d'aviation rassemble plusieurs escadrilles actives.

Entre les deux guerres[modifier | modifier le code]

Le 5e groupe d'aviation, renommé 35e Régiment Aérien d'Observation, puis 35e Régiment d'Aviation Mixte, opère à partir de cette base.

À la création de l'Armée de l'air, en 1934, la base reçoit le numéro 105.

Durant la Deuxième Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le groupe de chasse III/9 y est stationné. Le groupe de reconnaissance I/35 opère dans le secteur. Le capitaine Jean Robert est ainsi mortellement touché, en 1940.

La base devient un lieu de stockage, jusqu'à son occupation effective, en .

Après la Deuxième Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Reconstruite, elle prend le nom de Base aérienne 111 en 1951. Elle accueille le Centre d'Entraînement des Réserves 306, de 1945 à 1964.

En 1956, la station radar est à Bron, en attendant les réaménagements de Mont-Verdun.
La base aérienne 111 est définitivement fermée en 1972[2].

L'ancienne base aérienne, de nos jours[modifier | modifier le code]

L'École de santé des armées y est présente depuis 1981.

Le terrain est aujourd'hui connu sous le nom d'Aéroport de Lyon-Bron. Il est le troisième aéroport d'affaires de France, après celui du Bourget et de Cannes-Mandelieu.

Traditions[modifier | modifier le code]

Unités activées sur la base aérienne[modifier | modifier le code]

Le Groupe de Transport IV/15 Poitou (aujourd'hui Escadron de transport 3/61 Poitou) y est créé le .
Il restera à Bron jusqu'à son transfert à Chartres-Champhol le .

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens internes / Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes et sources[modifier | modifier le code]