Base aérienne 111 Lyon-Bron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Base aérienne 111 Lyon-Bron
Cocarde
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Date d'ouverture 1912-1972
Coordonnées 45° 43′ 49″ nord, 4° 56′ 19″ est
Altitude 201 m (659 ft)

Géolocalisation sur la carte : métropole de Lyon

(Voir situation sur carte : métropole de Lyon)
Base aérienne 111 Lyon-Bron
Base aérienne 111 Lyon-Bron

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Base aérienne 111 Lyon-Bron
Base aérienne 111 Lyon-Bron
Informations aéronautiques
Type d'aéroport Militaire
Gestionnaire Armée de l'air

La base aérienne 111 Lyon-Bron était un site opérationnel de l'Armée de l'air française, situé sur le territoire de la commune de Bron, près de la ville de Lyon.

Elle était active de 1910 à 1964.

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant la Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'aviation présenté par René Fonck à Lyon-Bron

Un camp d'aviation est créé en novembre 1910[1].

L'école de pilotage est active.

Le 2e groupe d'aviation rassemble plusieurs escadrilles actives.

Entre les deux guerres[modifier | modifier le code]

Le 5e groupe d'aviation, renommé 35e Régiment Aérien d'Observation, puis 35e Régiment d'Aviation Mixte, opère à partir de cette base.

À la création de l'Armée de l'air, en 1934, la base reçoit le numéro 105.

Durant la Deuxième Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le groupe de chasse III/9 y est stationné. Le groupe de reconnaissance I/35 opère dans le secteur. Le capitaine Jean Robert est ainsi mortellement touché, en 1940.

La base devient un lieu de stockage, jusqu'à son occupation effective, en novembre 1942.

Après la Deuxième Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Reconstruite, elle prend le nom de Base aérienne 111 en 1951. Elle accueille le Centre d'Entraînement des Réserves 306, de 1945 à 1964.

En 1956, la station radar est à Bron, en attendant les réaménagements de Mont-Verdun.
La base aérienne 111 est définitivement fermée en 1972[2].

L'ancienne base aérienne, de nos jours[modifier | modifier le code]

L'École de santé des armées y est présente depuis 1981.

Le terrain est aujourd'hui connu sous le nom d'Aéroport de Lyon-Bron. Il est le troisième aéroport d'affaires de France, après celui du Bourget et de Cannes-Mandelieu.

Traditions[modifier | modifier le code]

Unités activées sur la base aérienne[modifier | modifier le code]

Le Groupe de Transport IV/15 Poitou (aujourd'hui Escadron de transport 3/61 Poitou) y est créé le .
Il restera à Bron jusqu'à son transfert à Chartres-Champhol le .

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens internes / Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes et sources[modifier | modifier le code]