BB 36200-300

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

BB 36300 (SNCF)

La BB 36343 en livrée Fret à moustaches approche de Chambéry.

La BB 36343 en livrée Fret à moustaches approche de Chambéry.

Identification
Exploitant(s) SNCF
Désignation BB 36331 à 36360
Surnom Astride
Type locomotive électrique
Couplage UM MUX
Construction 30 locomotives
Transformation 30 locomotives ex BB 36031 à 36060
Constructeur(s) Alstom
Livraison de 2000 à 2001
Effectif 30 au 28/5/2011
Affectation Fret
(France et Italie)
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux B'B'
Écartement standard
 Alimentation 1,5 kV continu,
3 kV continu et 25 kV 50 Hz
 Pantographes 3
 Schéma de traction
transformateur 1450 V[1]
4 ponts monophasé GTO
hacheur élévateur
4 HSP en //
2750 V CC
MLI ; 1 par moteur
Moteurs de traction 4 * FXA 4559 Alstom
asynchrones à cage d'écureuil
à ventilation forcée
 Puissance continue 5 600 kW
 Effort de traction démarrage : 320 kN
vitesse max : 100 kN
 Transmission anneau dansant
Masse en service 89 t
Dimensions
 Longueur 19,110 m
 Largeur 2.926 m
 Hauteur 4.270 m
Empattement 10.400 m
 Empattement du bogie 3,000 m
 Diamètre des roues Ø1150
Vitesse maximale 220 km/h

[2],[3],[4]

Les BB 36000 ont été conçues pour le transport de marchandises européen. Elles sont tricourant (1,5 kV continu, 3 kV continu et 25 kV 50 Hz) et sont aptes à circuler en France, Belgique et Italie.

Depuis 2003 les BB 36300 sont spécialisées au trafic Franco-Italien, il s'agit d'une modification des 36031 à 60 (seconde tranche des BB 36000, qui sont peintes en livrée verte, et non rouge comme les 36001 à 30 de première tranche).

Elles peuvent fonctionner en Unités Multiples, et sont équipés d'un système d'extinction incendie automatique, nécessaire pour la traversée du tunnel du Fréjus, et du SAFI (Système d'Alarme à Frein Inhibable) pour la traction des rames de ferroutage transalpines Aiton-Orbassano.

Dépôts titulaires[modifier | modifier le code]

Article connexe : Liste des BB 36000.

Les trente exemplaires de la série BB 36300 sont gérés par une Supervision technique de flotte (STF) : la « STF locomotives électriques Fret »[5].

Modélisme[modifier | modifier le code]

  • Cette locomotive a été reproduite en HO par la marque Jouef (groupe Hornby).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 5 enroulements secondaires : 4 pour la traction + 1 pour les auxiliaires.
  2. Denis Redoutey, Le matériel moteur de la SNCF, page 121, La Vie du Rail, 2007 (ISBN 978-2-915034-65-3)
  3. Revue bimestrielle Voies Ferrées, Le matériel moteur de la SNCF, en plusieurs articles sur plusieurs numéros par année
  4. Revue mensuelle Rail Passion, État trimestriel du matériel moteur SNCF, un article par trimestre
  5. Denis Redoutey, Matériel moteur Sncf en 2012, Saint-Étienne, La Vie du Rail,‎ 22 novembre 2012 (ISBN 978-2-918758-60-0), p. 206-209

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Denis Redoutey, Le matériel moteur de la SNCF, La Vie du Rail,‎ 2007 (ISBN 978-2-915034-65-3)
  • Denis Redoutey, Le matériel moteur Sncf en 2012, Saint-Étienne, La Vie du Rail,‎ 22 novembre 2012 (ISBN 978-2-918758-60-0), p. 206-209

Articles connexes[modifier | modifier le code]