Transport ferroviaire en Italie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Transport ferroviaire en Italie
Description de cette image, également commentée ci-après

Un ETR entre en gare

Caractéristiques du réseau
Longueur du réseau 19808 km[réf. nécessaire]
dont électrifiés 11898 km[réf. nécessaire]
Écartement standard, métrique, 0,95 cm
Acteurs
Gestionnaire d'infrastructure RFI
Exploitant Trenitalia, Rail Italy

Transport ferroviaire en Italie décrit le réseau ferroviaire italien et les principaux acteurs impliqués dans sa gestion.

Historique[modifier | modifier le code]

La première ligne ferroviaire italienne date de 1839.

cette carte de l'Italie montre qu'en 1861, les lignes ferroviaires étaient concentrées dans la vallée du Pô et autour de Florence et de Rome.
État des lignes ferroviaires en 1861.

Le réseau ferroviaire[modifier | modifier le code]

Le réseau ferroviaire principal comprend 19 394 km de lignes à voie normale (écartement 1,435 m), y compris la Sardaigne et la Sicile. Les Ferrovie dello Stato exploitent un total de 16 178 km de lignes à voie normale, dont 10 688 km électrifiés en courant continu 3 000 V .

Le réseau à voie étroite représente environ 1 300 km, dont 1 211 à écartement de 0,95 m et 112 à voie métrique (écartement 1 m).

Les villes dotées d'un réseau de métro sont : Brescia, Gênes, Milan, Naples, Rome, Turin (VAL).

Les villes dotées d'un réseau de tramway sont : Gênes, Gênes-Caselle, Messine, Milan, Naples, Naples-Sorrente, Rome, Soprabolzano, Turin, Trento-Malé, Trieste.

Les acteurs[modifier | modifier le code]

Organismes publics[modifier | modifier le code]

  • Ministère italien des Infrastructures et des Transports (délivrance des licences d'entreprises ferroviaires)
  • Commission de garantie (Réglementation de l'exercice du droit de grève dans les services publics essentiels)[1]
  • Cesifer, centre de certification sécurité des entreprises ferroviaires (direction technique de RFI)[2]

Opérateurs ferroviaires[modifier | modifier le code]

Voyageurs

Fret

Chemins de fer régionaux

Gestionnaire d'infrastructure[modifier | modifier le code]

Les services voyageurs[modifier | modifier le code]

Les services internationaux[modifier | modifier le code]

En Italie, les trains internationaux proposent des laisons pour relier le pays à la France, la Suisse, l'Autriche voire l'Allemagne. Il peut s'agir de trains de Nuit avec des voitures couchettes comme le Thello, ou des trains de jour comme EuroCity.

Les services « Grandes lignes »[modifier | modifier le code]

Depuis la création de Trenitalia en 2000, anciennement Ferrovie dello Stato, des nouveaux nom de trains ont été instaurée pour distinguées les différents services proposés en Italie, il y a 4 types de trains grandes lignes :

Les InterCity : Trains classiques de longes distances desservant seulement les principales villes (grandes et moyennes) de chaques régions qu'il relie, c'est le train grande ligne le moins rapide. Ce sont les seuls trains qui peuvent proposer des voyages nocturne avec des Voiture-lits.

- Frecciabianca. Il s'agit d'un train permettent de relier les capitales de chaques région aux principales villes de pays comme Milan, Florence, Venise et Rome. Il roule à 200 km/h sur les lignes classiques uniquement.

-Frecciarossa et Frecciargento  : Roulant à très grande vitesse sur des lignes qui leurs est dédiées, ils offrent un confort haut de gamme et des services de qualité comme la restauration, ce sont cependant les trains les plus cher en Italie.

Les services régionaux[modifier | modifier le code]

En Italie, il y a des trains régionaux de natures différentes, une partie relie les petites villes et villages au villes grandes moyennes les plus importantes desservant toutes les gares du parcours, souvent assurée par des petits engins automoteur, d'autres également omnibus sont destinées à supporter un trafic beaucoup plus important desservant des villes de grandes et moyennes (Comme le RER en France), composée de voitures à 2 niveaux, et d'autres plus rapide sont destinée à parcourir des distances régionales plus longues s'arrêtant uniquement à certaines gares les plus importantes.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]