Trenitalia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Trenitalia S.p.A.
logo de Trenitalia
illustration de Trenitalia

Création
Forme juridique Établissement public à caractère industriel et commercial
Siège social Rome
Drapeau de l'Italie Italie
Actionnaires État italien 100 %
Activité Transport ferroviaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Société mère Ferrovie dello Stato Italiane
Filiales Cisalpino, Trenitalia France et Trenord
TVA européenne IT05403151003Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.trenitalia.com
Société suivante TrenordVoir et modifier les données sur Wikidata

Trenitalia est une entreprise ferroviaire italienne, filiale à 100 % du groupe d'État FS - Ferrovie dello Stato Italiane.

Historique[modifier | modifier le code]

Trenitalia est née le pour respecter l'obligation de séparation juridique et organique des activités de service de transport (voyageurs et marchandises) de celle de gestion du réseau, imposée par la législation européenne[1].

La société a rétabli ses comptes dès l'année 2002, terminant le premier exercice de la nouvelle société avec un bénéfice de 30 millions d'euros pour un chiffre d'affaires global de 5,114 milliards d'euros, dont 2,842 milliards de recettes commerciales et 1,746 milliard de contributions de l'État et des régions dans le cadre des « contrats de service » (missions de service public).

Arrivée en France[modifier | modifier le code]

Fin 2019, Trenitalia annonce son arrivée sur le marché français, dans un but de concurrencer la SNCF sur l'axe Paris-Lyon[2]. L'idée de Trenitalia est de commercialiser deux allers-retours quotidiens entre Paris-Gare-de-Lyon et Milan à partir de [3]. En raison de la crise sanitaire du virus Covid-19, l'implantation de la compagnie italienne en France a été reportée à la fin d'année 2021[4].

L'opérateur ferroviaire italien a décidé de lancer une marque spécifique pour son implantation en France, appelée "Trenitalia France"[5]. Le 18 décembre 2021, Trenitalia France démarre "deux allers-retours quotidiens entre Paris et Milan via Lyon, Chambéry, Modane et Turin"[5], puis ajoute 3 allers-retours quotidiens entre Paris et Lyon, portant le nombre de trajets total à 5 par jour entre les 2 villes.[6]

Les billets de Trenitalia sont vendus sur le site de Trenitalia, sur Kombo, et Trainline. La SNCF a annoncé qu'elle ne distribuerait pas les billets de sa concurrente italienne.

Organisation de la société[modifier | modifier le code]

Trenitalia est organisée en quatre grandes divisions :

  • la division « Passagers » : transport de voyageurs à moyenne et longue distances (services Intercity, Express) ;
  • la division « Transport régional » ;
  • la division « Matériel roulant » (UTMR, Unità Tecnologie Materiale Rotabile) : maintenance et gestion du parc de matériel.

En outre, Trenitalia détient une participation de 51 % dans TX Logistik AG, la plus grande compagnie de transport privée allemande qui opère également en Autriche, en Suisse et en Suède.

En 2004 Trenitalia S.p.A. disposait d'un effectif de 56 000 salariés (le Groupe Ferrovie dello Stato S.p.A. a compté au maximum de 235 000 salariés en 1980) et d'une flotte de 63 000 engins roulants. La moyenne journalière des personnes transportées est de 1,5 million de passagers et 250 000 tonnes de marchandises. Le chiffre d'affaires correspondant a été de plus de 4 milliards d'euros.

Transport de voyageurs à longue distance[modifier | modifier le code]

Les trajets de longues distances sont assurés par des rames à grande vitesse ETR 1000, ETR 600, ETR 500, ETR 480 et 460, mais également par des trains rapides traditionnels.

Transport régional[modifier | modifier le code]

Au cours des années 1990, Trenitalia a lancé une campagne d'investissements importante pour l'acquisition de matériels roulants de nouvelle génération comme de nouveaux modèles de voitures et des rames complètes - Minuetto, Vivalto, TAF ecc. - qui s'est achevée en 2008.

Transport de marchandises[modifier | modifier le code]

En 2003, La division cargo a transporté 82,5 millions de tonnes et 22,6 milliards de tonnes-kilomètres (tk). Elle est organisée en six secteurs d'activités :

  • transport combiné (conteneurs, caisses mobiles et semi-remorques ; 45 % du trafic en tk);
  • produits sidérurgiques ;
  • produits chimiques ;
  • administrations publiques, automobiles et pièces détachées ;
  • marchandises autres (bois, papier, agro-alimentaire, grande distribution) ;
  • trafic international.

Des partenariats sont mis en place avec des filiales du groupe ainsi qu'avec des entreprises ferroviaires étrangères. On peut citer notamment :

  • BRC (Brenner Rail Cargo), société commune avec la Deutsche Bahn et les ÖBB autrichiens pour développer le trafic sur l'axe du col du Brenner entre Vérone et Munich ;
  • Sideuropa, avec la SNCF pour le transport de produits sidérurgiques ;
  • LMC (Logistica Mediterranea Cargo), avec la Renfe espagnole.

Le parc de matériel roulant[modifier | modifier le code]

À la fin des années 1990, Trenitalia a lancé une importante campagne d'investissements pour l'acquisition de matériels roulants de nouvelle génération comme les rames ETR 500. En même temps, les nouvelles locomotives FS E.464 ont fait leur apparition sur les trains de courte et moyenne distance avant d'être également engagées sur les services Intercity.

Au 31 décembre 2021, la flotte à disposition de Trenitalia se décomposait ainsi :

Frecciarossa 1000
  • Locomotives électriques : 1 418
  • Locomotives diesel : 161
    • Total : 1 579
  • Rames électriques (Ale, Le) et diesel (Aln, Ln) : 1 026
  • Rames TAF (train à haute capacité) : 89
  • Rames Minuetto - Jazz - Flirt - Swing - Rock - Pop : 419
    • Total : 1 534
  • Rames grande vitesse ETR : 148 dont 58 ETR 500 et 50 ETR 1000, ETR 400, ETR 600, ETR 610, ETR 575, ETR 675 et ETR 700 (V 150)
  • Locomotives électriques de manœuvre : 5
  • Locomotives/Automotrices de manœuvre Diesel : 1 069
    • Total : 1 074
  • Voitures voyageurs : 6 205
  • Wagons marchandises FS : 19 079
    • Total : 24 284

Trenitalia dans le monde[modifier | modifier le code]

Trenitalia est présent dans plusieurs pays, en Europe comme dans le monde, en participation avec sa société mère Ferrovie dello Stato Italiane - FS.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Transports. Trenitalia a transporté 150 000 voyageurs en trois mois sur son Paris-Lyon », sur ledauphine.com (consulté le )
  2. « Fini le monopole ! Trenitalia concurrencera bien la SNCF en 2020 sur l'axe Paris-Lyon », sur Capital.fr, (consulté le )
  3. « Lignes à grande vitesse: Trenitalia confirme son arrivée prochaine en France », sur Le Figaro.fr, (consulté le )
  4. « La SNCF veut déployer des trains en Europe face à l’ouverture à la concurrence en France », sur Capital.fr, (consulté le )
  5. a et b « Trenitalia France : nouvelle marque sur le marché français », sur Businesstravellerfrance (consulté le )
  6. « Trenitalia obtient une ristourne de SNCF Réseau pour lancer ses trains en France », sur Sudouest.fr, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]