Azillanet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Azillanet
L'église Saint-Laurent du XVIIe siècle d'Azillanet
L'église Saint-Laurent du XVIIe siècle d'Azillanet
Blason de Azillanet
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hérault
Arrondissement Béziers
Canton Saint-Pons-de-Thomières
Intercommunalité Communauté de communes Minervois Saint-Ponais Orb-Jaur
Maire
Mandat
Martine Olmos
2014-2020
Code postal 34210
Code commune 34020
Démographie
Gentilé Azillanetois
Population
municipale
379 hab. (2014)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 19′ 30″ nord, 2° 44′ 18″ est
Altitude Min. 62 m – Max. 279 m
Superficie 14,4 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte administrative de l'Hérault
City locator 14.svg
Azillanet

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte topographique de l'Hérault
City locator 14.svg
Azillanet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Azillanet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Azillanet

Azillanet (en occitan : Asilhanet) est une commune française située dans le département de l'Hérault en région Occitanie. Ses habitants sont appelés les Azillanetois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte

Typique village viticole des coteaux de l'Hérault, Azillanet est situé sur les contreforts de la Montagne Noire, à 5 kilomètres au Nord d'Olonzac, capitale du Haut Minervois, et à 4 kilomètres au sud de Minerve, la fière cité cathare, assiégée puis détruite lors de la croisade contre les Albigeois.

À une zone de plaine occupant le sud de son territoire, marquée par la monoculture intensive de vignoble, fait face un espace de coteaux, composé de végétation typiquement méditerranéenne de garrigue, maquis, vignes, oliviers.

Le village proprement dit est marqué par un habitat dense, des rues étroites et un escarpement relativement prononcé. Traversé par un ruisseau, le village jouit d'un axe d'agriculture maraichère, avec une occupation remarquable de l'espace composé d'une multitude de jardins potagers. Cette coulée verte est un poumon vivrier ainsi qu'un véritable oasis lorsque, dès le mois de juin, les journées sont chaudes. Il est ainsi fréquent de croiser des habitants à l'ombre d'un figuier alors que le soleil cogne, même s'il est encore plus fréquent de ne croiser personne, sieste oblige.

L'urbanisation d'Azillanet connaît depuis une petite dizaine d'années une évolution notable, que d'aucuns qualifieront de regrettable. En effet, sous l'effet conjoint de la crise viticole structurelle et d'une pression européenne à l'arrachage du vignoble, les parcelles de vignes limitrophes du village sont transformées en terrains à bâtir. Ce phénomène a débuté sur la route menant à Minerve, mais touche aujourd'hui tous les faubourgs d'un village qui s'étend.

Évolution de l'espace, du paysage, mais aussi du type d'urbanisation : d'un habitat dense, à la solidarité villageoise forte, nous pouvons désormais remarquer les effets de l'individualisme sur un territoire rural. Maisons avec terrain (idéologie de "chacun son jardin") contre désertification de l'hypercentre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , a lieu la bataille de Cesseras-Azillanet dans l'Hérault, pendant la huitième guerre de religion.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Martine Olmos PS Fonctionnaire, maire
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 379 habitants, en diminution de -8,67 % par rapport à 2009 (Hérault : 6,81 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
500 510 518 469 520 580 594 594 600
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
604 623 639 633 690 731 649 703 778
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
749 675 681 662 666 695 726 576 514
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
506 468 384 371 331 370 397 415 379
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Paul Azéma, artiste peintre céramiste.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes  d'Azillanet

Les armes d'Azillanet se blasonnent ainsi :

De sinople au guéret [terre labourée] d'argent mouvant de la pointe; au chef d'azur chargé d'une clef d'or posée en fasce et soutenu d'une divise d'argent; à un âne et un bélier affrontés d'or posés sur le guéret et brochant sur la divise [5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]