Villa Maria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour la ville en Argentine, voir Villa María.
Villa Maria
Image illustrative de l'article Villa Maria
logo
Généralités
Pays Drapeau du Canada Canada
Coordonnées 45° 28′ 50″ Nord 73° 37′ 12″ Ouest / 45.48052, -73.619975
Adresse 4245, boulevard Décarie
Montréal
Cadre éducatif
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Montréal)
Point carte.svg

Villa Maria est un établissement d’éducation secondaire privé mixte.

Histoire[modifier | modifier le code]

« Monklands », pensionnat Villa Maria, Montréal, 1870-1871.

L'école Villa Maria a fêté en 2004 ses 150 ans d'existence.

L'histoire de Villa Maria commence bien plus tôt, car avant d'être une école, une partie du bâtiment existait déjà. C'est en 1803 que fut construit le pavillon Monklands (pavillon central de l'école actuelle)[1]. Son propriétaire se nommait James Monk et était juge en chef de la cour du Banc du Roi. La rue faisant face à l'école fut nommée Monkland par la suite.

De 1844 à 1849, Monklands fut la résidence de trois Gouverneurs généraux du Canada: Lord Metcalfe, Lord Cathcart et Lord Elgin. La femme de Lord Elgin y donna même naissance à son enfant qui devient plus tard le vice-roi des Indes.

En 1854, la Congrégation Notre-Dame acheta Monklands pour en faire un pensionnat pour jeunes filles. Bientôt, l'agrandissement du bâtiment fut nécessaire et de nouvelles ailes furent bâties. Dès 1855, l'aile Notre-Dame-de-Lourdes fut construite, suivie, en 1870, par l'aile Notre-Dame-des-Anges. Puis, en 1908 et en 1930, il y eut les ailes St-Michel et Sainte-Marguerite. En 1885 et 1937, l'aile Sainte-Cécile (actuellement l'aile de musique) fut bâtie. Enfin, en 1984, on construisit le gymnase.

Villa Maria est désignée lieu historique national du Canada par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada le [2].

À compter de septembre 2016, l'école admettra des garçons de première secondaire. L'intégration se fera de façon graduelle[3].

Anciennes élèves de Villa Maria[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. imtl.org
  2. « Villa Maria », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 6 août 2011)
  3. Communiqué, « Villa Maria se tourne vers l’avenir : pédagogie 3.0 et mixité pour répondre aux besoins des élèves », sur École branchée (consulté le 25 janvier 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]