École nationale supérieure Louis-Lumière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
École nationale supérieure Louis-Lumière
Image illustrative de l'article École nationale supérieure Louis-Lumière
Nom original ETPC (1926),
ENPC (1964),
ENS Louis-Lumière (1991)
Informations
Fondation 1926 (ETPC)
Fondateur Louis Lumière,
Léon Gaumont,
Paul Montel
(liste non exhaustive)
Type Établissement public d’enseignement supérieur;
Établissement public industriel et commercial (EPIC)
Régime linguistique Français
Localisation
Coordonnées 48° 50′ 30″ N 2° 34′ 25″ E / 48.84155, 2.57350548° 50′ 30″ Nord 2° 34′ 25″ Est / 48.84155, 2.573505
Ville Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)
Pays France
Campus Cité du Cinéma
Direction
Directeur Francine Lévy
Chiffres clés
Étudiants 150
Divers
Site web ens-louis-lumiere.fr

L'École nationale supérieure Louis-Lumière (ENS Louis-Lumière) est une école de cinéma, de photographie et de son française installée depuis 2012 à la Cité du cinéma à Saint-Denis.

Cette installation avait été élaborée sur des perspectives suivantes :

  • Le renforcement des liens avec les professionnels des métiers de l’image et du son pour favoriser l’insertion professionnelle des étudiants et l'élargissement des populations concernées par les actions de formation de l'Ecole, sur un territoire très dynamique en termes de production cinématographique et audiovisuelle.
  • Le site de la Cité du cinéma permet de développer des synergies entre formation, recherche appliquée et industrie, au cœur du centre ainsi constitué, à proximité immédiate des universités de Paris-VIII et Paris-XIII, et dans le prolongement des projets déjà développés au sein du Pôle de compétitivité régional Cap Digital et du Labex Arts-H2H.

Historique[modifier | modifier le code]

Créée en 1926 sous l’impulsion de personnalités comme Louis Lumière ou Léon Gaumont, initialement sous le nom d'« École technique de photographie et de cinéma » puis devenue l'« École nationale de photographie et cinématographie » (ENPC)[1], cette école professionnelle de grande renommée fut installée 85 rue de Vaugirard à Paris jusqu'en 1973, d'où son surnom de « Vaugirard », puis rue Rollin, dans le 5e arrondissement[1] jusqu'en 1989.

L'école a occupé de 1989 à juillet 2012 un ensemble de 8 000 m2 situé à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis), au sein d’un dispositif économique et universitaire qui comprenait entre autres, l’université Paris-Est Marne-la-Vallée et l’Institut national de l'audiovisuel (INA).

Carrières et débouchés[modifier | modifier le code]

La vocation de l'école est de former des professionnels de l'image et du son, de haut niveau.

Placée sous la tutelle du Ministère de l'Éducation nationaleMinistère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (à, qui est ), enst qui recrute ba. Elle propose une formation initiale théorique et pratique, technique et artistique. Elle dispense un enseignement dans le cadre de trois sections, cinéma, son et photographie, sanctionné par un diplôme de niveau bac + 5. Depuis décembre 2010, ce dernier confère le grade de master. Le service de la formation professionnelle continue propose des stages courts dans les domaines du cinéma et de la photographie. L’ENS Louis-Lumière participe également à des activités de recherche appliquée dans ces domaines.

L’enseignement « Cinéma » prépare aux métiers de l’image comme directeur de la photographie, cadreur ou assistant opérateur mais également réalisateur, assistant réalisateur, et offre de nombreuses carrières dans les milieux de la production et de la post-production (industries techniques, effets spéciaux) du cinéma et de l’audiovisuel.

L’enseignement « Son » forme aux métiers techniques et artistiques du son tels que preneur de son, monteur son, technique ou commercial (industrie, distribution), du journalisme spécialisé (presse professionnelle), de la formation et de la recherche.

L’école accompagne l’insertion professionnelle de ses jeunes diplômés par la mise en réseau des anciens élèves et encourage une politique de compagnonnage grâce à l'association des anciens élèves, AEVLL[2].

Controverses[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2016).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

L'emménagement de l'école au sein de la cité du cinéma est sujet à controverse. Tout d'abord de par le loyer important (de l'ordre de trois millions d'euros par an) que l'école doit verser aux propriétaires de la cité du cinéma. De plus, le bâtiment construit par Vinci ne correspondait pas aux attentes de l'école. On peut citer entre autre des fissures dans les murs, des fenêtres murées dans une salle de projection, ou encore une architecture de plateaux non adaptée à la pratique de cinéma.

La formation et la pédagogie de l'école ont également été fortement critiquées par de nombreux étudiants, citant un manque de libertés, une pédagogie anarchique et en retard crucial sur le monde professionnel, ainsi qu'une insertion très limitée. La pratique de certains exercices impliquent de plus des coûts financiers importants à la charge des étudiants.

Anciens élèves[modifier | modifier le code]

De nombreux professionnels de renom sont sortis de cette école, parmi lesquels :

Depuis la création de l'Académie des arts et techniques du cinéma (Académie des César) en 1975, des anciens élèves sont nominés ou récompensés chaque année pour la photographie, le son, le montage ou la réalisation.

En voici quelques-uns, primés récemment :

En 1938, l'Association amicale des anciens élèves de l'école technique de photographie et de cinématographie a été créée par des jeunes gens fraîchement sortis de l'école. Elle a depuis été renommée Anciens élèves de Vaugirard Louis-Lumière (AEVLL)[2]. Cette association, qui édite l'annuaire des anciens élèves, est un réseau qui maintient les contacts à travers la profession et aide les jeunes sortant à démarrer dans les métiers, notamment par un parrainage des étudiants.

Ce sont des étudiants de Louis-Lumière qui réalisent chaque année la photo officielle du déjeuner des nommés aux César, pour les catégories de la meilleure image, du meilleur son, du meilleur montage, des meilleurs décors et des meilleurs costumes[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Histoire de l’École Nationale Supérieure Louis Lumière - Site de l'association des anciens élèves, 14 avril 2007
  2. a et b Site de l'AEVLL
  3. Gros plan sur les Nommés - Site officiel des César du cinéma

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]