Jean Boffety

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean Boffety est un chef opérateur français né le à Chantelle (Allier) et mort le à Paris 14e.

Collaborateur fidèle de Robert Enrico (Les Grandes Gueules, Les Aventuriers), Pierre Étaix (Yoyo) puis Claude Sautet (Les Choses de la vie, César et Rosalie , Vincent, François, Paul... et les autres ), Jean Boffety cotoya au cours de sa carrière de nombreux réalisateurs aussi renommés que dissemblables comme les célébrités internationales Vittorio De Sica (Un monde nouveau) et Robert Altman (Nous sommes tous des voleurs), le formaliste Alain Resnais (Je t'aime, je t'aime), le politisé Yves Boisset (Folle à tuer), le représentant du réalisme poétique Yves Allégret (Mords pas, on t'aime), l'intimiste Claude Goretta (La Dentellière), les réalisateurs à succès populaire comme Claude Pinoteau (L'Homme en colère), Robert Hossein (Les Yeux cernés), Claude Lelouch (Les Uns et les autres), Jacques Deray (Un papillon sur l'épaule) et Jean Girault (Le Gendarme et les Gendarmettes) ainsi que les comédiens-cinéastes Jean Yanne (Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ) et Pierre Richard (Les Malheurs d'Alfred).

Reconnu pour son esprit technique inventif[1], Jean Boffety signe une image sophistiquée, légèrement moins marquée par la Nouvelle Vague que ses contemporains, maîtrisant cependant la caméra à l'épaule avec habilité[2].

Il est le père de l'opérateur de documentaire Pierre Boffety.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Technicien du film n° 208, cité in Christian Gilles, Les Directeurs de la photo et leur image, Dujarric, 1989.
  2. Jean Tulard, Dictionnaire du cinéma, tome 2