Léon Bouzerand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Léon Bouzerand
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
CahorsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Léon Bouzerand (Cahors, - Cahors, ) est un photographe français. La richesse du fonds d’archives qu’il a laissé, fort de plusieurs dizaines de milliers d’images prises entre les années 1930 et les années 1970[1], les sources de son inspiration et sa façon personnelle de traiter les sujets qu’il capte avec tendresse, chaleur, humour ; s'inscrivent dans la lignée des grands photographes français comme Doisneau, Lartigue ou Cartier-Bresson[2].

Parcours[modifier | modifier le code]

Léon Bouzerand est né à Cahors où il avait ses racines familiales et y a séjourné pratiquement toute sa vie. Il avait fait ses études de lettres et langues (allemand, anglais) au lycée Gambetta de Cahors, puis au lycée Pierre-de-Fermat à Toulouse jusqu'au baccalauréat de philosophie. Il a ensuite poursuivi son parcours à l'École nationale de photographie de la rue de Vaugirard, à Paris, (devenue plus tard l'École nationale supérieure Louis-Lumière, ENSLL)[2]. Il a été élève de cette école dans la section photographie, promotion 1932[3]. En 1934, il a ouvert, rue Foch à Cahors, un atelier et magasin de photographie qu'il a tenu jusqu'au début des années 1970. Jusqu'à sa cession en 1972, il y a été secondé par son épouse, Suzanne Bouzerand, née Maratuech, et son assistante, Yvonne Teillard[4].

De très nombreux clichés, quelque 400 000 images sur négatifs argentiques[1],[5]ont été conservés dans les archives du magasin, puis exploités par Jean-Louis Nespoulous, devenu son successeur[4],[6] en 1973[7]. Certaines de ces photographies ont été publiées dans les quatre livres suivants. Le plus récent est paru en mai 2012.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Vitesse Limitée, Cahors, 1950-1965 (1991)[B 1] est consacré à l'automobile sous toutes ses facettes dans Cahors.
  • Cahors couleur rugby : 1950-1970 (1992)[B 2] concerne le rugby cadurcien sur les stades et ses supporters dans les mêmes années.
  • Cahors en devanture, 1950-1970 (2010)[B 3] retrace la vie de la cité à travers les activités commerciales et leurs lieux[8],[1].
  • Cahors en boucle, 1944-1970 (2012)[9] comment Cahors a - ou non - changé entre les débuts de la guerre et la fin des Trente Glorieuses… Textes de Jean-Louis Marre, Jean-Louis Nespoulous et Christian Cazard, Jacques Bouzerand, Annette Kahn-Bouzerand, et entretiens avec Pierre Fargues, Michel Poujade, Maurice Faure, Gabriel Loubradou, Pierre Maisonneuve, Françoise Bardin, Claude Bardin. Éditions Cahors, Vitesse Limitée (ISBN 978-2-9505-5303-4).

Expositions[modifier | modifier le code]

  • Expositions dans le cadre du Printemps de la Photographie en 1983, 1984[10]
  • Exposition rétrospective en 2004 à Cahors organisée par M. Chardard[11]
  • Exposition Gaston Monnerville. De 1936 à l'Europe[12],[13]
  • Exposition au Musée Henri Martin à Cahors (2010)[14].
  • Projection au Théâtre municipal de Cahors, le 31 mai 2012[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Photographies Léon Bouzerand Textes de Pierre Mirat, Georges Coulonges, Charles Dumont, Jacques Bouzerand, Jean-Louis Marre, Jean-Louis Nespoulous, Christian Cazard…. Cahors, Vitesse limitée (ISBN 978-2-9505-5300-3)
  2. Photographies Léon Bouzerand ; sur une idée de Jean-Louis Marre, Jean-Louis Nespoulous et Christian Cazard. Textes de Amédée Domenech, Yves Noé, Denis Charvet, Jacques Bouzerand, Jean –Louis Marre, Christian Cazard… Cahors, Vitesse Limitée, (ISBN 978-2-9505-5301-0)
  3. Photographies Léon Bouzerand ; sur une idée de Jean-Louis Marre, Jean-Louis Nespoulous et Christian Cazard. . Textes et entretiens de Jean-Louis Marre, Jean-Louis Nespoulous et Christian Cazard, Jacques Bouzerand. Cahors, Vitesse Limitée (ISBN 978-2-9505-5302-7)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Cahors. Les clichés éternels de l'ami - Laurent Benayoun, La Dépêche du Midi, 5 juin 2010
  2. a et b Michel Desmoulin, « Le Doisneau de Cahors », Quercy.net,
  3. Anciens Elèves Vaugirard - Louis-Lumière : Promo photo 1932 - Site de l'AEVLL
  4. a et b Christian Cazard, « L'atelier photo de la rue Foch fête ses 70 ans », sur La Dépêche du Midi,
  5. https://www.ladepeche.fr/article/2012/05/10/1349639-les-arques-j-l-nespoulous-un-troubadour-d-images.html
  6. Christine Rigollet et Baudouin Eschapasse, « En haut de l'affiche », sur Le Point,
  7. « Nespoulous, une vie en photos », sur La Dépêche du Midi,
  8. « Cahors en devanture », sur La Dépêche du Midi,
  9. a et b Le Cahors de Léon Bouzerand : 1944-1970 - La Dépêche du Midi, 5 juin 2010
  10. Voir les catalogues de ces expositions
  11. La Dépêche du Midi, juillet 2004
  12. Où sont présentes de nombreuses photographies de L. B. qui n'est pas le sujet de l'exposition.
  13. La Dépêche du Midi; article de Christian Cazard 19 décembre 1998
  14. « Cahors. « Cahors en devanture » dans l'œil de « Toto » Bouzerand », sur La Dépêche du Midi,

Liens externes[modifier | modifier le code]