Premier assistant opérateur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Premier assistant opérateur
Codes
ROME (France)
L1505

Le premier assistant opérateur de prise de vues est un assistant technique du directeur de la photographie et du cadreur de tournage. Il est responsable du matériel de prise de vues : caméra, objectifs, accessoires... dont il assure la mise en œuvre. Il est le chef de l'équipe caméra, et a au dessus de lui le directeur de la photographie.

Assistant opérateur[modifier | modifier le code]

L'assistant opérateur effectue les essais caméra avant le tournage, la préparation et la mise en place de ce matériel pendant, et en assure le bon fonctionnement, organisant sa disponibilité opérationnelle selon les besoins de la mise en scène.

Il aide également le directeur de la photographie dans son choix de caméra et d'objectifs, et vient compléter / préciser les demandes de la production, de la mise en scène, du chef opérateur pour les accessoires.

Pendant les prises, il assure la mise au point, paramètre essentiel de l'esthétique et de la lisibilité des plans.

Si le chef opérateur est responsable de la qualité esthétique des plans et le cadreur de leur bonne composition ainsi que des mouvements d'appareil, le premier assistant opérateur est donc responsable de la qualité technique des plans (définition, propreté de l'image, absence de rayures, stabilité etc.).

Ses compétences sont à la fois technique (caméra, optique, accessoires caméra..), d'organisation et de sensibilité (notamment pour le point qui doit correspondre aux orientations de la mise en scène)

Il est assisté par un deuxième assistant opérateur, et parfois par un troisième assistant (ou assistant-vidéo).

Son exercice sur les films de long métrage est réglementé en France par le Centre national de la cinématographie (CNC).

Le premier assistant opérateur est un cadre de l'équipe de tournage. Il est parfois désigné simplement sous le nom d'assistant opérateur, en particulier sur les tournages à équipe réduite où il n'y a pas de deuxième assistant opérateur. Il peut être également nommé assistant-caméra. Outre ses chefs de poste, il est en relation étroite avec les autres intervenants : DIT, électriciens et machinistes, l'équipe son, le premier assistant réalisateur et la/le scripte, mais également avec la post-production (laboratoires) pour le traitement des rushes.

Comment devenir premier assistant-opérateur[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

La formation idéale pour devenir premier assistant-opérateur est d'étudier à l'Ecole National Supérieur Louis Lumière. Mais l'on peut également passer par la Femis, l'ESAV à Toulouse, les Licences et Masters Image et Son, ou des BTS Audiovisuels (option Métiers de l'image).

Pour les formations privées, il existe maintenant beaucoup d'établissements accessibles à n'importe quel bac: 3IS, ESRA, EICAR, ESEC...

Comme la plupart des métiers de l'audiovisuel, on peut également « apprendre sur le tas ».

Dans tous les cas, on commence en général sur le plateau comme assistant-vidéo, puis second assistant-opérateur, avant de passer premier assistant-opérateur.

Le salaire[modifier | modifier le code]

En France en 2016, le salaire minimum du premier assistant-opérateur est de 1457.55 euros par semaine pour 46h hebdomadaire (semaine de 5 jours, dont 3 heures d'équivalences), selon l'Annexe II de la convention collective nationale de la production cinématographique et des films publicitaires de 2016.

En règle générale, c'est le premier assistant-opérateur qui négocie les salaires de toute l'équipe caméra.

Liens externes[modifier | modifier le code]