Éric Gautier (directeur de la photographie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Éric Gautier et Gautier.
Éric Gautier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (57 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Éric Gautier, né le dans le 12e arrondissement de Paris[1], est un directeur de la photographie français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Éric Gautier grandit à Paris et commence, après son baccalauréat, des études de cinéma à l'Université Paris III Sorbonne-Nouvelle, puis intègre l' École nationale de photographie et cinématographie, dont il sort diplômé dans la promotion Cinéma 1982[1]. Le directeur de la photographie Bruno Nuytten l'engage alors comme assistant opérateur sur La vie est un roman d'Alain Resnais en 1982.

Dès 1984, il devient chef-opérateur de nombreux courts-métrages et rencontre alors plusieurs élèves de l'IDHEC, devenue depuis la Fémis, parmi lesquels Émilie Deleuze et Arnaud Desplechin. Pendant les années 1980, il travaille encore trois fois comme assistant avec Bertrand Chatry sur Paris Minuit de Frédéric Andrei en 1985, Bruno Affret sur Le Couteau sous la gorge de Claude Mulot en 1986, et Macari Golferichs sur Entreacte de Manuel Cussó-Ferrer, avant que Bruno Nuytten ne lui offre en 1991 le poste de directeur de la photographie sur son deuxième long-métrage, Albert souffre.

Ses collaborations régulières avec Arnaud Desplechin, Olivier Assayas, Patricia Mazuy ou encore Marion Vernoux font de lui, dans les années 1990, l'un des techniciens les plus représentatifs du « jeune cinéma français » et l'un des chef-opérateurs les plus reconnus[1], travaillant également avec Patrice Chéreau, Catherine Breillat ou Raoul Ruiz.

Sa carrière prend une envergure internationale en 2004 avec Carnets de voyage de Walter Salles, pour lequel Éric Gautier est nommé pour le BAFTA en Angleterre, le prix Silver Condor en Argentine, et reçoit un Independent Spirit Award aux États-Unis. Il obtient cette même année au Festival de Cannes le Prix Vulcain de l'artiste technicien décerné par la Commission supérieure technique de l'image et du son pour Clean et Carnets de voyage. Il collabore ensuite avec Wong Kar-wai sur une publicité pour Lacoste.

Éric Gautier est le compagnon de l'actrice Nathalie Boutefeu, avec laquelle il a eu trois enfants[1].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Éric Gautier a remporté le César de la meilleure photographie pour Ceux qui m'aiment prendront le train en 1999 et a été nommé cinq autres fois pour Les Destinées sentimentales en 2001, Clean en 2005, Gabrielle en 2006, Cœurs en 2007 et Les Herbes folles en 2010.

Au cours du festival de Cannes 2004, il obtient le Prix Vulcain de l'artiste technicien pour son travail sur deux films en compétition : Clean et Carnets de voyage.

Il est affilié à l'Association française des directeurs de la photographie cinématographique (AFC).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Sabrina Champenois, « Élément moteur », Libération,‎ (lire en ligne).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alexandre Labarussiat, « Entretien : Éric Gautier », Critikat,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]