Ère Reiwa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
L'annonce à la presse du nom de la nouvelle ère, le .
Des employés japonais prennent une pause pour regarder l'annonce du nom de la nouvelle ère à la télévision.

L'ère Reiwa (令和時代, Reiwa jidai?, « ère de la belle harmonie[1] », prononciation : /ɾeː.ɰa/Écouter) est l'ère du Japon qui a commencé le et qui succède à l'ère Heisei. L'ère — la deux cent quarante-huitième de l'histoire du pays[2] — a commencé le lendemain de l'abdication au trône de l'empereur Akihito par l'intronisation de Naruhito, qui est devenu le 126e empereur du pays issu de la lignée Yamato.

Choix du terme[modifier | modifier le code]

Extrait du waka (entouré en rouge) qui contient les kanjis et (entourés en bleu) qui ont inspiré le nom de l’Ère Reiwa.

Le choix de l’appellation a été préparé par une commission ayant siégé pendant plusieurs mois, constituée de neuf experts, dirigeants politiques et personnalités diverses[3] :

Le gouvernement a finalement tranché parmi la liste de six termes proposés[4]. Les autres noms présélectionnés étaient : Eikō (英弘?), Kyūka (久化?), Kōshi (広至?), Banna (万和?) et Bampō (万保?)[5]. Le ministère japonais des Affaires étrangères a officiellement traduit reiwa par « belle harmonie » (« beautiful harmony » en anglais), afin de dissiper des interprétations erronées qui se référaient au sens plus courant[6] « ordre » du kanji rei[1],[6] — comme par exemple « ère de l’harmonie ordonnée », proposée par la traductrice et romancière Corinne Atlan[7]. Le Premier ministre Shinzō Abe en a éclairé le sens par ces vers : « quand les cœurs sont en harmonie, la culture peut fleurir »[8], et cette explication : « le printemps vient après l'hiver sévère ; ce nom, Reiwa, veut marquer le début d'une période qui déborde d'espoir »[9].

C'est la deuxième fois seulement que le gouvernement décide du nom de l'ère naissante, conformément à l'esprit de la constitution de 1947[2]. Si les derniers termes en lice ont été présentés, pour avis seulement, au futur empereur, c'est à son père Akihito qu'a appartenu la responsabilité de parapher le décret. Sa révélation, le à 11 h 40 locale, constitue pour les Japonais un événement historique[2].

Le kanji wa (?) représente l'harmonie, tandis que rei (?) peut être traduit par porteur d'espérance, vénérable, ordre, bien, beau, agréable[2],[7].

Pour la première fois, les kanjis du terme sont issus d'un texte japonais et non chinois, un waka, court poème japonais de l'anthologie Man'yōshū[2] datée de 730[10],[11]. Ces mots auraient été prononcés par le seigneur, érudit et poète Ōtomo no Tabito ou un de ses hôtes à l'occasion d'une réception donnée pour admirer la floraison des cerisiers[6],[12] :

  • Texte original en kanbun[13] : « 于時、初春月、氣淑風、梅披鏡前之粉、蘭薫珮後之香。 »
  • Traduction en japonais moderne[14] : « 時は月(※すなわち、何事をするにも良き月、めでたい月)、空気は美しく(※令月を受けて、瑞祥の気配に満ち)、風は和やかで、梅は鏡の前の美人が白粉で装うように花咲き、蘭は身を飾る衣に纏う香のように薫らせる。 »
  • Traduction française[15] : « Voici le beau (rei) mois du début de printemps, l'air est doux et la brise légère (wa), le prunier a déployé ses fleurs blanches comme poudre d’une belle à son miroir, l’orchidée répand une odeur suave comme poche à parfums. »

Mise en œuvre[modifier | modifier le code]

Dans le calendrier japonais, le à h heure locale, l'année actuelle Heisei 31 fait place à la première année de la nouvelle ère, Reiwa 1[16].

Le consortium Unicode avait dès la mi-2018 réservé le point de code U+32FF pour le glyphe qui combinerait en un seul caractère les formes à demi chasse des deux kanjis choisis pour nommer l'ère nouvelle[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de la page de Wikipédia en anglais intitulée « Reiwa period » (voir la liste des auteurs).

  1. a et b « Japan assures world that Reiwa is all about 'beautiful harmony' and has nothing to do with 'command' », The Japan Times, .
  2. a b c d et e Le Point magazine, « "Reiwa": un nom qui vénère l'harmonie pour la nouvelle ère du Japon », sur Le Point, (consulté le 1er avril 2019).
  3. (ja) « 「元号」有識者懇メンバー9人発表 » [archive du ], Mainichi Shimbun,‎ (consulté le 1er avril 2019).
  4. (en) « Japan names new imperial era beginning May 1 "Reiwa" », sur Kyodo News, .
  5. (ja) « 新元号 6案すべて判明 「令和」考案は中西進氏か », NHK News Web,‎ (consulté le 2 avril 2019).
  6. a b et c Philippe Mesmer, « Au Japon, le nom de la nouvelle ère fait désordre », sur Le Monde, (consulté le 4 mai 2019).
  7. a et b Rafaële Brillaud, « Comment bien traduire l'ère Reiwa ? », sur Libération, (consulté le 1er avril 2019).
  8. Sébastien Lechevalier, « la vision d'un Japon sur le déclin est trop simple », Le Monde,‎ , page 26.
  9. Le JDD, « Avec son nouvel empereur, le Japon entre dans l'ère Reiwa : qu'est-ce que ça change? », sur lejdd.fr (consulté le 30 avril 2019).
  10. (ja) Kasane Nakamura, « 新元号「令和」は万葉集が出典 「梅花の歌」序文の現代語訳は? », sur Huffington Post Japan,‎ (consulté le 1er avril 2019).
  11. (ja) « 新元号「令和」 出典「万葉集」とは », sur Mainichi shinbun,‎ (consulté le 1er avril 2019).
  12. (en) « ‘Birthplace’ of new era stages human kanji to ring in Reiwa:The Asahi Shimbun », sur The Asahi Shimbun (consulté le 5 mai 2019)
  13. (ja) « 真字萬葉集卷第五雜歌0815 », miko.org.
  14. (ja) « 新元号「令和」 首相談話「花を大きく咲かせたい」 », Nikkei,‎ (lire en ligne).
  15. Man.yôshû : Livres IV à VI (trad. René Sieffert), Publications orientalistes de France / Unesco, , 381 p. (ISBN 9232035162 et 2716903182, notice BnF no FRBNF37030567), p. 191.
  16. (en-GB) « Japan unveils dawn of the 'Reiwa' era », sur Nikkei Asian Review (consulté le 1er avril 2019).
  17. (en) « New Japanese Era », sur The Unicode Blog, Unicode Consortium, (consulté le 1er avril 2019).