Ère Enkyō (Kamakura)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'ère Enkyō (延慶?), aussi romanisé en Enkei, est une des ères du Japon (年号, nengō?, lit. « nom de l'année ») après l'ère Tokuji et avant l'ère Ōchō. Cette ère couvre la période allant du mois d'avril 1308 au mois d'avril 1311[1]. L'empereur régnant est Hanazono-tennō (花園天皇?)[2].

Changement d'ère[modifier | modifier le code]

  • 1308, aussi appelée Enkyō gannen (延慶元年?) : Le nom de la nouvelle ère est créé pour marquer l'accession au trône de l'empereur Hanazono[3]. L'ère précédente se termine là où commence la nouvelle, en Tokuji 3.

Événements de l'ère Enkyō[modifier | modifier le code]

L'ancien empereur Fushimi administre la cour jusqu'au moment où il prend la tonsure et devient moine bouddhiste[4], ce qui arrive quand se termine cette nengō[5].

Eikyō 1re 2e 3e 4e
Grégorien 1308 1309 1310 1311

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nussbaum, Louis-Frédéric. (2005). "Enkei" in 'Japan Encyclopedia, p. 179 sur Google Livres; n.b., Louis-Frédéric est le pseudonyme de Louis-Frédéric Nussbaum, voir Deutsche Nationalbibliothek Authority File
  2. Titsingh, Isaac. (1834). 'Annales des empereurs du japon, pp. 278-279 sur Google Livres; Varley, H. Paul. Jinnō Shōtōki, pp. 239-241.
  3. Varley, p. 240.
  4. Varley, p. 241.
  5. a et b Titsingh, p. 279 sur Google Livres.
  6. Titsingh, p. 278 sur Google Livres; Ponsonby-Fane, Richard. (1959) The Imperial House of Japan, p. 204.
  7. a et b Titsingh, p. 278 sur Google Livres.