Publications orientalistes de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Logo de la maison d'édition
Repères historiques
Création 1971
Dates clés 2004 : déménagement de Cergy à Aurillac
Disparition 2011
Fondée par René Sieffert, Simone Sieffert
Fiche d’identité
Forme juridique association
Statut maison d'édition universitaire
Siège social Aurillac (France)
Spécialités ouvrages universitaires et traductions : langues orientales, japonologie, littérature japonaise
Collections « Poètes du Japon », « Les œuvres capitales de la littérature japonaise », « Tama »...
Titres phares Le Dit du Genji
(Dame Murasaki)
De cent poètes un poème
(le Hyakunin isshu)
Éloge de l'ombre
(Tanizaki)
Langues de publication Français
Diffuseurs Presses universitaires de France, Éditions Verdier
Société mère Institut national des langues et civilisations orientales
Site web http://pofjapon.com/

Les Publications orientalistes de France, abrégées par le sigle POF ou P.O.F., ont été créées initialement comme maison d'édition universitaire de l'Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO, dit Langues'O). Fondées en 1971, elles ont publié plus de 300[1] titres et étaient centrées dans leur dernière décennie sur les études japonaises.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1971, l’« École nationale des langues orientales » devient l’« Institut national des langues et civilisations orientales ». La même année, les POF sont fondées par René Sieffert et son épouse Simone Sieffert via l’Association Langues et Civilisations, dont elles sont l’organe exécutif[1]. Sous le nom de « Publications orientalistes de France », elles sont basées à Cergy en région parisienne. Subventionnées par l’Institut, elles ont pris le relais des éditions « Librairie orientaliste Paul Geuthner » (qui avaient édité les publications de l’École depuis le début du XXe siècle jusqu’en 1971).

De 2004 à leur disparition en 2011, les POF sont basées à Aurillac en Auvergne, où les livres sont également imprimés[1]. La diffusion en librairie est assurée par l’intermédiaire des Presses universitaires de France, et des Éditions Verdier pour les coéditions[1].

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d POF, "Qui sont les POF ?"