Ère Ninna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'ère Ninna (仁和?) est une des ères du Japon (年号, nengō?, lit. « nom de l'année ») après l'ère Gangyō et avant l'ère Kanpyō. Cette ère couvre la période allant des mois de au mois d'[1]. Les empereurs régnants sont Kōkō-tennō (光孝天皇?) et Uda-tennō (宇多天皇?)[2].

Changement d'ère[modifier | modifier le code]

  • Ninna gannen (仁和元年?) : Le nom de la nouvelle ère est créé pour marquer un événement ou une série d'événements. L'ère précédente se termine là où commence la nouvelle, en Gangyō 9, le 21e jour du 2e mois de 885[3].

Événements de l'ère Ninna[modifier | modifier le code]

  • (Ninna 2, 14e jour du 12e mois) : Kōkō voyage à Seri-gawa pour chasser au faucon. Il apprécie beaucoup ce genre de chasse et consacre souvent de son temps pour se livrer à cette activité[4].
  • (Ninna 3, 26e jour du 8e mois) : Kōkō meurt à l'âge de 57 ans[5]. Le troisième fils de Kōkō reçoit la succession (senso). Peu après, l'empereur Uda accède formellement au trône (sokui)[6].
  • (Ninna 3, 17e jour du 11e mois) : Mototsune demande à Uda la permission de quitter sa charge mais l'empereur lui aurait répondu, « Ma jeunesse limite mes capacités à gouverner et si vous cessez de m'offrir vos bon conseil, je serai obligé d'abdiquer et de me retirer dans un monastère ». Mototsune continue donc de servir le nouvel empereur en tant que régent kampaku[7].
  • 887 (Ninna 4, 8e mois) : La construction du temple bouddhiste de Ninna-ji (仁和寺?) est achevée et un ancien disciple de Kōbō-daishi y est installé comme nouvel abbé[7].
Ninna 1re 2e 3e 4e 5e
Grégorien 885 886 887 888 889

Précédée de :
Ère Gangyō

Ère ou nengō:
Ère Ninna

Suivie de :
Ère Kanpyō

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nussbaum, Louis-Frédéric. (2005). "Ninna" in 'Japan Encyclopedia, p. 716 sur Google Livres; n.b., Louis-Frédéric est le pseudonyme de Louis-Frédéric Nussbaum, voir Deutsche Nationalbibliothek Authority File.
  2. Titsingh, Isaac. (1834). Annales des empereurs du japon, p. 124-125; Brown, Delmer et al. (1979). Gukanshō, pp. 289; Varley, H. Paul, ed. (1980). Jinō Shōtōki, pp. 171-175.
  3. Brown, p. 289.
  4. Titsingh, p. 125.
  5. Brown, p. 289; Varley, p.173.
  6. Brown, p. 289; Varley, p. 44; Un acte distinct de senso n'est pas reconnu avant l'empereur Tenji et tous les souverains à l'exception de l'impératrice Jitō, l'empereur Yōzei, l'empereur Go-Toba et l'empereur Fushimi ont le senso et le sokui la même année jusqu'au règne de Go-Murakami
  7. a et b Titsingh, p. 126.