Ère Kanna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'ère Kanna (寛和?) est une des ères du Japon (年号, nengō?, lit. « nom de l'année ») après l'ère Eikan et avant l'ère Eien. Cette ère couvre la période allant du mois d' jusqu'au mois d'[1]. Les empereurs régnants sont En'yu-tennō (円融天皇?) et Ichijō-tennō (一条天皇?)[2].

Changement d'ère[modifier | modifier le code]

  • Kanna gannen (寛和元年?) : Le nom de la nouvelle ère est créé pour marquer un événement ou une série d'événements. L'ère précédente se termine là où commence la nouvelle, en Eikan 3, le 27e jour du 4e mois de 985[3].

Événements de l'ère Kanna[modifier | modifier le code]

  • 986 (Kanna 2, 6e mois) : Kazan abdique et prend pour résidence le temple Gangyō-ji où il se fait moine bouddhiste sous le nom religieux de Nyūkaku[3].
  • (Kanna 2, 16e jour du 7e mois) : Iyasada-shinnō est désigné héritier et prince héréditaire à l'âge de 11 ans[3]. Cela en accord avec la convention qui veut que deux lignées impériales accèdent alternativement au trône, bien que l'empereur Ichijō soit en fait le cadet d'Iyasada. Il acquiert ainsi le surnom Sakasa-no moke-no kimi (l'héritier impérial à rebours). Quand l'empereur Kanzan abandonne le monde pour les ordres, ce petit-fils de Kaneie accède au trône sous le nom d'empereur Ichijō[4].
Kanna 1re 2e 3e
Grégorien 985 986 987

Précédée de :
Ère Eikan

Ère ou nengō:
Ère Kanna

Suivie de :
Ère Eien

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nussbaum, Louis-Frédéric. (2005). "Kanna" in 'Japan Encyclopedia, p. 473 sur Google Livres; n.b., Louis-Frédéric est le pseudonyme de Louis-Frédéric Nussbaum, voir Deutsche Nationalbibliothek Authority File.
  2. Titsingh, Isaac. (1834). Annales des empereurs du japon, pp. 148-150; Brown, Delmer et al. (1979). Gukanshō, p. 300-302; Varely, H. Paul. (1980). Jinnō Shōtōki, pp. 192.
  3. a, b et c Brown, p. 302.
  4. Varley, p. 195.