Ère Bun'ei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'ère Bun'ei (文永?) est une des Ères du Japon (年号, nengō?, lit. « nom de l'année ») après l'ère Kōchō et avant l'ère Kenji. Cette ère couvre la période allant du mois de au mois d'[1]. L'empereur régnant est Kameyama-tennō (亀山天皇?)[2].

Changement d'ère[modifier | modifier le code]

  • 1264 Bun'ei gannen (文永元年?); 1264 : Le nom de la nouvelle ère est créé pour marquer un événement ou une succession d'événements. La précédente ère se termine quand commence la nouvelle, en Kōchō 4.

Événements de l'ère Bun'ei[modifier | modifier le code]

  • 1274 (Bun'ei 11,1re mois) : Durant la quinzième année du règne de Kameyama-tennō (亀山天皇15年), l'empereur abdique et la succession (senso) est reçue par son cousin[3].
  • 1274 (Bun'ei 11, 3e mois) : L'empereur Go-Uda est déclaré avoir accédé au trône (sokui)[4]. L'empereur retiré Kameyama continue d'exercer le pouvoir en tant qu'empereur cloîtré.
  • 1274 (Bun'ei 11, 10e mois) : Hirohito-shinnō est nommé prince héritier et héritier de son cousin germain, l'empereur Daikakuji-tō Go-Uda. C'est le résultat de manœuvres politiques par le père de Hirohito, l'empereur Jimyōin-tō Go-Fukakusa[5].
Les samouraï japonais défendent la barrière de pierre - Illustration de l'emaki Mōko Shūrai Ekotoba, peints entre 1275 et 1293.
  • (Bun'ei 11, 20e jour du 10e mois) : Bataille de Bun'ei — Les forces mongoles de Kubilai Khan débarquent dans la baie de Hakata près de Fukuoka dans l'île de Kyūshū. Après le débarquement et quelques escarmouches armées, les envahisseurs se retirent pour passer la nuit à bord des bateaux. Cette nuit-là, une tempête coule plusieurs bateaux et la flotte se retire vers la Corée plutôt que d'exploiter son avantage initial[6]. Au cours des combats de la journée, le sanctuaire Hakozaki (en) est réduit en cendres[7]. Le Nihon Ōdai Ichiran explique que les envahisseurs ont été défaits parce qu'ils manquaient de flèches[8].


Ben'ei 1re 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e
Grégorien 1264 1265 1266 1267 1268 1269 1270 1271 1272 1273 1274 1275

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nussbaum, Louis-Frédéric. (2005). "Bun'ei" in 'Japan Encyclopedia, p. 90 sur Google Livres; n.b., Louis-Frédéric is pseudonyme de Louis-Frédéric Nussbaum, voir Deutsche Nationalbibliothek Authority File.
  2. Titsingh, Isaac. (1834). 'Annales des empereurs du Japon, pp. 253-261 sur Google Livres; Varley, H. Paul. (1980). Jinnō Shōtōki. p. 232-233.
  3. Titsingh, p. 261 sur Google Livres; Varley, p. 44; Un acte distinct de senso n'est pas reconnu avant l'empereur Tenji et tous les souverains, à l’exception de l'impératrice Jitō, de l'empereur Yōzei, de l'empereur Go-Toba et de l'empereur Fushimi ont le senso et le sokui la même année jusqu'au règne de l'empereur Go-Murakami
  4. Titsingh, p. 262 sur Google Livres; Varley, p. 44.
  5. Titsingh, p. 262, 270. sur Google Livres
  6. Davis, Paul K. (2001). 100 Decisive Battles: From Ancient Times to the Present, p. 147.
  7. Turnbull, Stephen R. (2003). Genghis Khan & the Mongol Conquests 1190–1400, p. 66.
  8. Titsingh, p. 262 sur Google Livres.