Vol 609 British European Airways

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vol 609 British European Airways
Plaque commémorative de l'accidentà Old Trafford.
Plaque commémorative de l'accident
à Old Trafford.
Caractéristiques de l'accident
Date 6 février 1958
Phase Décollage
Type Problème au décollage à cause des conditions météorologiques
Site Aéroport de Munich-Riem
Passagers 38
Membres d'équipage 6
Morts 23
Blessés 19
Survivants 21
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareil Airspeed AS.57 Ambassador
Compagnie British European Airways
Nº d'identification G-ALZU
Localisation
Coordonnées 48° 07′ 34″ N 11° 40′ 40″ E / 48.12613, 11.677748° 07′ 34″ Nord 11° 40′ 40″ Est / 48.12613, 11.6777  

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Vol 609 British European Airways

Le vol 609 British European Airways, connu sous le nom de crash aérien de Munich de 1958, est une catastrophe aérienne survenue le 6 février 1958 (à 10 heures et 9 minutes). L'avion transportait les membres de l'équipe de Manchester United, qui revenait d'un match de Coupe d'Europe des clubs champions joué à Belgrade contre l'Étoile rouge et faisait escale à Munich pour ravitailler en carburant.

Lors de la troisième tentative de décollage, l'avion s'écrase en bout de piste, tuant une vingtaine de personnes, dont huit joueurs de l'équipe.

Contexte du drame[modifier | modifier le code]

Ce drame coupait court à la joie des fans de Manchester United. Les Red Devils venaient en effet de se qualifier pour la demi-finale de la Coupe d'Europe des clubs champions suite au match nul (3-3) réalisé à Belgrade contre l'Étoile rouge.

L'équipe survolait toutes les compétitions dans lesquelles elle était engagée. Elle avait notamment remporté plusieurs Community Shields et championnats entre 1955 et 1958. Dirigée par Matt Busby, elle était composée de très jeunes joueurs[1]. Busby avait réussi, après beaucoup d'efforts, à construire une ossature qui pouvait garantir plusieurs années de succès à Manchester United.

L'accident[modifier | modifier le code]

Après deux tentatives infructueuses de décollage, le pilote et copilote de l'avion décident, en accord avec un ingénieur, de tenter un troisième décollage. Même si certains joueurs et journalistes songent à passer la nuit à Munich, tous reprennent place dans l'avion. Comme pour les deux précédentes tentatives, la troisième est un échec : l'avion roule sur la piste mais ne parvient pas à décoller. Ayant pris trop de vitesse, il ne peut éviter de percuter une maison et un entrepôt de carburant.

Les causes paraissent floues ; les enquêteurs Allemands pensent que les ailes n'aient pas été entièrement déneigées, ce qui aurait alourdi l'avion et empêché ce dernier de quitter le sol. Ils inculpent le commandant de bord qui réussit néanmoins à faire rouvrir l'enquête. Il dénonce le fait que plusieurs témoignages soient passés sous silence. Car, pour lui, la cause la plus probable semble être la présence sur la piste de décollage d'une plaque de neige fondue, de la névasse, phénomène provoquant une importante chute de vitesse. La Grande-Bretagne ouvre une enquête et démontre, grâce à plusieurs témoignages et de nombreuses investigations, que la cause du crash est bien la neige sur la piste. Mais cette cause incriminant l'aéroport allemand, celui-ci n'admit jamais la réelle cause du crash, préférant rejeter la cause sur les Britanniques.[réf. nécessaire]

Bilan du crash[modifier | modifier le code]

Images d'actualité américaines concernant le crash.

Vingt-et-un membres de l'équipe, dont huit « Busby Babes » (surnom donné aux très jeunes joueurs talentueux repérés par Matt Busby et intégrés à l'équipe) meurent dans le crash, ou de leurs blessures dans les jours qui suivent l'accident.

L'un des Busby Babes justement, le jeune Duncan Edwards, ne se remit pas de ses blessures et rendra l'âme le 21 février 1958, à seulement 21 ans. Ce joueur était considéré comme un jeune prodige et comme le futur meilleur joueur du monde, devant surpasser Pelé, par Matt Busby, son entraîneur, mais également par Bobby Charlton, qui survécut à l'accident.

Harry Gregg sauva ses coéquipiers Bobby Charlton et Dennis Viollet, mais également Vera Lukić et sa fille Venona en les faisant sortir de l'avion. Johnny Berry survécut également, mais stoppa sa carrière sportive suite à ses blessures.

La vie a continué pour les survivants de la tragédie. Certains ont recommencé à jouer, d'autres ont brillé, à l'image de Bobby Charlton qui a mené l'Angleterre à la Coupe du monde huit années plus tard et en est devenu un des plus emblématiques joueurs de l'histoire. Manchester United a remporté sa première coupe d’Europe dix ans après l’accident avec deux survivants du crash dans ses rangs : Bill Foulkes et Bobby Charlton.

Victimes du crash[modifier | modifier le code]

Statue de Duncan Edwards.

Joueurs[modifier | modifier le code]

Membres du staff du club[modifier | modifier le code]

Journalistes[modifier | modifier le code]

  • Alf Clarke
  • Don Davies
  • George Follows
  • Tom Jackson
  • Archie Ledbrooke
  • Henry Rose
  • Eric Thompson
  • Frank Swift

Autres[modifier | modifier le code]

  • Kenneth Rayment (mort à l'hôpital 3 semaines après le crash)
  • Bela Miklos
  • Tom Cable
  • Willie Satinoff

Survivants[modifier | modifier le code]

Statue de Matt Busby.

Joueurs[modifier | modifier le code]

Membre du staff[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

  • Frank Taylor
  • James Thain, capitaine de l'avion
  • George Rodgers
  • Peter Howard
  • Ted Ellyard
  • Vera Lukić et sa fille Venona
  • Mme Miklos (femme de Bela Miklos)
  • N. Tomašević
  • Rosemary Cheverton
  • Margaret Bellis

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

  • La catastrophe aérienne fait l'objet d'une chanson Munich Air Disaster 1958, de Morrissey enregistré en 2004 servant de Face B au single Irish Blood, English Heart.
  • En 2011, le film United[2] raconte le crash et les mois qui ont suivi. Le film, réalisé par James Strong (en), a été diffusé le 24 avril 2011 sur BBC 2 et est sorti le 8 août 2011 au cinéma en Angleterre.
Distribution sommaire
  • Dougray Scott : Matt Busby, le manager de Manchester United blessé dans le crash
  • David Tennant : Jimmy Murphy, l'entraîneur de l'équipe pendant que Matt Busby se remettait de ses blessures à l'hôpital
  • Jack O’Connell : Bobby Charlton, un des joueurs survivants
  • Thomas Howes : Mark Jones, le capitaine de l'équipe de Manchester United au moment du crash
  • Sam Claflin : Duncan Edwards, le joueur décédé des suites de ses blessures deux semaines après le crash

Accidents similaires[modifier | modifier le code]

  • En 1949, le drame de Superga : l'avion qui transportait la grande équipe du Torino FC s'écrase, les 31 passagers trouvèrent la mort.
  • En 1960, un C-46 Commando s'écrase tuant un groupe de joueurs de football américain de l'université de California Polytechnic State University.
  • En 1961, l'équipe entière de patinage artistique américaine trouve la mort, lors du crash de son avion en Belgique, au total 73 personnes trouvèrent la mort.
  • En 1970, l'avion qui transportait l'équipe de football américain Wichita State University s'écrase, 31 des 40 personnes à bord trouvent la mort.
  • En 1970, l'avion qui transportait l'équipe de football américain des Marshall Thundering Herd s'écrase, 71 membres de l'équipe trouvent la mort ainsi que l'équipage.
  • En 1972, le vol 571 Fuerza Aérea Uruguaya transportant une équipe de rugby s'est écrasé dans les Andes, 16 des 45 occupants de l'appareil ont survécu pendant 72 jours, avant l'arrivée des secours, en mangeant les cadavres de leurs compagnons.
  • En 1973, le crash d'un DC-3 dans l'Indiana, tue toute l'équipe de basket-ball de l'Université d'Evansville.
  • En 1979, la collision en plein air entre deux avions en Ukraine fait 178 morts, dont 17 membres de l'équipe de football de Pakhtakor Tachkent.
  • En 1987, tous les membres de l'équipe de football du club d'Alianza Lima meurent dans le crash du DC-9, le seul survivant est un membre d'équipage.
  • En 1989, le crash du vol 764 de Surinam Airways 764 tua un groupe de footballeurs surinamiens jouant aux Pays-Bas. Cet accident coûta la vie a 176 personnes ; seulement 11 survécurent.
  • En 1993, un crash tua toute l'équipe nationale de Zambie de football. Les 30 personnes à bord trouvent la mort
  • En 2001, l'avion qui transportait l'équipe universitaire de basket-ball des Oklahoma State Cowboys s'écrase dans le Colorado, deux joueurs et huit autres membres de l'encadrement trouvent la mort.
  • En 2011, lors du vol 9633 Yak-Service, un Yakovlev Yak-42 s'écrase entraînant le mort de 43 personnes, dont 26 joueurs faisant partie de l'équipe de hockey sur glace du Lokomotiv Iaroslavl et 11 membre du staff du club russe. Ce vol devait emmener les joueurs à Minsk, en Biélorussie pour l'ouverture du championnat de la Ligue continentale de hockey.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La moyenne d'âge de l'équipe type est de seulement 22 ans lorsque Manchester United remporte le championnat en 1955-1956
  2. Annonce de la BBC indiquant, entre autres, 2 noms dans la distribution du film United

Liens externes[modifier | modifier le code]