Ondinisme (sexualité)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Urolagnie)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ondinisme.
Dessin représentant une femme debout, jupe relevée, en train d'uriner dans la bouche d'une homme allongé au sol.
Illustration d'ondinisme.

L'ondinisme (également appelé urolagnie, urophilie, ou plus familièrement douche dorée, pluie dorée, ou jeu de pisse[1], ou golden shower) est une paraphilie caractérisée par une forte excitation érotique liée à l'urine[2]. Le terme « urolagnie » provient du mot grec (ouron, « urine », et lagneia, « désir »)[3].

Les individus appréciant l'urolagnie peuvent apprécier d'uriner sur/au-dessus d'autres individus également. Certains participants peuvent boire l'urine ; cette pratique est connue sous le terme d'urophagie, ce qui réfère à un breuvage d'urine sans attouchement sexuel. D'autres enthousiastes de l'urolagnie peuvent participer à une scène de domination et soumission, à travers laquelle l'urine peut être incluse.

L'urolagnie est souvent associée à l'omorashi, bien qu'en provenance de la culture occidentale, l'omorashi est typiquement distinguée de l'urolagnie, avec d'autres termes familiers.

En tant que paraphilie, l'urine peut être bue ou simplement aspergée sur, ou dans, un individu. D'autres variations incluent les individus mouillant leurs pantalons. D'autres formes d'urolagnie peuvent inclure une tendance à être sexuellement attiré en reniflant l'urine en provenance d'un vêtement ou d'une partie du corps. Pour certains individus, le phénomène peut inclure le fétichisme de la couche et/ou un comportement d'infantilisme. Enfin, un homme consommant l'urine d'autres hommes, particulièrement dans des pissotières, est appelé un soupeur.

Facteurs de risque[modifier | modifier le code]

Sauf en cas d'infection urinaire, l'urine est stérile et est presque inodore. L'urine étant produite par la filtration du sang au niveau des reins, et le sang étant dépourvu de bactéries, l'urine en est dépourvue aussi.

Mais cette stérilité de l'urine n'est que "relative" (seuils leucocytes < 10 000/ml et germes < 1 000/ml avant de déclarer l'état d'infection urinaire). Une fois éliminée de l'organisme, l'urine peut acquérir une forte odeur due à l'action bactérienne, principalement lors de la décomposition de l'urée, une composante majeure de l'urine, en ammoniac et en nitrite.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Urolagnie » (consulté le 3 mars 2011)
  2. (en) Dorland's Medical Dictionary for Healthcare Consumers
  3. (en) A Dictionary of Psychology (Un dictionnaire de psychologie), Oxford University Press,‎ 2006 (ISBN 978-0-19280-632-1, lire en ligne)