Chronophilie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le couple mal assorti (I). Lucas Cranach l'Ancien

La chronophilie (du grec "chronos" - temps et "philia" - amour) est un terme utilisé par John Money pour désigner l'attirance sexuelle d'un individu pour des personnes présentant un écart d'âge important avec lui.

Le fantasme est à double sens. Un(e) jeune qui ressent de l'attirance pour une personne âgée est chronophile (voire gérontophile), de la même façon qu'une personne âgée qui ressent de l'attirance pour un individu de loin plus jeune qu'elle est chronophile (voire pédophile, pédéraste ou hébéphile).

Préférences sexuelles basées sur l'âge[modifier | modifier le code]

  • La pédophilie est un trouble psychologique durant lequel un adulte ou jeune adulte expérimente une préférence sexuelle pour les enfants prépubères[1],[2]. D'après le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM), la pédophilie est spécifiée en tant que paraphilie quand un individu ressent un profond désir sexuel ou fantasmes envers les enfants, sur lesquels il agit durant une période de détresse interpersonnelle ou psychologique[3]. Le diagnostic peut être effectué à l'aide du DSM ou du critère du CIM pour les personnes âgées de 16 ans et plus[4]. Les troubles sont présents parmi les abus sexuels sur mineurs ; bien que certains individus ne réunissent pas forcément les critères de la pédophilie[5]. La népiophilie et l' infantophilie décrit une préférence sexuelle pour les nourrissons et bébés (souvent âgés entre 0–3 ans)[6].
  • L'éphébophilie concernent les préférences sexuelles pour les jeunes adolescents et adultes, respectivement[7],[8]. L'hébéphilie est la préférence pour les adolescents[8] et l'éphébophilie est la préférence sexuelle des jeunes adultes (généralement âgés entre 16–22 ans)[7],[8]. Le terme hébéphilie a été introduit par Glueck (1955)[9]. Kurt Freund (et Aleš Kolářský) utilisent le terme adolescentophilie pour une préférence sexuelle pour les adolescents et jeunes adultes. Dans ce contexte, l'adolescentophilie se focalisant sur les garçons est nommée éphébophilie (du grec ephebos), l'adolescentophilie axée sur les filles est nommée hébéphilie (les termes korophilie et parthenophilie sont souvent similairement utilisés). Freund et Kolářský différencient ces deux termes, éphébophilie et hébéphilie, par âge de préférence : éphébophilie et hébéphilie I (âge de la puberté), II (adolescence) et III (jeune adulte)[10].
  • La teleiophilie (du grec teleios, "croissance complète") est un intérêt érotique chez les adultes[11]. La teleiophilie n'est pas restreinte par l'âge de l'adulte. La teleiophilie est également nommée adultophilie[12].
  • Les gérontophilie et graeophilie décrivent une préférence sexuelle pour les personnes âgées[13].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Organisation Mondiale de la Santé, CIM-10 Section F65.4: Pédophilie
  2. IQ, handedness, and pedophilia in adult male patients stratified by referral source, vol. 19,‎ 2007, 285–309 p. (lien DOI?)
  3. [diagnostique et statistique des troubles mentaux], Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux DSM-IV-TR (Rév. textuelle), American Psychiatric Publishing, Inc.,‎ juin 2000 (ISBN 978-0890420249, lien DOI?, lire en ligne), p. 943
  4. [PDF] CIM-10 715 KB (voir F65.4, p. 166–167)
  5. Edwards, M. (1997) "Treatment for Paedophiles; Treatment for Sex Offenders." Paedophile Policy and Prevention, Australian Institute of Criminology Research and Public Policy Series (12), 74-75.
  6. (en) Laws D. Richard, William T. O'Donohue, Sexual Deviance: Theory, Assessment, and Treatment, Guilford Press,‎ 2008 (ISBN 1593856059), p. 176
  7. a et b (en) Krafft-Ebing, R., & Moll, A. (1924). Psychopathia sexualis. Stuttgart: Ferdinand Enke.
  8. a, b et c Blanchard, R. Blanchard, R., Lykins, A. D., Wherrett, D., Kuban, M. E., Cantor, J. M., Blak, T., Dickey, R., & Klassen, P. E. (2008). La pédophilie, hébéphilie, et le DSM–V. Archives of Sexual Behavior. DOI 10.1007/s10508-008-9399-9.
  9. Glueck, B. C., Jr. (1955). Final report: Research project for the study and treatment of persons convicted of crimes involving sexual aberrations. June 1952 to June 1955. New York: New York State Department of Mental Hygiene.
  10. (cs) Aleš Kolářský: Jak porozumět sexuálním deviacím : Teoretická východiska sexodiagnostiky – cesta k tvorbě vlastního náhledu a k realizaci sexuality v mezích zákona, Galén, Praha, 2008, ISBN 978-80-7262-504-8, p. 68, chap. 3.4.2 Adolescentofilie
  11. (en) Blanchard R., Fraternal birth order and sexual orientation in pedophiles, vol. 29,‎ 2000, 463–478 p. (liens PubMed? et DOI?)
  12. Jay R. Feierman: „Reply to Dickemann: The ethology of variant sexology“, Human Nature, Springer New York, vol. 3, No 3, September 1992, p. 279–297
  13. (en) A. Kaul et S. Duffy, Gerontophilia: A case report, vol. 31,‎ 1991, 110–114 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]