Tarik Benhabiles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tarik Benhabiles
Carrière professionnelle
1983 – 1995
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (49 ans)
Drapeau : Algérie Alger
Taille / poids 1,75 m (5 9) / 64 kg (141 lb)
Prise de raquette Droitier
Gains en tournois 505 471 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 2
Meilleur classement 22e (08/06/1987)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 76e (27/04/1987)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/16 1/8 1/64 1/32
Double 1/16 1/16 - -
Mixte - 1/16

Tarik Benhabiles, né le 5 février 1965 à Alger, est un joueur et entraîneur de tennis français.

Carrière[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Professionnel de 1981, Tarik Benhabiles remporte Roland-Garros dans la catégorie junior en 1982. C'est le qu'il obtient son meilleur classement (22e), au lendemain de sa meilleure performance en Grand Chelem : un huitième de finale à Roland-Garros en 1987, perdu face à Mats Wilander (5-7 6-1 6-3 6-3). Tarik Benhabiles mit un terme à sa carrière de joueur en 1992 à seulement 27 ans.

Il ne compte aucun titre majeur dans sa carrière (hormis un National en 1986) mais fut finaliste à Trévise en 1984 (battu par Vitas Gerulaitis) et à Gênes en 1990 (battu par Ronald Agenor).

Il fut membre de l'équipe de France de Coupe Davis mais il ne disputa qu'un seul match, en 1987 à Marcq-en-Barœul contre la Corée du Sud : en double avec Guy Forget, il battit les Coréens Song et Yoo en 5 sets (4-6 4-6 6-2 6-3 10-8).

Le bilan de sa carrière s'élève à 69 victoires et 107 défaites. Il a été classé à 121 reprises dans le top 100 de l'ATP entre 1984 et 1988 puis au cours de l'année 1990. 1987 fut sa meilleure année puisque qu'il atteint son meilleur rang et c'est la seule où il a été présent toute l'année dans le top 100.

Deux top 10 à son tableau de chasse :

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Il connut une première expérience d'entraineur avec Nicolas Escudé jusqu'en 1997. Puis il s'installa aux Etats-Unis et s'occupa du jeune Andy Roddick. Il tissa alors des liens très étroits avec le grand espoir américain et sa famille. Roddick déclarait à l'époque: "Tarik est avec moi toute l’année. Je le vois plus que mes parents à l’heure actuelle. Pour moi, c’est mon meilleur ami, c’est mon coach, c’est comme une image paternelle pour moi."[réf. nécessaire] Il emmena Roddick jusqu'au top 10 mondial mais l'aventure prit fin en juin 2003. Quelques mois plus tard, Roddick, qui avait pris pour nouveau coach Brad Gilbert allait remporter l'US Open et devenir numéro 1 mondial. Comme avec Nicolas Escudé qui atteint le sommet de sa carrière (une demi-finale à l'Open d'Australie en 1998) sans lui, Benhabiles voyait son jeune poulain américain triompher avec un autre coach. Il prit alors en charge l'entraînement du jeune espoir français Richard Gasquet mais l'expérience prit fin quelques mois plus tard (en janvier 2004), notamment en raison d'un désaccord avec le père du joueur. Début 2006, Tarik Benhabiles devint le coach de Tatiana Golovin. Enfin, depuis le mois de mai 2011 il entraîne le joueur allemand Benjamin Becker, le dernier à avoir battu Andre Agassi. Depuis début mars 2007 environ, il a également pris sous sa coupe le Français Gaël Monfils, qui s'entraîne désormais avec lui aux États-Unis, en Floride.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Finales en simple (2)[modifier | modifier le code]

Date Nom et lieu du tournoi Surface Vainqueur Score
1 12/11/1984 Trévise Torneo Internazionale, Trévise Terre battue Drapeau : États-Unis Vitas Gerulaitis 6-1, 6-1
2 18/06/1990 Tournoi de Gênes, Gênes Terre battue Drapeau : Haïti Ronald Agenor 3-6, 6-4, 6-3

Parcours en Grand chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

L'Open d'Australie se dispute en dernier et sur gazon :

Année Roland-Garros Wimbledon US Open Open d'Australie
1982 1er tour (1/64) Drapeau : Colombie Jairo Velasco - - -
1983 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis Drew Gitlin - - 1er tour (1/32) Drapeau : États-Unis Drew Gitlin
1984 2e tour (1/32) Drapeau : République fédérale d'Allemagne Rolf Gehring - - 3e tour (1/16) Drapeau : Tchécoslovaquie Ivan Lendl
1985 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis Jimmy Connors 1er tour (1/64) Drapeau : Chili Ricardo Acuña 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis Vitas Gerulaitis 1er tour (1/64) Drapeau : Australie Darren Cahill
1986 1er tour (1/64) Drapeau : France Yannick Noah - - Épreuve non disputée

L'Open d'Australie se déroule en premier (à partir de 1987) et sur dur (à partir de 1988) :

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
1987 - 1/8 de finale Drapeau : Suède Mats Wilander - 2e tour (1/32) Drapeau : France Guy Forget
1988 2e tour (1/32) Drapeau : URSS Andrei Chesnokov 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis Paul Annacone 1er tour (1/64) Drapeau : Suède Magnus Gustafsson -
1989 - - - -
1990 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis Glenn Layendecker 1er tour (1/64) Drapeau : Italie Omar Camporese 1er tour (1/64) Drapeau : Suède Nicklas Kroon 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis Derrick Rostagno
1991 1er tour (1/64) Drapeau : Tchécoslovaquie Ivan Lendl 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne Carlos Costa - -

Classement ATP[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Tarik Benhabiles parvint à intégrer le "Top 50" en mars 1985, mais ne s'y installa durablement que de décembre 1986 à octobre 1987. C'est au cours de cette période qu'il a atteint la 22e place mondiale en juin 1987, après avoir atteint les huitièmes de finales à Roland-Garros.

En fin de saison :

Année 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994
Rang 616 en augmentation 275 en augmentation 71 en diminution 134 en augmentation 46 en diminution 65 en diminution 230 en augmentation 113 en augmentation 107 en diminution 177 en diminution 378 en diminution 787 en augmentation 616

En double[modifier | modifier le code]

En fin de saison :

Année 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992
Rang 854 en augmentation 352 en augmentation 324 en diminution 355 en augmentation 147 en diminution 191 en diminution 454 en augmentation 344 en augmentation 198 en augmentation 145 en diminution 959

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]