Spartacus : Le Sang des gladiateurs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Spartacus : Le Sang des gladiateurs

alt=Description de l'image Spartacus logo.svg.
Série Spartacus
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Starz
Diff. originale 22 janvier 201016 avril 2010
Nb. d'épisodes 13

Chronologie

Spartacus : Le Sang des gladiateurs (Spartacus: Blood and Sand) est le nom de la première saison de la série télévisée américaine Spartacus créée par Steven S. DeKnight sur la vie du gladiateur Spartacus et diffusée entre le 22 janvier et le 16 avril 2010 sur Starz. Robert Tapert et Sam Raimi en sont les producteurs délégués.

En France, la saison a été diffusée à partir du 2 octobre 2010 sur la chaîne payante Orange Cinéchoc[1] et depuis le 17 novembre 2011 sur la chaîne gratuite W9[2]. Elle est distribuée en Blu-ray et DVD depuis le 1er février 2012[3]. Au Québec, elle est diffusée depuis le 1er octobre 2011 sur la chaîne Cinépop[4].

L'acteur principal, Andy Whitfield, est décédé le 11 septembre 2011 des suites d'un lymphome non hodgkinien[5], ce qui avait conduit à repousser, en mars 2010, le tournage de la deuxième saison. Il a été remplacé par Liam McIntyre pour la suite de la série[6].

Description[modifier | modifier le code]

Résumé[modifier | modifier le code]

L'histoire commence en 75 av. J.-C. avec un Thrace au nom inconnu, participant à la guerre contre les Gètes en tant qu'auxiliaire placé sous le commandement du légat romain Glaber. Lorsqu'un compagnon d'arme et lui-même sont envoyés en éclaireurs et signalent à ce dernier que les Gètes font marche vers l'ouest, en direction des villages thraces, il décide de diriger son armée vers l'est pour affronter les forces du roi Mithridate VI du Pont plutôt que d'intercepter l'ennemi. Le Thrace, se sentant trahi, soulève une mutinerie contre Glaber, et parvient à revenir à temps pour sauver sa femme, Sura[7], d'un groupe de Gètes.

Il est toutefois incapable de sauver son village et décide de s'enfuir avec son épouse. Glaber les capture le lendemain et le Thrace est condamné à mourir dans l'arène pour incitation à la désertion parmi les auxiliaires. Sura est quant à elle condamnée à l'esclavage. Le Thrace, avec un groupe d'autres déserteurs, est transporté jusqu'à Capoue en Italie. Ils y sont exhibés lors d'une fête organisée par le sénateur Albinus, beau-père du légat Glaber. Parmi les invités, il y a les lanistes rivaux Solonius et Batiatus qui sont, tous deux, propriétaires d'un ludus de gladiateurs.

Lors des jeux du lendemain, Glaber envoie le Thrace dans l'arène contre quatre des Gladiateurs de Solonius pour y être exécuté. À la surprise générale, il tue ses adversaires et gagne les faveurs de la foule, qui demande que sa vie soit épargnée. Alors que Glaber exige la mort du Thrace, Albinus pour ne pas irriter la foule, change la peine de mort du détenu en esclavage. Voyant les compétences du Thrace et sa popularité, Batiatus propose de l'acheter pour le former dans son ludus. Puisque personne ne connaît le vrai nom du prisonnier, Batiatus lui donne le nom de « Spartacus »[8], car il s'est battu comme le féroce roi Spartacus du Bosphore Cimmérien (-438 à -431)[9]. Le nouveau Spartacus rejoint le ludus, sous la tutelle du Doctore, Œnomaüs. Après son arrivée, il se lie d'amitié avec Varro, un Romain qui s'est vendu en esclavage afin de payer ses dettes. Au ludus, il est constamment malmené par les gladiateurs confirmés, notamment par Crixus le Gaulois invaincu et Barca le Carthaginois. Bien vite, Glaber vient voir Spartacus et l'informe que Sura a été vendue comme esclave à un commerçant Syrien après avoir été violée par ses hommes. Le légat lui donne le morceau de tissu que la femme de Spartacus portait autour de sa cuisse comme preuve de son amour, et déclare qu'il ne cherche plus la mort du gladiateur, mais tient plutôt à le voir souffrir.

Batiatus, incapable de maîtriser Spartacus pendant ses premiers jours de formation, découvre peu à peu comment il pourrait le faire obéir et le persuade de se battre pour son amour et la liberté de Sura. Sur ce, Spartacus passe son examen final et devient un gladiateur. La marque de Batiatus lui est apposée au fer rouge et il prête le serment du gladiateur, le Sacramentum Gladiatorum[10].

Après un long entrainement et plusieurs combats victorieux Spartacus devient le favori du public et le «champion de Capoue ». Pour le récompenser, Batiatus organise le rachat de Sura. Malheureusement, elle arrive au ludus mortellement blessé suite à une attaque de bandits sur la route. C’est en réalité une manigance de Batiatus pour garder Spartacus auprès de lui. Après la crémation du corps de Sura sur le bûcher funéraire, Spartacus décide d’oublier son rêve de liberté et se consacrer à sa vie de gladiateur.

Mais Spartacus est vite rattrapé par sa condition d’esclave. Lors d’un combat organisé en l’honneur de Numerius, le fils du magistrat de Capoue, Spartacus se voit dans l’obligation d’affronter Varro son seul véritable ami dans le ludus. Le Thrace est naturellement vainqueur du combat d’exhibition. Ilithya, l’épouse de Glaber pousse alors le jeune homme à réclamer la mort du vaincu. Batiatus, désireux de s'attirer les bonnes grâces du puissant père du garçon, oblige Spartacus à tuer Varro.

Après avoir découvert que Batiatus a commandité la mort de Sura, Spartacus prépare secrètement sa vengeance. Dans l'ombre, Spartacus propose aux gladiateurs une révolte générale. Il veut s’assurer également du soutien de Crixus, son rival au sein du ludus. Mais, celui-ci refuse dans le seul but de pouvoir revoir Naevia, l’esclave dont il est amoureux et qui a été vendue par Batiatus.

Pendant ce temps, grâce à diverses manipulations, Batiatus obtient le patronage de l’influent Glaber. Et, pour fêter ce rapprochement, le laniste organise un combat opposant ses meilleurs éléments Crixus et Spartacus, devant l'élite romaine locale. Au cours de la lutte, Crixus apprend qu'il a été délibérément drogué pour assurer la victoire de Spartacus. Il change alors d'opinion et accepte de rejoindre les conjurés. Avec son bouclier, il aide Spartacus à se jeter sur Batiatus. Cependant, Œnomaüs s'interpose et empêche Spartacus de tuer le laniste. Les autres conjurés attaquent alors les gardes du ludus. Crixus en profite pour convaincre Œnomaüs de se joindre à eux.

Illithyia parvient à s’enfuir et ordonne à ses gardes de fermer les portes du ludus. Pris au piège, les autres spectateurs se font massacrer par les gladiateurs fous de rage. Aurélia, la veuve de Varro, élimine le jeune Numerius. Crixus lui, blesse gravement Lucretia. Il lui reproche notamment de l'avoir forcé à être son amant et d'avoir éloigné du ludus Naevia, la femme qu'il aime. Le coup qu’il donne entraine la mort de l'enfant que porte Lucretia. Spartacus quant à lui se charge de mettre à mort Batiatus. Le chef de la révolte promet alors à ses frères d’armes de faire « trembler Rome » [11].

Conclusion[modifier | modifier le code]

Les personnages suivants sont encore en vie à la fin de la première saison : Crixus, Lucretia, Spartacus, Ashur, Œnomaüs, Ilithyia, Naevia, Agron, Aurelia[12], Mira, Rhaskos et Glaber.

Distribution et personnages[modifier | modifier le code]

Classés par présence par épisodes [13]:

Sources : IMDB[14], RS Doublage[15] et DSD Doublage[16]. Seuls les personnages de Batiatus, Crixus, Glaber, Licinia, Œnomaüs et Spartacus ont réellement existé. Spartacus a bien été marié, mais on ignore le nom véritable de son épouse. L'historien Plutarque, indique que sa femme est « originaire de la même tribu que lui » et qu'elle est une « prêtresse de Dionysos ».

Production[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

La première saison a été tournée au studio Mount Wellington à Auckland en Nouvelle-Zélande[17].

Casting[modifier | modifier le code]

En septembre 2010, l'état de santé d'Andy Whitfield se dégrade à nouveau. Il est contraint de quitter la série[18]. Les dirigeants de la chaîne Starz décident de lui chercher un remplaçant[19]. Wentworth Miller, qui a exprimé son intérêt pour le rôle, fut brièvement pressenti comme le nouveau Spartacus[20], mais cette candidature ne sembla pas convaincre les dirigeants de la chaîne, qui auraient de leur côté approché les acteurs Stephen Amell, Aiden Turner et Liam McIntyre[21], pour finalement retenir le dernier[6].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Liste des épisodes[modifier | modifier le code]

  1. Le Serpent rouge (The Red Serpent) ;
  2. Sacramentum Gladiatorum ;
  3. Légendes (Legends) ;
  4. L'Enfer des fosses (The Thing In The Pit) ;
  5. Jeux d'ombre (Shadow Games) ;
  6. Les Choses délicates (Delicate Things) ;
  7. Tragique destin (Great And Unfortunate Things) ;
  8. La Marque de la fraternité (Mark Of The Brotherhood) ;
  9. Catin (Whore) ;
  10. Faveurs (Party Favors) ;
  11. Vieilles blessures (Old Wounds) ;
  12. Révélations (Revelations) ;
  13. Tuez-les tous (Kill Them All)[23],[24].

Audiences[modifier | modifier le code]

À la télévision française, Spartacus : Le Sang des gladiateurs réunit en moyenne 922 000 téléspectateurs sur la chaine W9 le jeudi 17 novembre 2011 pour les trois premiers épisodes remaniés et 500 000 pour les épisodes dans leur version intégrale[25]. La semaine suivante, le jeudi 24 novembre 2011, Spartacus est suivi par 820 000 téléspectateurs pour le premier épisode, 760 000 pour le second et 700 000 pour le troisième[26]. Le jeudi 8 décembre 2011, la série attire en moyenne 527 000 téléspectateurs[27]. La dernière semaine, le jeudi 15 décembre 2011, la série rassemble un million de personnes pour le premier épisode et une moyenne de 910 000 téléspectateurs pour les deux épisodes[28].

DVD/Blu-Ray en France[modifier | modifier le code]

  • Spartacus : Le sang des gladiateurs - Coffret intégral de la Saison 1 sortie le 1er février 2012 en DVD[3] et Blu-Ray[29].
  • Spartacus : Le sang des gladiateurs - Coffret intégral de la Saison 1 sortie le 1er septembre 2012 en DVD[30].
  • Spartacus : Le sang des gladiateurs - Les Dieux de l'arène - Coffret sortie le 7 novembre 2012 en DVD[31] et Blu-Ray[32].
  • Spartacus - Coffret intégral des séries sortie le 21 décembre 2013 en DVD[33] et Blu-Ray[34].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Orange Cinéma Séries s’offre Spartacus » sur le site Allocine.fr
  2. « Spartacus en novembre sur W9 » sur le site Allocine.fr
  3. a et b « Spartacus : Le sang des gladiateurs - Coffret intégral de la Saison 1 » sur le site FNAC.com
  4. « Spartacus: Blood and Sand diffusé en primeur à Cinépop au Québec » sur le site TVQC.com
  5. « Spartacus : Andy Whitfield est décédé » sur le site Allocine.fr
  6. a et b « Et le nouveau Spartacus est… » sur le site Allocine.fr
  7. On ignore le nom de la femme du Spartacus historique. Elle disparaît des sources après la rébellion des esclaves.
  8. Résumé de l'épisode 1. Le Serpent rouge
  9. Personnage historique mentionné par Diodore de Sicile, Bibliothèque historique, XII 31.

    « En Asie, les rois du Bosphore Cimmérien, nommés Archéanactides, remplirent quarante-deux ans de règne. Spartacus avait succédé à l'empire et régna sept ans [...]. »

  10. Résumé de l'épisode 2. Sacramentum Gladiatorum
  11. Résumé des épisodes 3 à 13.
  12. Aurelia est tuée dès le première épisode de la deuxième saison.
  13. 13 : Batiatus, Crixus, Lucretia et Spartacus ; 12 : Ashur et Doctore ; 11 : Illithia et Naevia ; 10 : Varro ; 9 : Medicus ; 8 : Hamilcar et Solonius ; 7 : Sura ; 6 : Agron, Barca, Domitia, Duro, Gnaeus, Numerius et Pietros ; 5 : Aurelia, Calavius, Mira et Rhaskos ; 4 : Aulus ; 3 : Aemilia, Caecilia, Glaber, Hector, Kerza, Licinia et Ovidius.
  14. « Page du casting épisode par épisode de la série Spartacus : Le Sang des gladiateurs » sur le site IMDB.com
  15. a et b « Fiche de doublage de la série » sur le site RSDoublage.com
  16. http://dsd-doublage.com/S%E9ries/Spartacus%20%20%20Blood%20and%20Sand.html
  17. « Lieux de tournage de Spartacus: Le Sang des gladiateurs » sur le site IMDB.com
  18. « Andy Whitfield contraint de quitter Spartacus » sur le site Allociné.fr
  19. « Spartacus : Starz cherche un remplaçant » sur le site Allociné.fr
  20. « Wentworth Miller, nouvelle tête d'affiche de Spartacus ? » sur le site Allociné.fr
  21. « Ces acteurs pourraient incarner le personnage Spartacus... » sur le site Allociné.fr
  22. Page du casting de la série Spartacus : Le Sang des gladiateurs » sur le site IMDB.com
  23. « Titres anglais des épisodes de la saison 1 » sur le site IMDB.com
  24. « Titres français des épisodes de la saison 1 » sur le site Allocine.fr
  25. « W9 2ème chaîne nationale grâce à Spartacus » sur le site Allocine.fr
  26. « Fin de saison pour Flics » sur le site Allocine.fr
  27. « Spartacus prend de la place dans l'arène » sur le site Allocine.fr
  28. « Audiences : Spartacus est l'homme de la situation... » sur le site Allocine.fr
  29. « Spartacus : Le sang des gladiateurs - Coffret intégral de la Saison 1 - Blu-Ray » sur le site FNAC.com
  30. « Spartacus : Le sang des gladiateurs - Coffret intégral de la Saison 1 » sur le site FNAC.com
  31. « Spartacus : Le sang des gladiateurs - Les Dieux de l'arène - Coffret » sur le site FNAC.com
  32. « Spartacus : Le sang des gladiateurs - Les Dieux de l'arène - Coffret Blu-Ray » sur le site FNAC.com
  33. «  Spartacus - Coffret intégral des séries 12 DVD Le sang des gladiateurs + Les Dieux de l'arène + Vengeance » sur le site FNAC.com
  34. «  Spartacus - Coffret intégral des séries 11 Blu-Ray Le sang des gladiateurs + Les Dieux de l'arène + Vengeance » sur le site FNAC.com