The Grudge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The Grudge

Réalisation Takashi Shimizu
Scénario Stephen Susco
Acteurs principaux
Sociétés de production Ghost House Pictures
Columbia Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Japon Japon
Genre Horreur
Sortie 2004
Durée 92 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Grudge, ou Rage Meurtrière au Québec et au Nouveau-Brunswick, est un film d'horreur américano-japonais, réalisé par Takashi Shimizu avec Sarah Michelle Gellar et Jason Behr, sorti en 2004. Il s'agit d'un remake du film d'horreur japonais Ju-on.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À Tokyo, le professeur Peter Kirk se suicide sous les yeux de sa femme en se laissant tomber du balcon de son appartement. Trois ans plus tard, Yoko, une employée des services sociaux, est chargée de s'occuper d'Emma Williams, une dame âgée qui souffre de léthargie et de légère démence. Elle la trouve seule dans la maison des Williams, entend du bruit au grenier et y est entraînée par une entité féminine surnaturelle. N'ayant pas de nouvelles de Yoko, Alex, son employeur, envoie la jeune Karen Davis, qui a suivi son petit ami Doug à Tokyo, la remplacer pour s'occuper d'Emma Williams. Karen arrive à la maison et y rencontre un petit garçon nommé Toshio enfermé dans un placard. Elle prévient Alex et retourne s'occuper d'Emma quand surgit la créature qui a attaqué Yoko.

Un flashback présente la famille Williams achetant la maison. Emma et sa belle-fille Jennifer sont mal à l'aise mais Matthew, le fils d'Emma, est sous le charme. Quelque temps plus tard, Matthew découvre en rentrant sa mère dans un état de choc et sa femme agonisante dans son lit, en proie à une indicible terreur. Matthew est à son tour tué par Toshio, qui a pris une apparence effrayante.

De retour dans le présent, Alex découvre Karen en état de choc et Emma morte. Il appelle la police et l'inspecteur Nakagawa est chargé de l'enquête. Il découvre les corps de Matthew et Jennifer dans le grenier et cherche à contacter Susan, la sœur de Matthew qui travaille elle aussi à Tokyo. Susan, qui est alors sur le point de quitter son poste, est traquée par une étrange créature aux cheveux longs, noirs et raides : la mère de Toshio. Cette dernière la poursuit dans les escaliers, arrachant son porte-clefs, mais, elle parvient à rentrer chez elle en taxi après avoir été aidée par l'agent de sécurité du building. Cependant, à peine rentrée chez elle, elle reçoit un appel où la seule voix qui sort du combiné semble venir d'outre-tombe : ce ne sont pas des mots, mais quelque chose qui ressemble à des gémissements. Quelques secondes plus tard, elle retrouve son porte-clefs, volé un peu plus tôt par l'esprit vengeur, sur son canapé. Tétanisée, elle court se cacher dans son lit mais la terrible créature l'y attend et la tue.

À sa sortie de l'hôpital, Karen se sent surveillée par l'entité qu'elle a vu dans la maison et en informe Doug. Elle mène son enquête sur la maison et découvre qu'elle était occupée auparavant par la famille Saeki. Takeo, Kayako et Toshio Saeki ont tous trois été retrouvés morts et c'est le lendemain que Peter Kirk s'est suicidé. En allant voir sa veuve, Karen trouve des preuves montrant que Peter connaissait Kayako: la jeune femme apparaissait sur la quasi-totalité des photos. Karen demande des explications à l'inspecteur Nakagawa, dont elle a trouvé l'attitude bizarre lorsqu'il l'a interrogée. Il lui apprend que trois de ses collègues sont morts en enquêtant sur l'affaire Saeki. Il lui dit qu'une légende japonaise affirme que lorsque quelqu'un meurt en proie à un sentiment de rage ou de tristesse intense, le lieu de sa mort est frappé d'une malédiction, la personne morte ainsi devenant un fantôme vengeur qui s'attaque à toutes les autres personnes qui y pénètrent.

Pendant la nuit, Nakagawa tente d'incendier la maison mais il est tué par le fantôme de Takeo. Karen apprend que Doug est allé à la maison en croyant la trouver là-bas. Elle y va à son tour et y découvre toute l'histoire lors d'un flashback surnaturel. Peter avait une liaison avec Kayako mais son mari Takeo l'a découvert en lisant son journal intime. Il a tué sa femme avant de noyer son fils Toshio et de se pendre. Peter, venu peu après à la maison, a trouvé les corps et s'est enfui mais la malédiction l'a consumé à son tour. De retour dans le présent, Karen trouve Doug paralysé de terreur. Elle est attaquée par le fantôme de Kayako et Doug est tué. Karen, sur le point d'être tuée à son tour, met le feu à la maison avec les bidons d'essence apportés par Nakagawa. Elle survit et est conduite à l'hôpital où elle apprend que la maison a été sauvée des flammes. Alors qu'elle est allée voir le corps de Doug, le fantôme de Kayako apparaît juste derrière elle.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source pour le doublage : AlloDoublage (VF)[2] et doublage.qc.ca (VQ)[3]

Accueil[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Le film a rapporté au total 187 281 115 $ (110 359 362 $ aux États-Unis et 76 921 753 $ dans le reste du monde[1]), ce qui, pour un budget de 10 000 000 $, en fait l'un des films les plus profitables de l'année 2004[4]. En France, le film a réalisé 874 664 entrées[5].

Box-office mondial par pays du film The Grudge (par ordre décroissant)
Pays Box-office Pays Box-office Pays Box-office
Drapeau des États-Unis États-Unis 110 359 362 $ Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud 3 392 358 $ Drapeau de la Belgique Belgique 1 104 582 $
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 14 417 632 $ Drapeau de l'Allemagne Allemagne 3 372 618 $ Drapeau du Danemark Danemark 979 675 $
Drapeau de l'Italie Italie 6 247 228 $ Drapeau du Japon Japon 2 755 496 $ Drapeau de l'Autriche Autriche 859 516 $
Drapeau du Mexique Mexique 5 914 047 $ Drapeau de la Norvège Norvège 2 126 776 $ Drapeau de la Grèce Grèce 780 250 $
Drapeau de la France France 5 314 718 $ Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 1 828 949 $ Drapeau de la Finlande Finlande 766 057 $
Drapeau de l'Australie Australie 4 644 328 $ Drapeau de la Turquie Turquie 1 541 690 $ Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 739 169 $
Drapeau du Brésil Brésil 4 079 177 $ Drapeau de la Suède Suède 1 472 960 $ Drapeau de la Pologne Pologne 689 626 $
Drapeau de l'Espagne Espagne 3 954 934 $ Drapeau de la Russie Russie 1 304 424 $ Drapeau de l’Argentine Argentine 606 992 $

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Le film a obtenu des critiques mitigées, recueillant 40 % de critiques favorables, avec un score moyen de 5,1/10 et sur la base de 154 critiques collectées, sur le site Rotten Tomatoes[6]. Sur le site Metacritic, il obtient un score de 49/100, sur la base de 32 critiques collectées[7].

En France, L'Écran fantastique évoque « une profonde originalité et un sens aigu de l'effroi », Mad Movies « une atmosphère pesante, une mise en scène froide et languissante qui prépare à merveille des moments de pure terreur », Positif des effets réussis, une mise en scène élaborée et une atmosphère désenchantée, Première un remake américain qui ne démérite pas, Paris Match une mise en scène efficace mais peu d'inventivité, Libération « une fille fantôme aux cheveux d'encre et au teint de lait caillé qui n'impressionne plus personne », et Télérama une esthétique très années 1970 et un film que seuls les amateurs de série B apprécieront[8].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b The Grudge sur Box Office Mojo
  2. « Fiche de doublage V. F. du film » sur AlloDoublage, consulté le 31 octobre 2012
  3. « Fiche doublage Rage meurtrière », sur doublage.qc.ca (consulté le 13 avril 2014)
  4. (en) Brandon Gray, « Grudge grabs n°1 », Box Office Mojo (consulté le 27 octobre 2010)
  5. The Grudge sur la base de données Lumière
  6. (en) « The Grudge », sur Rotten Tomatoes (consulté le 3 février 2013)
  7. (en) « The Grudge », Metacritic (consulté le 3 février 2013)
  8. « Critiques Presse The Grudge », AlloCiné