Sacrifice héroïque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sacrifice héroïque
Épisode de Angel
Titre original Hero
Numéro d'épisode Saison 1
Épisode 9
Réalisation Tucker Gates
Scénario Howard Gordon, Tim Minear
Diffusion Drapeau des États-Unis États-Unis : 30 novembre 1999 sur The WB

Drapeau de la France France : le 9 avril 2001 sur TF1

Chronologie
Précédent Je ne t'oublierai jamais Cadeaux d'adieu Suivant
Liste des épisodes

Sacrifice héroïque est le 9e épisode de la saison 1 de la série télévisée Angel.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Doyle et Cordelia font un spot publicitaire vantant les mérites d'Angel Investigations. Après avoir discuté avec Angel, Doyle décide d'avouer ses sentiments à Cordelia mais il a une vision d'un groupe de démons en danger. Angel et Doyle les trouvent et il s'avère que ce sont en fait des demi-démons qui sont traqués par une armée de démons fanatiques appelée « le Fléau » qui exterminent les « sang-mêlés ». Pour les aider à échapper au Fléau, Angel fait appel à un capitaine de bateau qui a une dette envers lui. De son côté, Doyle persuade un jeune demi-démon qui a décidé de tenter sa chance seul de revenir avec les autres. Doyle est en effet particulièrement impliqué dans cette mission car il a par le passé refusé d'aider contre le Fléau d'autres demi-démons, qui se sont tous fait massacrés.

Cordelia fait embarquer les demi-démons sur le navire pendant qu'Angel infiltre les rangs du Fléau en faisant semblant de tuer Doyle. Mais le second du capitaine révèle au Fléau que les demi-démons sont cachés dans la cale du bateau et Angel découvre alors l'arme secrète du Fléau, un appareil, mi-technologique mi-magique, qui détruit à courte distance toutes les personnes ayant du sang humain en elles. Doyle rejoint Cordelia à bord du bateau et lui révèle sa vraie nature et son amour pour elle. Cordelia, d'abord furieuse contre Doyle, finit par convenir d'un rendez-vous avec lui. Les démons du Fléau prennent alors d'assaut le navire et Angel tente de les arrêter, tuant notamment leur chef. Mais les démons parviennent néanmoins à placer leur appareil dans la cale du bateau et à le mettre en marche. Angel se prépare à se sacrifier pour le désactiver mais Doyle l'assomme, embrasse Cordelia (lui transmettant du même coup son don de vision) et arrête l'appareil au prix de sa propre vie.

Statut particulier[modifier | modifier le code]

L'épisode marque la disparition du personnage de Doyle. Il fait partie des plus appréciés par les fans de la série, ayant terminé à la 3e place d'un sondage organisé par Angel Magazine sur les épisodes favoris des lecteurs[1]. Daniel Erenberg, du site Slayage, évoque un « épisode fantastique » qui est « l'un des points culminants de la série »[2]. Carley Tauchert, du site Den of Geek, le classe à la 6e place des meilleurs épisodes de la série, soulignant que « peu de séries ont suffisamment de courage pour tuer l'un des personnages principaux, spécialement pendant la première saison »[3]. Noel Murray, du site A.V. Club, évoque un épisode « percutant de beaucoup de manières et qui offre à Doyle une sortie appropriée » mais dont le fil conducteur scénaristique, les démons au style nazi, est « assez maladroit »[4]. Ryan Bovay, du site Critically Touched, lui donne la note de B+, estimant que l'épisode « a beaucoup de force mais également de désagréables faiblesses », la principale étant des méchants de la semaine conçus « avec mauvais goût, et de façon stupide et illogique »[5].

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs crédités au générique[modifier | modifier le code]

Acteurs crédités en début d'épisode[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Top Angel episodes », sur BBC (consulté le 1 mai 2012)
  2. (en) Daniel Erenberg, « Best of the Best, Part Two », sur Slayage (consulté le 18 novembre 2012)
  3. (en) Carley Tauchert, « Top 10 Angel episodes », sur Den of Geek (consulté le 18 novembre 2012)
  4. (en) Noel Murray, « Hero », sur A.V. Club (consulté le 7 juin 2013)
  5. (en) Ryan Bovay, « Hero », sur criticallytouched.com (consulté le 7 juin 2013)