Rallye d'Argentine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rallye d'Argentine

Description de cette image, également commentée ci-après

Chris Atkinson pendant le rallye 2008.

Généralités
Sport Rallye automobile
Création 1979
Organisateur(s) Automóvil Club Argentino (en)
Catégorie Championnat du monde des rallyes
Lieu Drapeau de l’Argentine Argentine, province de Córdoba
Date Avril-mai
Palmarès
Tenant du titre Jari-Matti Latvala (2014)
Plus titré(s) Sébastien Loeb (8)

Le rallye d'Argentine est une course automobile sur terre désignée sous ce nom en 1980 pour son admission effective en WRC. Sa première édition porte en fait le nom de Rally Codasur (pour Confederación Deportiva Automovilística Sudamericana) en 1979. Le manufacturier Marlboro prend pied comme sponsor de 1983 à 1988, YPF est le principal soutien financier de 1991 à 1995, et Philips apparaît en 2012-13. Pour l'heure, les laboratoires argentins Xion sont le partenaire de l'épreuve, qui est la seule sudaméricaine inscrite dans la durée en WRC.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les deux premières éditions WRC (les 2e et 3e rally Codasur) ont lieu au nord du pays dans la province de Tucumán (autour de San Miguel de Tucumán) et sont organisées par l'Automóvil Club Argentino (l'ACA), tout comme l'épreuve préliminaire à succès du Rally Vuelta a América del Sur en 1978 et la première édition du rallye du Codasur en 1979 (l'argentin Carlos Reutemann terminant troisième en 1980); la troisième (pas de compétition en 1982 pour cause de guerre des Malouines) se déplace à San Carlos de Bariloche désormais sans la participation active du Codasur, et à partir de 1984 (jusqu'à nos jours), la course prend ses quartiers définitifs dans la province de Córdoba autour de Villa Carlos Paz. En 1986 l'italien Biasion est le dernier vainqueur avec un véhicule du Groupe B. En 1992 le français Auriol l'emporte, alors que plusieurs épreuves spéciales sont annulées au grand mécontentement du public, sa voiture essuyant même des jets de pierres et une braise pénétrant dans l'habitacle de la Lancia par la prise d'air provoque un début d'incendie[1]; en 1994 il relègue l'espagnol Sainz à seulement 6 secondes au final, et l'épreuve obtient en fin d'année le titre de Meilleur rallye du championnat par l'association des constructeurs, la WRTA[2]. Lors de la seule victoire d'un pilote national en 1995 (Recalde), les trois premiers terminent sur Lancia Delta Integrale.

En 1999, la superspeciale (remportée par Sainz) attire 100.000 spectateurs au Parc San Martin, et presque un million de personnes se massent tout le long de l'épreuve. Sainz termine alors avec 2" 4/10e d'avance sur son coéquipier Burns, plus petit écart jamais enregistré en 35 ans.

Le 4 mai 2005, le congrès national argentin proclame la cîté de Mina Clavero (où naquit et vécut Jorge Recalde) Capitale Nationale du Rallye, et déclare le 10 mars (le jour de sa mort) Journée Nationale du Rallye Argentin[3].

En 2006 (et ultéreurement), pour attirer encore plus de spectateurs, un tronçon superspécial de la course se déroule dans le Stade Mario Alberto Kempes de Córdoba (le Chateau Carreras), et en 2007 un autre prévu dans le stade Monumental Antonio Vespucio Liberti (River Plate Football Stadium) de Buenos Aires doit être annulé au dernier moment pour causes d'orage à l'acheminement des pilotes par avions.

En 2010 l'Intercontinental Rally Challenge inscrit la course à son calendrier, et le championnat mondial de Production P-WRC l'a retient annuellement dès sa création en 1987, hormis -de faits- en 1995 et 2010.

Chaque saison, l'épreuve a lieu au mois d'avril ou de mai. Elle est celle du championnat du monde qui se dispute à la plus haute altitude moyenne, souvent par d'anciens chemins de terres sablonneuses à travers des sierras, ce qui eut pour effet d'abaisser un temps la puissance des moteurs lors de certaines épreuves spéciales. Les séries de sauts sont fréquentes, et les larges nappes d'eau avec gués à travers la pampa y sont aussi parfois suffisamment profondes pour entraîner des abandons d'équipages, comme ce fut le cas avec Petter Solberg en 2004 sur sa Subaru Impreza. La région des trois vallées (Punilla, Calamuchita, et la Traslasierra avec ses vieux ponts lors des E.S. El Condor-Copina et Mina Clavero-Giulio Césare) rassemble des centaines de milliers de personnes chaque année.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Roman Kresta en 2005.
Henning Solberg en 2006.
Sébastien Loeb en 2008.
Nicolás Bedoya en 2013.
Année Pilote Copilote Voiture
1980[4] Drapeau : Allemagne de l'Ouest Walter Röhrl Drapeau : Allemagne de l'Ouest Christian Geistdörfer Fiat 131 Abarth
1981[5] Drapeau de la France Guy Fréquelin Drapeau de la France Jean Todt Talbot Sunbeam
1982 Épreuve annulée (Guerre des Malouines)
1983 Drapeau de la Finlande Hannu Mikkola Drapeau de la Suède Arne Hertz Audi quattro A2
1984 Drapeau de la Suède Stig Blomqvist Drapeau de la Suède Björn Cederberg Audi quattro A2
1985 Drapeau de la Finlande Timo Salonen Drapeau de la Finlande Seppo Harjanne Peugeot 205 Turbo 16
1986 Drapeau de l'Italie Massimo Biasion Drapeau de l'Italie Tiziano Siviero Lancia Delta S4
1987 Drapeau de l'Italie Massimo Biasion Drapeau de l'Italie Tiziano Siviero Lancia Delta HF 4WD
1988 Drapeau de l’Argentine Jorge Recalde Drapeau de l’Argentine Jorge del Buono Lancia Delta Integrale
1989 Drapeau de la Suède Mikael Ericsson Drapeau de la Suède Claes Billstam Lancia Delta Integrale
1990 Drapeau de l'Italie Massimo Biasion Drapeau de l'Italie Tiziano Siviero Lancia Delta HF Integrale 16v
1991 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Drapeau de l'Espagne Luís Moya Toyota Celica GT-4
1992 Drapeau de la France Didier Auriol Drapeau de la France Bernard Occelli Lancia Delta HF Integrale
1993 Drapeau de la Finlande Juha Kankkunen Drapeau du Royaume-Uni Nicky Grist Toyota Celica Turbo 4WD
1994 Drapeau de la France Didier Auriol Drapeau de la France Bernard Occelli Toyota Celica Turbo 4WD
1995[6] Drapeau de l’Argentine Jorge Recalde Drapeau de l’Argentine Martin Christie Lancia Delta HF Integrale
1996 Drapeau de la Finlande Tommi Mäkinen Drapeau de la Finlande Seppo Harjanne Mitsubishi Lancer Evolution III
1997 Drapeau de la Finlande Tommi Mäkinen Drapeau de la Finlande Seppo Harjanne Mitsubishi Lancer Evolution IV
1998 Drapeau de la Finlande Tommi Mäkinen Drapeau de la Finlande Risto Mannisenmäki Mitsubishi Lancer Evolution V
1999 Drapeau de la Finlande Juha Kankkunen Drapeau de la Finlande Juha Repo Subaru Impreza WRC 99
2000 Drapeau du Royaume-Uni Richard Burns Drapeau du Royaume-Uni Robert Reid Subaru Impreza WRC 2000
2001 Drapeau du Royaume-Uni Colin McRae Drapeau du Royaume-Uni Nicky Grist Ford Focus RS WRC 01
2002 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Drapeau de l'Espagne Luís Moya Ford Focus RS WRC 02
2003 Drapeau de la Finlande Marcus Grönholm Drapeau de la Finlande Timo Rautiainen Peugeot 206 WRC
2004 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Drapeau de l'Espagne Marc Martí Citroën Xsara WRC
2005 Drapeau de la France Sébastien Loeb Drapeau de Monaco Daniel Elena Citroën Xsara WRC
2006 Drapeau de la France Sébastien Loeb Drapeau de Monaco Daniel Elena Citroën Xsara WRC
2007 Drapeau de la France Sébastien Loeb Drapeau de Monaco Daniel Elena Citroën C4 WRC
2008 Drapeau de la France Sébastien Loeb Drapeau de Monaco Daniel Elena Citroën C4 WRC
2009 Drapeau de la France Sébastien Loeb Drapeau de Monaco Daniel Elena Citroën C4 WRC
2010[7] Drapeau de la Finlande Juho Hänninen Drapeau de la Finlande Mikko Markkula Škoda Fabia S2000
2011 Drapeau de la France Sébastien Loeb Drapeau de Monaco Daniel Elena Citroën C4 WRC
2012 Drapeau de la France Sébastien Loeb Drapeau de Monaco Daniel Elena Citroën DS3 WRC
2013 Drapeau de la France Sébastien Loeb Drapeau de Monaco Daniel Elena Citroën DS3 WRC
2014 Drapeau de la Finlande Jari-Matti Latvala Drapeau de la Finlande Miikka Anttila Volkswagen Polo R WRC

Statistiques[modifier | modifier le code]

  • Victoires :

-9-

-8-

-6-

-3-

-2-

-1-

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Boletin Oficial de prensa del Rally Argentina, La historia de un clásico - Parte III (1991 - 1995)
  2. Programa Oficial Rally Argentina, 2007
  3. Ley n°26.030
  4. (2e Rallye Codasur)
  5. (3e Rallye Codasur)
  6. En 1995, le rallye d'Argentine ne comptait que pour le championnat du monde des rallyes des constructeurs 2 litres.
  7. En 2010, épreuve de l'IRC.


Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Navigation[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :