Jari-Matti Latvala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jari-Matti Latvala
Jari-Matti Latvala durant le rallye de France-Alsace 2013
Jari-Matti Latvala durant le rallye de France-Alsace 2013
Biographie
Date de naissance (29 ans)
Lieu de naissance Drapeau de la Finlande Töysä
Nationalité Drapeau de la Finlande Finlandaise
Site web www.latvalamotorsport.com
Carrière professionnelle en rallye
Années d'activité Depuis 2002
Équipe Ford World Rally Team
Volkswagen Motorsport
Copilote Drapeau de la Finlande Miikka Anttila
Statistiques
Dép. Vic. Pod. E.S.
WRC 134 9 41 308
J-WRC 7 0 0 0
P-WRC 6 2 2 21
Palmarès
1er 2e 3e
WRC - 1 2

Jari-Matti Latvala, né le 3 avril 1985 à Töysä, est un pilote de rallye finlandais. Il dispute actuellement le championnat du monde de rallyes 2013 sur une Volkswagen Polo R WRC. Son copilote actuel est Miikka Anttila.

Jari-Matti est le fils de Jari Latvala, lui aussi pilote de rallye et champion de Finlande des rallyes en 1994 en catégorie du Groupe N.

Carrière en rallye[modifier | modifier le code]

Débuts en compétition (2002-2006)[modifier | modifier le code]

Très précoce, Jari-Matti a débuté la compétition à l'âge de 10 ans sur une Opel Ascona.

Il a disputé son premier rallye de championnat du monde en Grande-Bretagne en 2002 à l'âge de 17 ans. Il termina dix-septième avec une Mitsubishi Lancer Evolution VI.

En 2003, il disputa quatre épreuves du championnat du monde sur une Ford Focus et termina dixième en Grèce, dix-septième en Allemagne, quatorzième en Finlande et dixième en Grande-Bretagne.

En 2004, Latvala a couru principalement en catégorie JWRC. Son meilleur résultat fut une vingt-et-unième place (toutes catégories confondues) au Tour de Corse sur une Subaru Impreza WRX STI Group N.

En 2005, Latvala disputa six rallyes sur une Subaru Impreza Groupe N et trois sur une WRC. Ses meilleurs résultats furent des seizième places au Tour de Corse et en Sardaigne avec l'Impreza.

En 2006, il disputa onze rallyes, sur des Subaru Impreza, Ford Focus et Toyota Corolla WRC. Il réalisa ses meilleurs résultats dans les trois derniers rallyes. En Australie, il remporte le classement Production (ou groupe N) et finit sixième au général. En Nouvelle-Zélande, il remporte à nouveau le classement production et termine à la huitième place du général puis termine quatrième en Grande-Bretagne, sur une Focus WRC. À l'issue de la saison, il est treizième du classement du championnat du monde pilotes avec neuf points inscrits.

L'ascension mondiale (2007-2012)[modifier | modifier le code]

  • 2007 : premier podium en WRC
Jari-Matti Latvala au Rallye de Grande-Bretagne en 2007.

En 2007, Latvala a signé avec Stobart M-Sport Ford pour un programme de seize épreuves avec pour coéquipiers Matthew Wilson et Henning Solberg. Son meilleur résultat est une troisième place au Rallye d'Irlande, il se fait également remarquer par de nombreux meilleurs temps, signant notamment dix scratchs en Grande-Bretagne, malheureusement contrarié par des soucis mécaniques.

  • 2008 : passage chez l'équipe officielle Ford et première victoire

En 2008, suite à la retraite de Marcus Grönholm, Jari-Matti rejoint l'écurie officielle M-Sport Ford, en tant qu'équipier de Mikko Hirvonen. Il s'impose dès la deuxième manche de la saison, le Rallye de Suède et devient, à 22 ans et 10 mois, le plus jeune vainqueur de l'histoire du championnat du monde des rallyes. La suite de la saison est plus difficile, souvent trop impétueux, Jari-Matti est rapide mais accumule les sorties de route, au point d'être rétrogradé pour quelques rallyes dans l'équipe B de Ford et remplacé par François Duval dans l'équipe officielle. Il termine quatrième du championnat avec 58 points.

  • 2009 : deuxième victoire

En 2009, Jari-Matti est de nouveau au volant de la deuxième Ford Focus RS WRC officielle et inscrit une deuxième victoire en mondial en remportant le Rallye de Sardaigne et termine de nouveau quatrième du championnat, avec 41 points.

  • 2010 : vice-champion du monde
Jari-Matti Latvala au Rallye de Finlande en 2010.

En 2010, Jari-Matti commence la saison par un podium en Suède (troisième). Au Mexique, il finit cinquième. En Jordanie, suite à une polémique sur le balayage, il termine finalement second. Il remporte sa troisième victoire au rallye de Nouvelle-Zélande pour 2,4 secondes face à Sébastien Ogier (troisième écart le plus faible de l'histoire). Il devient après cette manche le nouveau dauphin de Loeb au championnat. La suite de sa saison sera marquée par une victoire à domicile au Rallye de Finlande après un combat serré face à Sébastien Ogier. Il conclut l'année en s'adjugeant le « titre » de vice-champion du monde lors de l'ultime épreuve, ayant inscrit 171 unités et devançant pour la première fois Hirvonen, sixième avec 126 points.

  • 2011

La saison 2011 de Jari-Matti Latvala commence par un accident, alors qu'il réalise des essais préparatoires. Il est ainsi contraint de renoncer à l'Arctic Rally[1], manche destinée à lui donner un avant-goût de sa campagne WRC. Le championnat débute en Suède par un podium et un point bonus décroché sur la Power Stage, une nouveauté de 2011. Il enchainera avec deux autres arrivées sur la troisième marche du podium, au Mexique et au Portugal, ainsi que deux autres points bonus en Algarve[2]. En Jordanie, il subit la dure loi du sport en échouant à deux dixièmes de la victoire, qui revient à Sébastien Ogier[3]. À ce stade de la saison, il est le seul pilote à n'avoir jamais manqué le podium, mais sa courbe de performance va considérablement s'abaisser par la suite. Il enchaine trois mauvais résultats en Italie (sortie de route due à une erreur de note de son copilote[4]), en Argentine (casse d'un élément de suspension alors qu'il était en tête[5]) et en Grèce (problèmes mécaniques).

Il rebondit en Finlande où il termine deuxième en course et sur la Power Stage[6], avant de connaitre de nouvelles difficultés en Allemagne : mis hors-jeu par un problème moteur, il ne marque aucun point.

Jari-Matti Latvala au Rallye de France-Alsace en 2011.

Au Rallye d'Australie, suite au faux pas des pilotes Citroën, alors qu'il occupe la tête de l'épreuve, il cède sa place à son coéquipier Mikko Hirvonen pour lui permettre de remonter au classement dans le championnat pilotes, lui-même n'ayant plus aucune chance de bien figurer au classement. Lors du Rallye d'Alsace, il impressionne son équipe par ses progrès sur asphalte en réalisant de nombreux meilleurs temps et, toujours pour épauler son coéquipier mieux classé, il prend volontairement une pénalité afin de le laisser passer devant. Il termine le rallye en s'imposant sur la Power Stage et prend finalement la quatrième place du rallye après la disqualification de Petter Solberg.

Le 13 novembre 2011, il est enfin justement récompensé pour sa saison, en remportant le dernier rallye proposé, celui du Pays de Galles, les trois autres pilotes officiels Ford et Citroën ayant été tour à tour éliminés.

Il termine quatrième du championnat mondial, avec 172 points, et clôture deux semaines plus tard sa saison en beauté, en remportant le rallye du Var le 27 novembre 2011 (sa première victoire d'importance sur revêtement asphalte, lors de la dernière épreuve comptant traditionnellement pour le championnat de France des rallyes).

  • 2012

Pour 2012, Jari-Matti a un nouveau coéquipier, le Norvégien Petter Solberg qui fait son retour chez Ford, en remplacement de Mikko Hirvonen, parti chez Citroën.

Le championnat commence, pour la première fois depuis 2008, à Monte-Carlo. Jari-Matti prend les commandes du premier rallye de la saison après l'ES1, conserve la tête à l'ES2 mais part à la faute et abandonne à l'ES4 alors qu'il avait une trentaine de secondes d'avance sur Sébastien Loeb.

Jari-Matti Latvala au parc d'assistance de Colmar durant le Rallye de France-Alsace 2012.

En Suède, il prend la tête de l'épreuve à l'issue de l'ES8 et la conserve jusqu'à la fin du rallye, terminant également troisième de la Power Stage. Cette sixième victoire, sa deuxième en Suède, lui permet de revenir à la quatrième place du championnat et de pointer à treize points de Loeb au championnat. Au Mexique, alors qu'il occupe le troisième rang, il part en tonneaux dans l'ES22, surpris par l'accident d'Evgeny Novikov, parti avant lui. Son arceau de sécurité étant endommagé, il doit renoncer. Il commet une nouvelle erreur au Portugal, où il tape une pierre dans l'ES5 alors qu'il est leader. Rencontrant également des problèmes de pression d'essence au cours du rallye, il ne peut faire mieux que treizième à l'arrivée. Deux semaines avant le rallye d'Argentine, il se fracture la clavicule à cause d'une mauvaise chute en ski de fond. Il est contraint de déclarer forfait pour l'épreuve sud-américaine où Ford le remplace par Dani Sordo.

De retour lors du Rallye de l'Acropole, il démontre qu'il n'a rien perdu de son coup de volant puisqu'il remporte 10 des 22 spéciales de cette épreuve. Cependant, alors qu'il lutte pour la victoire finale avec Sébastien Loeb, il crève à la suite d'une erreur de pilotage. Il parvient tout de même à accrocher le podium, derrière l'Alsacien et son ancien coéquipier Mikko Hirvonen. En Nouvelle-Zélande, ses espoirs de bien figurer s'envolent quand il perd plus de 4 minutes le premier jour pour avoir accroché une clôture après avoir coupé un virage. Latvala achève le rallye à la 7e position, et obtient les 3 points de la Power Stage. Il se classe 3e de son rallye à domicile, en Finlande, puis 2e derrière Loeb en Allemagne. Il remonte au sommet du podium pour la deuxième fois de la saison lors du rallye de Grande-Bretagne. Il se classe 2e derrière Loeb en France, 12e lors du rallye de Sardaigne, durant lequel il a endommagé son radiateur en ayant heurté un talus, et enfin une nouvelle fois 2e derrière Loeb en Espagne, lors de la dernière manche de la saison. Il termine troisième du championnat mondial, avec 154 points

  • 2013

Pour la saison 2013, Latvala rejoint la nouvelle équipe WRC Volkswagen Motorsport au sein de laquelle il est le coéquipier du français Sébastien Ogier et du norvégien Andreas Mikkelsen aux commandes d'une Volkswagen Polo R WRC. Il remporte une victoire durant la saison, lors du rallye de l'Acropole et il termine la saison sur la troisième place du podium.

  • 2014
Jari-Matti Latvala au Rallye de Suède en 2014.

L'équipe WRC Volkswagen Motorsport reste inchangée durant la saison 2014, Latvala continue donc d'y évoluer aux côtés d'Ogier et de Mikkelsen. Après avoir remporté une 5e place durant le rallye de Monte-Carlo, il remporte pour la troisième fois le rallye de Suède et devient, pour la première fois de sa carrière, le leader du classement des pilotes WRC.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Victoires[modifier | modifier le code]

Victoires en championnat du monde des rallyes des voitures de production (P-WRC)[modifier | modifier le code]

# Saison Rallye Pays Copilote Voiture
1 2006 19e Rallye d'Australie Drapeau de l'Australie Australie Drapeau de la Finlande Miikka Anttila Subaru Impreza WRX STI
2 2006 36e Rallye de Nouvelle-Zélande Drapeau de Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Drapeau de la Finlande Miikka Anttila Subaru Impreza WRX STI

Victoires en championnat du monde des rallyes[modifier | modifier le code]

# Saison Rallye Pays Copilote Voiture
1 2008 57e Rallye de Suède Drapeau de la Suède Suède Drapeau de la Finlande Miikka Anttila Ford Focus RS WRC 07
2 2009 6e Rallye de Sardaigne Drapeau de l'Italie Italie Drapeau de la Finlande Miikka Anttila Ford Focus RS WRC 08
3 2010 40e Rallye de Nouvelle-Zélande Drapeau de Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Drapeau de la Finlande Miikka Anttila Ford Focus RS WRC 10
4 2010 60e Rallye de Finlande Drapeau de la Finlande Finlande Drapeau de la Finlande Miikka Anttila Ford Focus RS WRC 10
5 2011 67e Rallye du Pays de Galles (GB) Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Drapeau de la Finlande Miikka Anttila Ford Fiesta RS WRC
6 2012 60e Rallye de Suède Drapeau de la Suède Suède Drapeau de la Finlande Miikka Anttila Ford Fiesta RS WRC
7 2012 68e Rallye du Pays de Galles (GB) Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Drapeau de la Finlande Miikka Anttila Ford Fiesta RS WRC
8 2013 59e Rallye de l'Acropole Drapeau de la Grèce Grèce Drapeau de la Finlande Miikka Anttila Volkswagen Polo R WRC
9 2014 63e Rallye de Suède Drapeau de la Suède Suède Drapeau de la Finlande Miikka Anttila Volkswagen Polo R WRC

Autres victoires[modifier | modifier le code]

# Saison Rallye Pays Copilote Voiture
1 2003 7e Int. Estonian Winter Rally Drapeau de l'Estonie Estonie Drapeau de la Finlande Miikka Anttila Toyota Corolla WRC
2 2003 15e South of England Tempest Rally Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Drapeau de la Finlande Miikka Anttila Ford Focus RS WRC 02
3 2005 2e Vanajanlinna Ralli Drapeau de la Finlande Finlande Drapeau de la Finlande Miikka Anttila Toyota Corolla WRC
4 2006 4e SM Vaakuna Ralli Drapeau de la Finlande Finlande Drapeau de la Finlande Miikka Anttila Toyota Corolla WRC
5 2006 12e SM Peurunkaralli Drapeau de la Finlande Finlande Drapeau de la Finlande Miikka Anttila Toyota Corolla WRC
6 2007 9e Prealpi Master Show Drapeau de l'Italie Italie Drapeau de la Finlande Miikka Anttila Toyota Corolla WRC
7 2011 57e Rallye du Var Drapeau de la France France Drapeau de la Finlande Miikka Anttila Ford Fiesta RS WRC

Record détenu en championnat du monde des rallyes[modifier | modifier le code]

Résultats en rallye[modifier | modifier le code]

Résultats détaillés en championnat du monde des rallyes[modifier | modifier le code]

Saison Rallye Points Classement final
2002 MON
Drapeau : Monaco
SUE
Drapeau : Suède
FRA
Drapeau : France
ESP
Drapeau : Espagne
CYP
Drapeau : Chypre
ARG
Drapeau : Argentine
GRE
Drapeau : Grèce
KEN
Drapeau : Kenya
FIN
Drapeau : Finlande
ALL
Drapeau : Allemagne
ITA
Drapeau : Italie
NZL
Drapeau : Nouvelle-Zélande
AUS
Drapeau : Australie
GBR
Drapeau : Royaume-Uni
0 -
- - - - - - - - - - - - - 17e
2003 MON
Drapeau : Monaco
SUE
Drapeau : Suède
TUR
Drapeau : Turquie
NZL
Drapeau : Nouvelle-Zélande
ARG
Drapeau : Argentine
GRE
Drapeau : Grèce
CYP
Drapeau : Chypre
ALL
Drapeau : Allemagne
FIN
Drapeau : Finlande
AUS
Drapeau : Australie
ITA
Drapeau : Italie
FRA
Drapeau : France
ESP
Drapeau : Espagne
GBR
Drapeau : Royaume-Uni
0 -
- - - - - 10e - 17e 14e - - - - 10e
2004 MON
Drapeau : Monaco
SUE
Drapeau : Suède
MEX
Drapeau : Mexique
NZL
Drapeau : Nouvelle-Zélande
CYP
Drapeau : Chypre
GRE
Drapeau : Grèce
TUR
Drapeau : Turquie
ARG
Drapeau : Argentine
FIN
Drapeau : Finlande
ALL
Drapeau : Allemagne
JPN
Drapeau : Japon
GBR
Drapeau : Royaume-Uni
ITA
Drapeau : Italie
FRA
Drapeau : France
ESP
Drapeau : Espagne
AUS
Drapeau : Australie
0 -
Ab. Ab. - - - Ab. Ab. - Ab. 27e - 23e Ab. 21e 29e Ab.
J-WRC 2004 Ab. Ab. Ab. Ab. 4e Ab 7e 5 13e (J-WRC)
2005 MON
Drapeau : Monaco
SUE
Drapeau : Suède
MEX
Drapeau : Mexique
NZL
Drapeau : Nouvelle-Zélande
ITA
Drapeau : Italie
CYP
Drapeau : Chypre
TUR
Drapeau : Turquie
GRE
Drapeau : Grèce
ARG
Drapeau : Argentine
FIN
Drapeau : Finlande
ALL
Drapeau : Allemagne
GBR
Drapeau : Royaume-Uni
JPN
Drapeau : Japon
FRA
Drapeau : France
ESP
Drapeau : Espagne
AUS
Drapeau : Australie
0 -
- 16e - Ab. 16e - - - Ab. Ab. 21e Ab. - 16e 19e -
2006 MON
Drapeau : Monaco
SUE
Drapeau : Suède
MEX
Drapeau : Mexique
ESP
Drapeau : Espagne
FRA
Drapeau : France
ARG
Drapeau : Argentine
ITA
Drapeau : Italie
GRE
Drapeau : Grèce
ALL
Drapeau : Allemagne
FIN
Drapeau : Finlande
JPN
Drapeau : Japon
CYP
Drapeau : Chypre
TUR
Drapeau : Turquie
AUS
Drapeau : Australie
NZL
Drapeau : Nouvelle-Zélande
GBR
Drapeau : Royaume-Uni
9 13e
41e - 25e 16e Ab. - - 22e 34e 17e 69e - - 6e 8e 4e
P-WRC 2006 5e 9e - 6e 9e - 1er 1er 27 4e (P-WRC)
2007 MON
Drapeau : Monaco
SUE
Drapeau : Suède
NOR
Drapeau : Norvège
MEX
Drapeau : Mexique
POR
Drapeau : Portugal
ARG
Drapeau : Argentine
ITA
Drapeau : Italie
GRE
Drapeau : Grèce
FIN
Drapeau : Finlande
ALL
Drapeau : Allemagne
NZL
Drapeau : Nouvelle-Zélande
ESP
Drapeau : Espagne
FRA
Drapeau : France
JPN
Drapeau : Japon
IRL
Drapeau : Irlande
GBR
Drapeau : Royaume-Uni
30 8e
Ab. Ab. 5e 7e 8e 4e 9e 12e Ab. 8e 5e 7e 4e 10e 3e 10e
2008 MON
Drapeau : Monaco
SUE
Drapeau : Suède
MEX
Drapeau : Mexique
ARG
Drapeau : Argentine
JOR
Drapeau : Jordanie
ITA
Drapeau : Italie
GRE
Drapeau : Grèce
TUR
Drapeau : Turquie
FIN
Drapeau : Finlande
ALL
Drapeau : Allemagne
NZL
Drapeau : Nouvelle-Zélande
ESP
Drapeau : Espagne
FRA
Drapeau : France
JPN
Drapeau : Japon
GBR
Drapeau : Royaume-Uni
58 4e
12e 1er 3e 15e 7e 3e 7e 2e 38e 9e Ab. 6e 4e 2e 2e
2009 IRL
Drapeau : Irlande
NOR
Drapeau : Norvège
CYP
Drapeau : Chypre
POR
Drapeau : Portugal
ARG
Drapeau : Argentine
ITA
Drapeau : Italie
GRE
Drapeau : Grèce
POL
Drapeau : Pologne
FIN
Drapeau : Finlande
AUS
Drapeau : Australie
ESP
Drapeau : Espagne
GBR
Drapeau : Royaume-Uni
41 4e
14e 3e 12e Ab. 6e 1er 3e Ab. 3e 4e 6e 7e
2010 SUE
Drapeau : Suède
MEX
Drapeau : Mexique
JOR
Drapeau : Jordanie
TUR
Drapeau : Turquie
NZL
Drapeau : Nouvelle-Zélande
POR
Drapeau : Portugal
BUL
Drapeau : Bulgarie
FIN
Drapeau : Finlande
ALL
Drapeau : Allemagne
JPN
Drapeau : Japon
FRA
Drapeau : France
ESP
Drapeau : Espagne
GBR
Drapeau : Royaume-Uni
171 2e
3e 4e 2e 7e 1er Ab. 8e 1er 4e 3e 4e 4e 3e
2011 SUE
Drapeau : Suède
MEX
Drapeau : Mexique
POR
Drapeau : Portugal
JOR
Drapeau : Jordanie
ITA
Drapeau : Italie
ARG
Drapeau : Argentine
GRE
Drapeau : Grèce
FIN
Drapeau : Finlande
ALL
Drapeau : Allemagne
AUS
Drapeau : Australie
FRA
Drapeau : France
ESP
Drapeau : Espagne
GBR
Drapeau : Royaume-Uni
172 4e
3e 3e 3e 2e 18e 6e 9e 2e 14e 2e 4e 3e 1er
2012 MON
Drapeau : Monaco
SWE
Drapeau : Suède
MEX
Drapeau : Mexique
POR
Drapeau : Portugal
ARG
Drapeau : Argentine
GRE
Drapeau : Grèce
NZL
Drapeau : Nouvelle-Zélande
FIN
Drapeau : Finlande
GER
Drapeau : Allemagne
GBR
Drapeau : Royaume-Uni
FRA
Drapeau : France
ITA
Drapeau : Italie
ESP
Drapeau : Espagne
154 3e
Ab. 1er Ab. 13e - 3e 7e 3e 2e 1er 2e 12e 2e
2013 MON
Drapeau : Monaco
SWE
Drapeau : Suède
MEX
Drapeau : Mexique
POR
Drapeau : Portugal
ARG
Drapeau : Argentine
GRE
Drapeau : Grèce
ITA
Drapeau : Italie
FIN
Drapeau : Finlande
GER
Drapeau : Allemagne
AUS
Drapeau : Australie
FRA
Drapeau : France
ESP
Drapeau : Espagne
GBR
Drapeau : Royaume-Uni
162 3e
Ab. 4e 16e 3e 3e 1er 3e 17e 7e 4e 3e 2e 2e
2014 MON
Drapeau : Monaco
SWE
Drapeau : Suède
MEX
Drapeau : Mexique
POR
Drapeau : Portugal
ARG
Drapeau : Argentine
ITA
Drapeau : Italie
POL
Drapeau : Pologne
FIN
Drapeau : Finlande
GER
Drapeau : Allemagne
AUS
Drapeau : Australie
FRA
Drapeau : France
ESP
Drapeau : Espagne
GBR
Drapeau : Royaume-Uni
62 en cours
5e 1er 2e 14e

Résultats complets en championnat du monde des rallyes[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Départs Victoires Podiums Abandons Points Classement final
2002 Privé 1 0 0 0 0 -
2003 Ford 4 0 0 0 0 -
2004 Privé 11 0 0 7 0 -
2005 Privé 9 0 0 4 0 -
2006 Privé 11 0 0 1 9 13e
2007 Privé 16 0 1 3 30 8e
2008 Privé, Ford 15 1 6 1 58 4e
2009 Ford 12 1 4 2 41 4e
2010 Ford 13 2 6 1 171 2e
2011 Ford 13 1 8 0 172 4e
2012 Ford 12 2 7 2 154 3e
2013 Volkswagen 13 1 7 1 162 3e
2014 Volkswagen 4 1 2 0 62 en cours
Total 134 9 41 22 859

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Latvala accidenté avec la Fiesta, Ford renonce à l’Arctic Rally, sur automoto365.com, mis en ligne le 24 janvier 2011
  2. La passe de trois pour Jari-Matti Latvala, sur automoto365.com, mis en ligne le 27 mars 2011
  3. Battu de justesse, Latvala ne cache pas sa déception, sur automoto365.com, mis en ligne le 16 avril
  4. Une erreur de note à l’origine de la sortie de Latvala, sur automoto365.com, mis en ligne le 6 mai 2011
  5. Hirvonen deuxième, Latvala en SupeRally, mis en ligne le 29 mai 2011
  6. Jari-Matti Latvala : “Il m’aurait fallu 2 spéciales de plus”, sur automoto365.com, mis en ligne le 30 juillet

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :