Gospel blues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gospel blues

Origines stylistiques Negro spiritual, blues
Origines culturelles Fin du XIXe siècle ; États-Unis
Instruments typiques Guitare, chant, piano
Popularité Élevée à la fin des années 1940 et 1950 ; États-Unis
Scènes régionales Rhythm and blues

Sous-genres

Pre-war gospel blues[1]

Le gospel blues[2], ou holy blues, est un style de blues qui existe depuis l'origine du blues. Issu du gospel et des chants religieux, notamment évangéliques[3], le blues a toujours entretenu des liens étroits avec le gospel et le negro spiritual.

Parmi les musiciens de gospel blues figurent Thomas A. Dorsey, Blind Willie Johnson et Sister Rosetta Tharpe. Il vient du negro spiritual d'après la conjoncture économique et la courbe du chômage qui va à l'encontre de la constitution de la planète. Il faut aussi préciser que Jackson est à l'origine de ce mouvement artistique. En 1932, deux formes de gospel blues émergent et deviennent acceptables dans les anciennes églises afro-américaines traditionnelles[4].

Artistes représentatifs[modifier | modifier le code]

Les artistes représentatifs du genre incluent : Thomas A. Dorsey (Georgia Tom), Blind Willie Johnson, Blind Roosvelt Graves, Sister Rosetta Tharpe, Danny Brooks, Reverend Gary Davis, Zora Young, The Blind Boys of Alabama, The Blind Boys of Mississippi, Reverend Dan Smith, Reverend Leon Pinson, et Elder Roma Wilson.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Pre-War Gospel Blues », sur AllMusic (consulté le 5 avril 2015).
  2. « Variétés, traditionnel, jazz, gospel-blues »,‎ (consulté le 5 avril 2015).
  3. (en) « Blues gospel », sur AllMusic (consulté le 5 avril 2015).
  4. (en) Michael W. Harris, Rise of Gospel Blues,‎ 1994 (ISBN 0195358112, lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]