Complete Control

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Complete Control

Chanson de The Clash
extrait de l'album The Clash (version US)
Sortie 23 septembre 1977
Durée 3:13
Genre Punk rock
Auteur Joe Strummer
Mick Jones
Compositeur Joe Strummer
Mick Jones
Producteur Lee Perry

Pistes de The Clash (version US)

Complete Control est une chanson du groupe de punk rock britannique The Clash, parue en 1977 sur la version américaine de l'album The Clash. Sorti en single avec City of the Dead pour face B, le morceau a été enregistré aux studios Sarm East, de Whitechapel à Londres.

Thème[modifier | modifier le code]

La chanson est souvent citée comme une des plus grandes du punk[1]. Elle traite de façon enflammée des compagnies de disque et de l'industrie en général ainsi que de l'état du punk lui-même. L'inspiration de la chanson provient de la colère du groupe envers CBS Records qui sortit le single Remote Control en 1977 sans demander l'accord des membres[2].

La chanson fait aussi référence aux managers de l'époque qui cherchaient à contrôler leurs groupes, à l'instar de Bernie Rhodes avec les Clash et Malcolm McLaren avec les Sex Pistols. Le titre en est d'ailleurs inspiré[3].

Production[modifier | modifier le code]

Le titre est enregistré aux studios Sarm East de Whitechapel, mixé par Mickey Foote et produit par Lee "Scratch" Perry.

Dès 1977, Lee Perry est rapidement intéressé par le mouvement punk. Ayant entendu parler du groupe grâce à sa reprise du succès de Junior Murvin Police and Thieves dont il est le coauteur, il décide de mettre une peinture du groupe sur les murs de son studio Black Ark en Jamaïque, évènement rare pour des artistes blancs[4]. À l'automne 1977, lorsque les membres de The Clash apprennent que Perry est à Londres pour produire Bob Marley & the Wailers (période pendant laquelle ils écrivent la chanson Punk Reggae Party), ils l'invitent à produire leur single.

Pendant les sessions d'enregistrement, Lee Perry mixe beaucoup le morceau pour essayer d'obtenir de la basse de Paul Simonon un son plus profond. Il apprécie aussi le jeu de guitare de Mick Jones qu'il décrit comme exécuté avec une « poigne de fer »[5]. Le groupe n'est néanmoins pas totalement satisfait[6]. Les membres décident finalement de rajouter des guitares plus fortes, atténuant ainsi la sonorité reggae de la version originelle[7].

Réception[modifier | modifier le code]

Complete Control a atteint la 28 ème place du hit-parade, permettant ainsi à The Clash de classer un de ses singles dans le Top 30. En 1999, CBS Records a ressorti le single avec une version live de Complete Control.

En 2004, Rolling Stone a classé la chanson au rang numéro 361 de son classement des 500 plus grandes chansons de tous les temps[8].

En 2007, la chanson est présente dans le jeu vidéo musical Rock Band[9].

Complete control est également le premier morceau de l'album enregistré en concert From Here to Eternity: Live, dans une version "surpuissante".

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Marcus Gray, « Complete Control The Clash », RollingStone,‎ 09/12/2004 (consulté le 12/02/2008)
  2. Don Letts, documentaire Westway to the World, minutes : 11:45 à 13:30, Sony Music Entertainment, (ISBN 0738900826)
  3. (en) Marcus Gray, « The Last Gang in Town » (consulté le 12/02/2008) : « Bernie held a meeting in the Ship in Wardour Street during which he told the Clash he wanted 'complete control.' »
  4. (en) The Uncut Crap - Over 56 Things You Never Knew About The Clash dans NME, le 16 mars 1991, « The Clash were the first (and last?) white band to have their likeness painted onto the wall of Lee Perry's famous Black Ark recording studios in Jamaica. »
  5. Dans un article du New Musical Express de 1979, Joe Strummer et Mick Jones affirme que Perry a complimenté Jones comme étant quelqu'un qui « played with an iron fist »
  6. Marcus Gray, The Clash - Combat Rock, édité par CAMION BLANC, paru le 01/11/1999, (ISBN 978-2910196202 et 2910196208), « Malheureusement, même si le groupe a apprécié l'expérience, le résultat est plutôt mitigé. »
  7. Joe Strummer, « le mixage reggae ne convenait pas vraiment », Interview Melody Maker, 1988
  8. (en) « The RS 500 Greatest Songs of All Time », RollingStone,‎ 09/12/2004 (consulté le 12/02/2008) : « 361. Complete Control, The Clash »
  9. (en) Alexander Sliwinski, « The Clash, The Police and The Ramones », Joystiq,‎ 11/02/2008 (consulté le 13/02/2008) : « Complete Control - The Clash (160 MS points/ $2) »