The Clash (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clash.

The Clash

Album par The Clash
Sortie 8 avril 1977
Enregistré 1977
Durée 35:18
Genre Punk rock
Producteur Mickey Foote
Label CBS Records
Critique

Albums par The Clash

The Clash est le premier album du groupe punk londonien The Clash, sorti au Royaume-Uni le 8 avril 1977.

Ce premier album est énergique, revendicateur et violent dans les paroles des chansons, dans le même style que Never Mind the Bollocks des Sex Pistols. Il appelle à l'émeute et au rejet des États-Unis (I'm So Bored with the U.S.A.). Le disque ne sort d'ailleurs pas aux États-Unis dans un premier temps.

Une version moins violente est finalement éditée en juillet 1979 spécialement pour la marché américain. Cette version comprend également des titres comme I Fought the Law ou (White Man) In Hammersmith Palais, notamment, ne se trouvant pas sur la version britannique de l'album.

Version britannique de l'album[modifier | modifier le code]

  1. Janie Jones - 2:08
  2. Remote Control - 3:03
  3. I'm So Bored with the U.S.A. - 2:24
  4. White Riot - 1:56
  5. Hate & War - 2:06
  6. What's My Name - 1:41
  7. Deny - 3:06
  8. London's Burning - 2:12
  9. Career Opportunities - 1:54
  10. Cheat - 2:06
  11. Protex Blue - 1:46
  12. Police & Thieves (reprise du titre de Junior Murvin produit par Lee Perry) - 6:03
  13. 48 Hours - 1:36
  14. Garageland - 3:12

Version américaine de l'album[modifier | modifier le code]

  1. Clash City Rockers - 3:49
  2. I'm So Bored with the U.S.A. - 2:24
  3. Remote Control
  4. Complete Control
  5. White Riot (version soft)
  6. (White Man) In Hammersmith Palais
  7. London's Burning
  8. I Fought the Law
  9. Janie Jones
  10. Career Opportunities
  11. What's My Name
  12. Hate & War
  13. Police & Thieves
  14. Jail Guitar Doors
  15. Garageland

Tous les morceaux sont écrits par Mick Jones et Joe Strummer, à l'exception de I Fought the Law (Sonny Curtis), What's My Name (J. Strummer - M. Jones - K. Levene) et Police & Thieves (J. Murvin - L. Perry).

Musiciens[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Marie Pottier, « The Clash: Chronique », Music Story (consulté le 26 mars 2009)