Nunnally Johnson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Johnson.

Nunnally Johnson

Naissance
Columbus, Géorgie
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Décès (à 79 ans)
Hollywood, Californie
Profession Écrivain, scénariste, producteur, réalisateur
Films notables Comme scénariste :
Les Raisins de la colère
Holy Matrimony
Comme réalisateur :
La Veuve noire
L'Homme au complet gris
Les Trois Visages d'Ève

Nunnally Johnson est un nouvelliste, scénariste, producteur et réalisateur américain, né le 5 décembre 1897 à Columbus (Géorgie), mort le 25 mars 1977 à Hollywood (Californie).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il amorce une carrière littéraire en signant à partir de 1923 un grand nombre de nouvelles, dont plusieurs appartiennent au genre policier et à la comédie romantique, pour divers magazines, notamment Smart Set et The Saturday Evening Post. En 1933, il met fin à l'écriture de nouvelles quand il est appelé à Hollywood où il sera scénariste. Son travail est couronné puisqu'il récolte deux nominations aux Oscars pour ses scénarios adaptés pour Les Raisins de la colère (1940), film de John Ford, d'après le roman éponyme de John Steinbeck, et pour Holy Matrimony (1943), film de John Stahl, d'après le roman Buried Alive d'Arnold Bennett.

Johnson devient producteur en 1935 et passe derrière la caméra dans les années 1950, tout en continuant son activité de scénariste. Comme réalisateur, il est surtout connu pour trois films : La Veuve noire (1954), avec Ginger Rogers, Van Heflin et Gene Tierney, d'après le roman éponyme de Patrick Quentin ; L'Homme au complet gris (1956), avec Gregory Peck, Jennifer Jones et Fredric March ; et Les Trois Visages d'Ève (1957), avec Joanne Woodward, Lee J. Cobb et David Wayne, film qui vaut l'Oscar de la meilleure actrice à Woodward lors de la 30e cérémonie des Oscars en 1958.

Nunnally Johnson a eu trois épouses : Marion Byrnes, Alice Mason et Dorris Bowdon (en). Avec cette dernière, il a eu trois enfants, dont Marjorie Fowler. Il est le grand-père de Jack Johnson (en) et le beau-père de Gene Fowler, Jr. (en).

Œuvre[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Ashes to Ashes (1923)
  • Scarehead (1923)
  • I Owe It All to My Wife (1923)
  • Doing Right by Nell (1923)
  • The Ad Section (1924)
  • The Happy Ending (1924)
  • Twins (1924)
  • The Rollicking God (1924)
  • A Scream in the Dark (1925)
    Publié en français sous le titre Un cri dans le noir, dans Meurtres pour de vrai, Paris, Gallimard, Série noire no 2344, 1993
  • The Hero (1925)
  • Lovelorn (1925)
  • The Hearse Horse (1925)
  • The Laughing Death (1925)
  • The Death of an Infinitive Splitter (1925)
  • The Love of a Moron (1926)
  • His Name in the Papers (1926)
  • Fame Is a Bubble (1926)
  • Rough-House Rosie (1926)
  • It Probably Never Happened (1926)
  • A Portrait of the Writer (1926)
  • Straight from New York (1926)
  • A Lady of Broadway (1927)
  • A Good Little Man (1927)
  • An Artist Has His Pride (1927)
  • The Betting Bookworm (1928)
  • The Anti-New York (1928)
  • Comedy (1928)
  • Young Poison (1928)
  • The Driving Afflatus (1928)
  • The Actor (1928)
  • The Private Life of the Dixie Flash (1928)
  • New York - My Mammy! (1928)
  • The World’s Shortest Love Affair (1928)
  • Good Old Uncle Homer (1928)
  • Simple Honors (1928)
  • A Pain in the Neck (1929)
  • Not If You Gave It to Me! (1929)
  • The Pagliacci Blues (1929)
  • Mlle. Irene the Great (1929)
  • One Meets Such Interesting People (1929)
  • A Victim of the War (1929)
  • Away from It All (1930)
  • The Burglar’s Bride (1930)
  • The Shocking Case of Gregory Elwood (1930)
  • Those Old Pals of Hers (1930)
  • Twenty Horses (1930)
  • There Ought to Be a Law (1930)
  • It’s In the Blood (1930)
  • Women Have No Sense of Humor (1930)
  • A Woman at the Wheel (1930)
  • The Lowest Form of Humor (1931)
  • Dixie Belle (1931)
  • The Woman’s Touch (1931)
  • Nightmare (1931)
  • The Lion in the Bronx (1931)
  • Author! Author! (1931)
  • Gregory Smashes His Inferiority Complex (1931)
  • The Submachine-Gun School of Literature (1931)
  • Pillar of Strength (1931)
  • Josie (1931)
  • No Hits, No Runs, One Error (1931)
  • It’s the Old Calorie Game (1932)
  • The Floyd Gibbons Influence (1932)
  • The Man Who Made a Speech (1932)
  • Krazy (1932)
  • Blood from the Moon (1932)
  • Once a Sucker (1933)
  • Holy Matrimony (1933)
  • The Wizard (1933)
  • The Twelfth Baronet (1933)
  • Lulabel the Lulu (1933)
  • He Knows Better Now (1937)
  • Clothes Make the Man (1939)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Producteur[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]