Nemaska

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Nemiscau)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour Nemaska (terre réservée cri), voir Nemaska (terre réservée cri).
Nemaska
ᓀᒥᔅᑳ
Image illustrative de l'article Nemaska
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Nord-du-Québec
Comté ou équivalent Eeyou Istchee
Statut municipal Village cri (Terre 1-B)
Chef Josie Jimiken
Constitution 28 juin 1978
Démographie
Gentilé s. o.
Population 712 hab. (2011[1])
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 41′ 07″ N 76° 15′ 31″ O / 51.685275, -76.258678 ()51° 41′ 07″ Nord 76° 15′ 31″ Ouest / 51.685275, -76.258678 ()  
Superficie 5 540 ha = 55,40 km2
Divers
Code géographique 99040
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Nemaska
ᓀᒥᔅᑳ

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Nemaska
ᓀᒥᔅᑳ
Liens
Site web http://www.nemaska.com/

Nemaska (Cri : ᓀᒥᔅᑳ ou Nemiskaa) est une municipalité de village cri située dans le territoire d'Eeyou Istchee, dans le Nord-du-Québec, au Québec.

Comme plusieurs autres entités autochtones, Nemaska est composée d'une terre réservée de catégorie 1-A (voir Nemiscau (terre réservée cri)), de juridiction fédérale ainsi que d'un village de catégorie 1-B, de juridiction provinciale.

La population cumulée des deux territoires est comptabilisée sur le territoire de catégorie 1-A.

Situation[modifier | modifier le code]

L'actuel village de Nemaska est situé à l'ouest du lac Champion, à 240 km au nord-est de Matagami, entre le lac Mistassini et la baie James.

Le village est relié à Chibougamau par la route du Nord et à Matagami par la route de la Baie-James.

Toponyme[modifier | modifier le code]

Nemaska signifie « là où le poisson abonde »[2].

Le , la bande de Nemiscau qui habite ce territoire, changeait de nom pour devenir la bande de Nemaska. Le , la municipalité change aussi son nom pour Nemaska[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le lieu a été ponctuellement utilisé par les commerçant français et anglais depuis 1661. En 1775, la Compagnie de la Baie d'Hudson construit, sur la rivière Rupert, un poste qu'elle nomme Fort Nemiskau. Après l'avoir abandonné, la compagnie reconstruit, en 1794, un poste au lac Nemiscau qu'elle abandonne en 1810. En 1923, la compagnie revient sur place.

En 1970, la compagnie ferme le poste. Les résidents, sans magasin, quittèrent alors l'endroit pour aller à Waskaganish et Mistissini[4].

En 1979, un tout nouveau village est construit sur les bords du lac Champion.

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Nemaska a un aéroport 51° 41′ 29″ N 76° 08′ 11″ O / 51.691474, -76.13637 (), un centre sportif, une église, des commodités pour accueillir les touristes[5].

Lac Nemiscau

Quelques chalets sont aussi habités aux bords du lac Nemiscau.

Mine[modifier | modifier le code]

Près de Nemaska, se trouve un gisement de spodumène contenant du lithium. « La propriété Whabouchi est constituée d’un seul bloc totalisant 33 titres miniers qui couvre une superficie totale de 1761,9 hectares. Tous les titres sont détenus à 100 % par Nemaska Lithium inc »[6]. Au 30 juin 2011, la société est toujours au stade d'exploration et n'a pas encore de revenu d'exploitation[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nemaska (terre réservée aux Cris), Profils des communautés, Statistiques Canada, consulté le
  2. Toponymie : Nemaska
  3. Institut de la statistique du Québec, Modifications aux municipalités du Québec, mai 2010, Québec, Institut de la statistique du Québec,‎ juin 2010, 3 p. (ISSN 1715-6408, lire en ligne), p. 3
  4. Ottertooth.com : Nemaska
  5. Cree tourism
  6. Nemaska Lithium
  7. Rapport de l'auditeur indépendant

Lien externe[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Baie-James Rose des vents
N
O    Nemaska    E
S
Nemaska (terre réservée cri)