Masters de Madrid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

40° 22′ 08″ N 3° 41′ 04″ O / 40.36889, -3.68444

Page d'aide sur l'homonymie Pour le tournoi de golf du même nom, voir Madrid Masters.
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec : Open de Madrid

Masters de Madrid

Description de l'image Logo Masters Madrid.svg.
Généralités
Création 2002
Autre(s) nom(s) Mutua Madrileña Madrid Open
Organisateur(s) Ion Țiriac
Éditions 14
Catégorie Masters 1000
Périodicité Annuelle
Lieu Drapeau : Espagne Madrid
Participants 56 joueurs en simple
28 joueurs en qualification
24 équipes en double (2015)
Statut des participants Professionnel
Surface Dur (int.) (Greenset) (2002-2008)
Terre battue (ext.) (depuis 2009)
Directeur Manuel Santana
Dotation 4 185 405  (2015)
Site(s) Madrid Arena (2002-2008)
Caja Mágica (depuis 2009)
Site web officiel
Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Royaume-Uni Andy Murray
Plus titré(s) Drapeau : Espagne Rafael Nadal (4)
Crystal Clear app kworldclock.png
pour la dernière compétition voir :
Édition 2015

Le Masters de Madrid est un tournoi de tennis appartenant à la catégorie des Masters 1000 et est dirigé par Manuel Santana. L'homme d'affaire roumain Ion Țiriac est l'actuel manager du tournoi.

De 2002 à 2008, ce tournoi s'est déroulé sur dur en salle. Depuis 2009, il se déroule sur terre battue, en remplacement du tournoi de Hambourg et s'intègre aussi au calendrier WTA. Lors de l'édition 2012, le tournoi s'est déroulé sur terre battue de couleur bleue, mais à la suite de la forte contestation de plusieurs joueurs[1], le tournoi se joue de nouveau sur terre battue classique, de couleur ocre, depuis l'édition 2013.

Histoire[modifier | modifier le code]

Roger Federer lors de l'édition 2011 du Masters de Madrid.
Match entre Rafael Nadal et Tommy Haas en 2006 dans l'ancienne enceinte du Masters de Madrid.

Le Masters de Madrid est créé en 2002 et il remplace le Masters de Stuttgart qui est l'avant-dernier Masters de la saison. Le tournoi madrilène se joue en octobre au sein de la Madrid Arena sur une surface dure et en intérieur. La première édition est marquée par la victoire d'Andre Agassi après le forfait de Jiří Novák. Ce tournoi sur dur se déroule jusqu'en 2008. Il est notamment gagné par Rafael Nadal en 2005 qui bat en finale Ivan Ljubičić après avoir remonté un écart de deux manches à zéro. L'année suivante, c'est le numéro 1 mondial Roger Federer qui s'impose en ne perdant aucun set durant la compétition[2]. C'est aussi en 2006 que la finale se joue pour la dernière fois au meilleur des cinq manches. L'ATP décide de passer à une finale au meilleur des 3 manches pour l'ensemble des Masters 1000 (sauf Miami) dès l'année suivante. L'édition 2007 est marquée par la victoire de David Nalbandian en finale contre Roger Federer. L'Argentin réussit le tour de force de gagner le tournoi après avoir éliminé le troisième mondial (Djokovic), le deuxième mondial (Nadal) et le premier mondial (Federer) successivement.

Pour la saison 2009, le Masters de Madrid subit de profondes modifications. En effet, l'ATP décide de rétrograder le Masters d'Hambourg qui devient un ATP 500 Series. Ce tournoi qui se jouait sur terre battue en mai est remplacé par le Masters de Madrid qui change donc de place dans le calendrier mais aussi de surface. De fait, le tournoi quitte l'enceinte de la Madrid Arena pour se jouer au sein de la Caja Mágica. Le nouveau Masters de Shanghai prend la place du Masters de Madrid comme avant-dernier Masters 1000 de la saison. Dès 2009, le tournoi madrilène devient donc le dernier tournoi majeur de préparation aux Internationaux de France de tennis. Pour sa première édition sur terre, le tournoi voit la confrontation en finale de Roger Federer et Rafael Nadal qui se disputent alors la domination sur le tennis mondial. Le match voit la victoire du Suisse qui s'impose pour la deuxième fois seulement contre son rival sur terre battue en 11 confrontations. En outre, la 1/2 finale entre Rafael Nadal et Novak Djokovic est aussi rentrée dans l'histoire comme étant le plus long match joué au meilleur des trois manches avec tie-break dans toutes les manches. La rencontre a en effet duré 4h03[3]. L'année suivante, Rafael Nadal prend sa revanche contre Federer qu'il bat en finale 6-4, 7-6[4]. Enfin, en 2011, le tournoi voit sa position dans le calendrier intervertie avec celle du Masters de Rome. Ce dernier se jouait auparavant la semaine précédant le Masters de Madrid. Quant au tournoi, il est remporté par Novak Djokovic après avoir battu pour une troisième fois de suite l'Espagnol Rafael Nadal en finale[5].

Primes et points[modifier | modifier le code]

Prime et points (Classement ATP) En simple (2015)
Tour Prime Points
Victoire 799 450  1 000
Finale 392 000 € 600
1/2 finale 197 280 € 360
1/4 de finale 100 315 € 180
3e tour (1/8) 52 090 € 90
2e tour (1/16) 27 460 € 45
1er tour (1/32) 14 830 € 10
Prime et points (Classement ATP) En double (2015)
Tour Prime Points
Victoire 247 560  1 000
Finale 121 200 € 600
1/2 finale 60 800 € 360
1/4 de finale 31 200 € 180
2e tour (1/8) 16 130 € 90
1er tour (1/16) 8 510 € 0

Organisation[modifier | modifier le code]

Format[modifier | modifier le code]

Photo du trophée remis au vainqueur.

Le Masters de Madrid oppose depuis 2009 56 joueurs lors d’un tournoi à élimination directe comprenant six tours. Parmi les 56 joueurs, il y a 16 têtes de série et les huit premières sont exemptées de premier tour (on parle de bye). En outre, quatre joueurs participent au tournoi après avoir reçu une invitation (ou Wild Card). Enfin, un tournoi de qualification se déroulant juste avant le début du Masters de Madrid permet à sept joueurs d’intégrer le tableau principal[6].

Les matchs se jouent au meilleur des trois manches avec tie-break dans chacune des manches. Jusqu'en 2006 inclus, la finale se jouait au meilleur des cinq manches.

En ce qui concerne le tournoi de double, il oppose 24 équipes, soit 48 joueurs, lors d'un tournoi à élimination directe en cinq tours. Parmi ces équipes, les huit mieux classées sont têtes de série et sont exemptées de premier tour. Deux équipes sont invitées par le tournoi et il n'existe pas de tournois de qualification. Les matchs se jouent au meilleur des trois manches avec tie-break dans chacune des manches. Depuis 2006, la troisième manche est remplacée par un super tie-break[6].

Tournoi de qualification[modifier | modifier le code]

Dotations du tournoi de qualification (2015)
Résultat Prime Points
Qualification [7] 25
2e tour 3 420  16
1er tour 1 740 € 0

Le tournoi de qualification oppose des joueurs dont le classement ne permet pas d'intégrer directement le tableau principal.

Au premier tour de qualification, les 14 joueurs têtes de série affrontent chacun un joueur non-tête de série (dont 4 wild cards). Il reste donc 14 joueurs au tour suivant ; sept d'entre eux obtiennent finalement un ticket pour le tableau principal du tournoi.

Un ou plusieurs joueurs défaits au deuxième tour de qualification peuvent éventuellement être repêchés en cas de forfait d'un joueur dans le tableau principal ; le statut de lucky loser leur est alors attribué.

Ramasseurs de balles[modifier | modifier le code]

Depuis 2004, le Masters de Madrid possède la spécificité d'utiliser des mannequins comme ramasseurs de balles pour les matchs les plus importants. L'idée vient à l'origine du sponsor Hugo Boss chargé d'habiller les ramasseurs et qui souhaite que ces derniers soient des mannequins. Ceux-ci sont d'ailleurs rémunérées à la différence des autres tournois où les ramasseurs sont bien souvent de jeunes bénévoles[8]. À partir de 2006, des mannequins masculins sont aussi recrutés[9]. Ainsi, en 2009, soixante mannequins (trente hommes et trente femmes) officiaient en tant que ramasseurs de balles.

Surface et courts[modifier | modifier le code]

Vue du court central du Masters de Madrid lors du match entre Roger Federer et Feliciano López en 2011.
Entraînement de Rafael Nadal sur la terre battue bleue.

Entre 2002 et 2008, le Masters de Madrid se jouait en intérieur sur dur et plus précisément sur Greenset Grand Prix[10] au sein de la Madrid Arena. Cette surface est classée en catégorie 4 par l'ITF sur son échelle de rapidité des surfaces qui compte cinq échelons. Cette catégorie correspond à une surface à la vitesse de jeu intermédiaire-rapide[11].

Depuis 2009, le Masters de Madrid se joue en extérieur sur terre battue. Cette surface est caractérisée par sa lenteur et un rebond haut qui favorise les défenseurs et les longs échanges de fond du court. À partir de 2012, le Masters de Madrid ne se jouera plus sur une terre battue ocre mais bleue qui est la couleur d'un des sponsors principaux de l'épreuve[12]. Finalement, fin 2011, l'ATP donne son accord pour le changement malgré l'avis contraire de certains joueurs. Nadal a ainsi fustigé l'atteinte à la tradition qui veut que la terre battue européenne soit de couleur ocre[13]. Roger Federer et Novak Djokovic ont plutôt critiqué le fait que la décision a été prise sans le consentement des joueurs[14]. Le Masters de Madrid justifie son choix en affirmant que la nouvelle couleur offrira une meilleure visibilité aux spectateurs[15]. Ce souhait exprimé depuis 2009 n'avait pas abouti mais un court sur terre battue bleue avait été installé pour permettre aux joueurs de tester la surface. De plus, ce changement destiné à distinguer le Masters de Madrid des autres tournois sur terre battue n'influe pas sur les caractéristiques de la surface notamment en termes de rapidité. L'ATP qui a autorisé ce changement pour une durée de un an se réserve la possibilité de demander un retour à une terre battue de couleur ocre en fonction notamment de l'avis des joueurs[16].

Dès les premiers matchs, la terre battue bleue fait l’objet de vives critiques de la part des joueurs qui la trouvent très glissante. Novak Djokovic indique ainsi que « Quand vous glissez sur le terre battue ocre vous sentez le moment où vous vous arrêtez. Ici, vous continuez à glisser »[17]. Si la direction reconnaît que la surface présente un problème et a tenté de le résoudre durant le tournoi[18], elle ne compte pas abandonner la terre battue bleue pour les prochaines éditions. Malgré tout, Rafael Nadal et Novak Djokovic ont fait part de leur intention de ne pas jouer le tournoi en 2013 si aucun changement n’est apporté à la surface[19]. Finalement, l'ATP décide de ne pas renouveler l'expérience et le Masters de Madrid se jouera sur une terre battue de couleur ocre dès l'édition 2013.

Il est à noter qu'en raison de l'altitude (les courts se situent à 650 mètres au-dessus du niveau de la mer), les conditions de jeu sont plus rapides que sur les autres tournois de terre battue comme Roland-Garros ou Rome car la résistance de l'air y est plus faible[20].

Depuis 2009, le masters de Madrid se joue au sein du complexe surnommé Caja Mágica qui abrite trois courts de tennis dont le court central qui peut contenir jusqu'à 12 500 spectateurs. Le court numéro 2 a une capacité de 3 500 places et le court numéro 3 de 2 500 places[21]. Ces trois courts sont dotés d'un toit rétractable utilisé en cas de pluie. C'est le seul tournoi majeur de tennis à être doté de trois courts couverts. En plus de ces trois courts, le Masters de Madrid dispose de dix autres courts en terre battue qui n'ont pas la possibilité d'être couverts et de cinq courts en synthétique intérieur servant pour l'entraînement[22].

Records[modifier | modifier le code]

Record Joueur(s) Nombre Années victorieuses
Plus grand nombre de titres en simple Drapeau : Espagne Rafael Nadal 4 2005, 2010, 2013, 2014
Plus grand nombre de titres en double Drapeau : États-Unis Bob Bryan
Drapeau : États-Unis Mike Bryan
Drapeau : Canada Daniel Nestor
5 2006, 2007, 2010, 2011, 2013
2006, 2007, 2010, 2011, 2013
2002, 2004, 2005, 2009, 2014
Plus grand nombre de titres consécutifs en double Drapeau : États-Unis Bob Bryan
Drapeau : États-Unis Mike Bryan
Drapeau : Canada Daniel Nestor
2 2006-2007, 2010-2011
2006-2007, 2010-2011
2004-2005
Plus grand nombre de finales en simple Drapeau : Espagne Rafael Nadal 7 2005, 2009, 2010, 2011, 2013, 2014, 2015
Plus grand nombre de finales en double Drapeau : États-Unis Bob Bryan
Drapeau : États-Unis Mike Bryan
Drapeau : Canada Daniel Nestor
7 2004, 2006, 2007, 2010, 2011, 2013, 2014
2004, 2006, 2007, 2010, 2011, 2013, 2014
2002, 2004, 2005, 2006, 2009, 2010, 2014

Palmarès[modifier | modifier le code]

Simple[modifier | modifier le code]

No Date[T 1] Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Finaliste Score
1 14-10-2002 Tennis Masters Madrid, Madrid Masters Series 2 328 000 $ Dur (int.) Drapeau : États-Unis Andre Agassi Drapeau : République tchèque Jiří Novák Forfait Tableau
2 13-10-2003 Tennis Masters Madrid, Madrid Masters Series 2 200 000 $ Dur (int.) Drapeau : Espagne Juan Carlos Ferrero Drapeau : Chili Nicolás Massú 6-3, 6-4, 6-3 Tableau
3 18-10-2004 Masters Series Madrid, Madrid Masters Series 2 425 500 $ Dur (int.) Drapeau : Russie Marat Safin Drapeau : Argentine David Nalbandian 6-2, 6-4, 6-3 Tableau
4 17-10-2005 Mutua Madrileña Masters Madrid, Madrid Masters Series 2 450 000 $ Dur (int.) Drapeau : Espagne Rafael Nadal Drapeau : Croatie Ivan Ljubičić 3-6, 2-6, 6-3, 6-4, 7-63 Tableau
5 14-10-2006 Mutua Madrileña Masters Madrid, Madrid Masters Series 2 082 500 $ Dur (int.) Drapeau : Suisse Roger Federer Drapeau : Chili Fernando González 7-5, 6-1, 6-0 Tableau
6 15-10-2007 Mutua Madrileña Masters Madrid, Madrid Masters Series 2 082 500 $ Dur (int.) Drapeau : Argentine David Nalbandian Drapeau : Suisse Roger Federer 1-6, 6-3, 6-3 Tableau
7 12-10-2008 Mutua Madrileña Masters Madrid, Madrid Masters Series 2 270 000 $ Dur (int.) Drapeau : Royaume-Uni Andy Murray Drapeau : France Gilles Simon 6-4, 7-66 Tableau
8 12-05-2009 Mutua Madrileña Madrid Open, Madrid Masters 1000 3 700 000 $ Terre (ext.) Drapeau : Suisse Roger Federer Drapeau : Espagne Rafael Nadal 6-4, 6-4 Tableau
9 07-05-2010 Mutua Madrileña Madrid Open, Madrid Masters 1000 3 700 000 $ Terre (ext.) Drapeau : Espagne Rafael Nadal Drapeau : Suisse Roger Federer 6-4, 7-65 Tableau
10 01-05-2011 Mutua Madrid Open, Madrid Masters 1000 3 700 000 $ Terre (ext.) Drapeau : Serbie Novak Djokovic Drapeau : Espagne Rafael Nadal 7-5, 6-4 Tableau
11 06-05-2012 Mutua Madrid Open, Madrid Masters 1000 3 973 695 $ Terre (ext.) Drapeau : Suisse Roger Federer Drapeau : République tchèque Tomáš Berdych 3-6, 7-5, 7-5 Tableau
12 04-05-2013 Mutua Madrid Open, Madrid Masters 1000 3 368 265 € Terre (ext.) Drapeau : Espagne Rafael Nadal Drapeau : Suisse Stanislas Wawrinka 6-2, 6-4 Tableau
13 05-05-2014 Mutua Madrid Open, Madrid Masters 1000 3 671 405 € Terre (ext.) Drapeau : Espagne Rafael Nadal Drapeau : Japon Kei Nishikori 2-6, 6-4, 3-0, ab. Tableau
14 04-05-2015 Mutua Madrid Open, Madrid Masters 1000 4 185 405 € Terre (ext.) Drapeau : Royaume-Uni Andy Murray Drapeau : Espagne Rafael Nadal 6-3, 6-2 Tableau

Double[modifier | modifier le code]

No Date[T 1] Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueurs Finalistes Score
1 14-10-2002 Tennis Masters Madrid, Madrid Masters Series 2 328 000 $ Dur (int.) Drapeau : Bahamas Mark Knowles
Drapeau : Canada Daniel Nestor
Drapeau : Inde Mahesh Bhupathi
Drapeau : Biélorussie Max Mirnyi
6-3, 7-5, 6-0 Tableau
2 13-10-2003 Tennis Masters Madrid, Madrid Masters Series 2 200 000 $ Dur (int.) Drapeau : Inde Mahesh Bhupathi
Drapeau : Biélorussie Max Mirnyi
Drapeau : Zimbabwe Wayne Black
Drapeau : Zimbabwe Kevin Ullyett
6-2, 2-6, 6-3 Tableau
3 18-10-2004 Masters Series Madrid, Madrid Masters Series 2 425 500 $ Dur (int.) Drapeau : Bahamas Mark Knowles
Drapeau : Canada Daniel Nestor
Drapeau : États-Unis Bob Bryan
Drapeau : États-Unis Mike Bryan
6-3, 6-4 Tableau
4 17-10-2005 Mutua Madrileña Masters Madrid, Madrid Masters Series 2 450 000 $ Dur (int.) Drapeau : Bahamas Mark Knowles
Drapeau : Canada Daniel Nestor
Drapeau : Inde Leander Paes
Drapeau : Serbie-et-Monténégro Nenad Zimonjić
3-6, 6-3, 6-2 Tableau
5 14-10-2006 Mutua Madrileña Masters Madrid, Madrid Masters Series 2 082 500 $ Dur (int.) Drapeau : États-Unis Bob Bryan
Drapeau : États-Unis Mike Bryan
Drapeau : Bahamas Mark Knowles
Drapeau : Canada Daniel Nestor
7-5, 6-4 Tableau
6 15-10-2007 Mutua Madrileña Masters Madrid, Madrid Masters Series 2 082 500 $ Dur (int.) Drapeau : États-Unis Bob Bryan
Drapeau : États-Unis Mike Bryan
Drapeau : Pologne Mariusz Fyrstenberg
Drapeau : Pologne Marcin Matkowski
6-3, 7-64 Tableau
7 12-10-2008 Mutua Madrileña Masters Madrid, Madrid Masters Series 2 270 000 $ Dur (int.) Drapeau : Pologne Mariusz Fyrstenberg
Drapeau : Pologne Marcin Matkowski
Drapeau : Inde Mahesh Bhupathi
Drapeau : Bahamas Mark Knowles
6-4, 6-2 Tableau
8 12-05-2009 Mutua Madrileña Madrid Open, Madrid Masters 1000 3 700 000 $ Terre (ext.) Drapeau : Canada Daniel Nestor
Drapeau : Serbie Nenad Zimonjić
Drapeau : Suède Simon Aspelin
Drapeau : Afrique du Sud Wesley Moodie
6-4, 6-4 Tableau
9 07-05-2010 Mutua Madrileña Madrid Open, Madrid Masters 1000 3 700 000 $ Terre (ext.) Drapeau : États-Unis Bob Bryan
Drapeau : États-Unis Mike Bryan
Drapeau : Canada Daniel Nestor
Drapeau : Serbie Nenad Zimonjić
6-3, 6-4 Tableau
10 01-05-2011 Mutua Madrid Open, Madrid Masters 1000 3 700 000 $ Terre (ext.) Drapeau : États-Unis Bob Bryan
Drapeau : États-Unis Mike Bryan
Drapeau : France Michaël Llodra
Drapeau : Serbie Nenad Zimonjić
6-3, 6-3 Tableau
11 06-05-2012 Mutua Madrid Open, Madrid Masters 1000 3 973 695 $ Terre (ext.) Drapeau : Pologne Mariusz Fyrstenberg
Drapeau : Pologne Marcin Matkowski
Drapeau : Suède Robert Lindstedt
Drapeau : Roumanie Horia Tecău
6-3, 6-4 Tableau
12 04-05-2013 Mutua Madrid Open, Madrid Masters 1000 3 368 265 € Terre (ext.) Drapeau : États-Unis Bob Bryan
Drapeau : États-Unis Mike Bryan
Drapeau : Autriche Alexander Peya
Drapeau : Brésil Bruno Soares
6-2, 6-3 Tableau
13 05-05-2014 Mutua Madrid Open, Madrid Masters 1000 3 671 405 € Terre (ext.) Drapeau : Canada Daniel Nestor
Drapeau : Serbie Nenad Zimonjić
Drapeau : États-Unis Bob Bryan
Drapeau : États-Unis Mike Bryan
6-4, 6-2 Tableau
14 04-05-2015 Mutua Madrid Open, Madrid Masters 1000 4 185 405 € Terre (ext.) Drapeau : Inde Rohan Bopanna
Drapeau : Roumanie Florin Mergea
Drapeau : Pologne Marcin Matkowski
Drapeau : Serbie Nenad Zimonjić
6-2, 65-7, [11-9] Tableau

Spécificités et ambitions[modifier | modifier le code]

Ion Țiriac, le manager actuel du Masters de Madrid est à l'origine de nombreuses innovations et propositions destinées à promouvoir le tournoi madrilène.

Le Masters de Madrid dirigé par Ion Țiriac affiche depuis quelques années l'ambition de devenir un tournoi majeur et novateur. Il se distingue déjà par l'adoption du Hawk-Eye, fait inédit pour un tournoi sur terre battue où la trace laissée par la balle permet à l'arbitre de vérifier si la balle est ou non faute. En outre, la présence de mannequins comme ramasseurs de balles ainsi que la terre battue bleue contribuent à différencier le tournoi madrilène des autres Masters. Parmi les autres ambitions affichées par Ion Țiriac figurent sa volonté de remplacer Roland-Garros comme grand chelem sur terre battue ou de devenir l'équivalent d'un cinquième grand chelem[23]. Le Masters de Madrid mise pour cela sur la présence de courts couverts à la différence de Roland-Garros, ce qui permet de continuer à jouer en cas de pluie. Toutefois, ce projet apparaît peu crédible. En effet, le tournoi parisien bénéficie d'abord d'une tradition historique très forte en sa faveur. En outre, l'avancée des projets de rénovation du tournoi ainsi que la présence d'un court central possédant une capacité plus importante (14 500 places contre 12 500) rendent peu probables un remplacement de Roland-Garros par Madrid[24],[25]. Dans un autre domaine, Ion Țiriac a aussi affirmé son désir de grossir la taille des balles de 10 à 15 % pour ralentir le jeu, ce qui rendrait celui-ci plus attrayant selon ses dires[23]. Enfin, le directeur du tournoi a souhaité voir son tournoi adopté un format en 12 jours similaire à celui existant à Miami ou Indian Wells[26]. Madrid est aussi le premier tournoi à s'être équipé de panneau publicitaire électronique autour du court comme au football. Enfin, en novembre 2012, il fait part de sa volonté de changer radicalement le format de la compétition pour le rendre similaire à celui de la coupe du monde de football, c'est-à-dire regroupant 32 joueurs répartis en huit poules de quatre joueurs[27].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Tennis : la terre battue bleue interdite par l'ATP »,‎ (consulté le 2 mai 2015)
  2. « Federer Beats Gonzalez for Madrid Title - Notes », Tennis-x,‎ (consulté le 28 avril 2012)
  3. « Nadal, décidément imbattable », Eurosport (consulté le 27 avril 2012)
  4. « Enfin ! »,‎ (consulté le 27 avril 2012)
  5. « Djokovic déboulonne Nadal », Eurosport,‎ (consulté le 27 avril 2012)
  6. a et b « 2012 ATP WORLD TOUR - RULEBOOK », Site de l'ATP (consulté le 5 mai 2012)
  7. La récompense reçue par un joueur qualifié dépend de son résultat dans le tableau principal.
  8. « À Madrid, seules les mannequins ramassent les balles », Les Dessous du Sport,‎ (consulté le 27 avril 2012)
  9. « Des mannequins masculins aussi à Madrid »,‎ (consulté le 27 avril 2012)
  10. « Fiche de la surface », ITF (consulté le 4 mai 2012)
  11. « ITF - Technical - Classified Surfaces » (consulté le 19 mars 2012)
  12. « Tennis : de la terre battue... bleue à Madrid ! »,‎ (consulté le 19 mars 2012)
  13. Vincent Grethen, « Nadal n'aime pas le bleu, à Madrid », welovetennis,‎ (consulté le 5 mai 2012)
  14. « Madrid. Avec la terre battue bleue, les patrons du tennis voient rouge », Ouest France,‎ (consulté le 5 mai 2012)
  15. Santi Retortillo, « Blue clay will improve visibility », Mutua Madrid Open,‎ (consulté le 28 avril 2012)
  16. « Madrid : La terre battue sera… bleue, n'en déplaise à Nadal », Sport365,‎ (consulté le 19 mars 2012)
  17. « Djokovic critique la terre battue bleue », Le Matin,‎ (consulté le 16 mai 2012)
  18. « Santana : « Quelque chose ne fonctionne pas » », welovetennis,‎ (consulté le 16 mai 2012)
  19. « Nadal, une défaite et un boycott ? », Europe 1,‎ (consulté le 16 mai 2012)
  20. « Djokovic: "Nadal pas invincible" », Eurosport,‎ (consulté le 19 mars 2012)
  21. « CAJA MAGICA OFFICIALLY OPENED », Site officiel de l'ATP,‎ (consulté le 28 avril 2012)
  22. « La Caja Mágica - Overview », Mutua Madrid Open (consulté le 27 avril 2012)
  23. a et b http://www.eurosport.fr/tennis/mutua-madrilena-madrid-open/2011/tiriac-voit-plus-grand_sto2741332/story.shtml
  24. « Madrid est-il plus magique que Paris ? », eurosport,‎ (consulté le 28 avril 2012)
  25. Antoine Cotillon, « Et si Roland-Garros avait lieu à Madrid... », La Tribune,‎ (consulté le 28 avril 2012)
  26. « Un tournoi comme Madrid a besoin de durer 12 ou 15 jours. », welovetennis,‎ (consulté le 3 mai 2012)
  27. Simon Alves, « Tiriac veut un format coupe du monde », Welovetennis,‎ (consulté le 5 janvier 2013)
  1. a et b Pour chaque tournoi, la date indiquée correspond à la première journée, en général un lundi.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Navigation[modifier | modifier le code]