Mario Pelchat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mario Pelchat

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Mario Pelchat (octobre 2014)

Informations générales
Nom de naissance Mario Pelchat
Naissance 1er février 1964 (50 ans)
Dolbeau-Mistassini, Québec, Canada
Activité principale chanteur
Genre musical Scène française
Années actives 1981 — aujourd’hui
Labels Capitol
Site officiel mariopelchat.com

Mario Pelchat (né le 1er février 1964 à Dolbeau-Mistassini, Canada[1]) est un chanteur et producteur québécois. Ayant débuté sa carrière enfant avec sa soeur Johanne, il est devenu par la suite chanteur de charme. Au cours de sa carrière, qui débute dans les années 1970, il fait des prestations en duo, solo et en groupe au Québec, au Canada, en France, au Liban, en Belgique, en Italie, en Algérie, aux États-Unis et en Russie. Il a également joué dans les comédies musicales Notre Dame de Paris et Don Juan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et début de carrière[modifier | modifier le code]

Mario Pelchat naît le 1er février 1964 à Dolbeau-Mistassini, au Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec, Canada). Il a deux frères (Éric et Steeve) et deux sœurs (Johanne et Karine). Pelchat grandit dans un milieu familial où la musique occupe une place prédominante. Son père est chanteur et sa mère est musicienne.

Avec sa sœur Johanne, de 11 mois son aînée, il monte de petits spectacle au cours de son enfance qu'ils produisent pour leur famille. La famille déménage à Albanel alors que Mario Pelchat a 9 ans. Chanteur enfant (en), c'est à cette époque qu'il monte sur scène pour la première fois[2],[3]. Le duo qu'il forme avec sa sœur connaît un succès grandissant au village, puis autour du lac Saint-Jean, se rendant même à Chibougamau. Mario et Johanne remportent individuellement un concours de jeunes talents amateurs, animé par Bernard Duchesne, deux années consécutives. À partir de ce moment, ils sont de plus en plus en demande et se produisent à des mariages, dans des piano bars (en) ainsi que dans d'autres événements.

On leur demande d'interpréter la chanson thème des jeux du Québec qui se tiennent à Dolbeau ; ils participent à l'émission L'École du Music-hall à Montréal et ils sont invités à participer à un spécial télé pour les 20 ans de la télévision couleur de Télé Métropole (devenue TVA depuis). Les représentants de cette émission les sélectionnent lors du Salon de l'Univers des jeunes au Colisée de Québec en 1977.

L'année suivante, ils sont choisis pour interpréter Adam et Ève (en) dans un opéra rock sur la Bible. Ils parcourent le Saguenay–Lac-Saint-Jean avec la troupe jusqu'au mois d'avril 1979. Après les dernières représentations, Johanne se sent mal et est hospitalisée. On lui diagnostique un ostéosarcome au fémur, qui doit être amputé rapidement. Sur l'insistance de sa sœur, Mario continue seul les engagements pris par le duo. Johanne Pelchat meurt le 18 décembre 1979.

Années 1980[modifier | modifier le code]

Mario cette un temps de chanter, puis sa mère l'inscrit à son insu à un concours de chant qui doit se clore à la Place des Arts de Montréal et animé par l'ex-Baronet Jean Baulne. Ce concours permet de donner aux grands lauréats la possibilité d'accéder au métier de façon professionnelle. Mario Pelchat, alors âgé de 17 ans, remporte le premier prix.

Il repart pour Montréal au printemps de la même année et il se produit dans divers établissements, dont le Manoir Mont-Royal, où il fait salle comble plusieurs soirs d'affilée. Il revient à Dolbeau pour les vacances d'été et rencontre Martin Peltier, auteur-compositeur-interprète. Ce dernier invite Mario chez lui à Québec afin de lui présenter quelques titres. C'est à ce moment que Mario Pelchat interprétera pour la première fois la chanson Je suis un chanteur. Celle-ci passe 17 semaines au numéro 1 du palmarès francophone et amène le chanteur à signer une entente avec Guy Cloutier pour trois albums, dont le premier, intitulé Je suis un chanteur, sort le 30 avril 1981[4][réf. insuffisante]. Le deuxième album, Tu m'as fait mal, sort en 1983[4],[2].

En 1984, Mario Pelchat forme un groupe qui, au cours des deux années suivantes, réalise des prestations dans divers clubs de la province où Pelchat chante des reprises, sont répertoire allant de Bruce Springsteen à George Michael (Wham!) en passant par Stevie Wonder et Billy Idol. Nous sommes en 1984 et cette formation durera près de deux ans.

Par la suite, Pelchat collabore avec Pierre Gibeault et Anthony Ng. Ces derniers bâtissent un répertoire qui amène un succès croissant au chanteur. Ainsi, les chansons J'ai le blues de toi, Ailleurs, Voyager sans toi, Reste-là, Parfum d'adieu, Quand on y croit, Sur ta musique, On s'aimera un jour, Combien de temps, Près de toi atteindront toutes la première position du palmarès[Lequel ?]. À la même époque, Mario Pelchat collabore avec les compositeurs Angelo Finaldi, Hovaness 'Johnny' Hagopian, Michel Lefrançois et René Grignon, qui lui présente Eddy Marnay et compose la musique de On s'aimera un jour (sur un texte d'Eddy Marnay).

En 1989, Mario Pelchat reçoit un premier disque d'or avec Mario Pelchat, puis un second en 1990 avec Couleur Passion. La même année, il sera consacré interprète de l'année au gala de l'ADISQ. Avec Martine Chevrier, il coanime une émission de variétés à TQS intitulée 7e ciel, puis un autre talk show sur le réseau TVA intitulé Attention c'est show, coanimé avec Claudette Dion. En 1990, il signe un titre sur l'album Claudette Dion de cette dernière.

Années 1990[modifier | modifier le code]

Au début des années 1990, les relations entre Mario Pelchat et ses gérants sont tendues. Pelchat doit déclarer faillite et poursuit ses gérants pour vol devant les tribunaux. Il aura gain de cause en avril 1992, mais l'argent est dilapidé.[réf. nécessaire] Pelchat est alors à la recherche d'une nouvelle maison de disques et Sony lui offre un contrat pour sept album en septembre 1992.

Le premier album, intitulé Pelchat., sort en février 1993. Ce dernier présente un duo avec Céline Dion ainsi que les titres Pleurs dans la pluie, À juste raison et Perdu l'envie d'aimer, qui atteignent le sommet du palmarès[Lequel ?]. L'album devient disque platine et gagne le prix du meilleur album populaire au gala de l'ADISQ en 1993. À la fin de cette même année, Mario rencontre Claire Lemaître-Auger. Il demande cette dernière en mariage en mai 1994 et se marie le 7 août de la même année à Québec.

En février 1995, il lance l'album C'est la vie. Les titres C'est la vie (adaptation française de la chanson du même titre de la formation Emerson, Lake & Palmer), Le bleu du ciel et Le semeur obtiennent un certain succès. Au cours de la même année, son duo avec Céline Dion obtient un certain succès en France[réf. souhaitée] et Pelchat y séjourne à quelques reprises afin de promouvoir son album, qui doit sortir chez TREMA.

En 1996, Mario Pelchat est invité à donner des concerts à Beyrouth, au Liban[5], il y est consacré chanteur de l'année et reçoit le prix des chansons les plus tournées de l'année sur RML 99 pour L'otage (tirée de l'album Mario Pelchat 88) et N'importe où (tirée de l'album C'est la vie 95). Une suite de concerts aura lieu à guichets fermés au Ceasar's Palace de Beyrouth. Mario revient inspiré et écrira dès lors les chansons de son prochain album[5]. Des titres tels Les cèdres du Liban dont la musique est composée par Phil Greiss, inspirée par cette expérience, Je dois vivre, inspirée par la mort de son jeune cousin, Tant de mots, sur une musique de Tino Izzo, Renaître à la vie et Je n't'aime plus sont quelques-unes des chansons qu'il écrit à son retour du Proche-Orient. Cependant, à la suite de conflits entre la direction musicale et son directeur artistique Vito Luprano, la sortie de l'album est retardée.

Années 2000[modifier | modifier le code]

En 1999, Mario Pelchat devient son propre producteur. En compagnie de partenaires financiers, il fonde AMP 99 et produit l'album VII, qui paraît en octobre de la même année. Il est l'auteur-compositeur de sept des douze titres, dont les thèmes varient de l'espoir à la mort en passant par le sida, l'espérance et l'amour.

Il prend la suite de Garou dans le rôle de Quasimodo de la comédie musicale Notre-Dame de Paris. Il effectue environ 250 représentations au Québec, en France, en Belgique, en Italie et au Liban. Par la suite, il entamme une tournée québécoise solo, produite par Zone 3. Il effectue environ 120 spectacles à guichets fermés. Il sort un album live Live à guichets fermés, puis un album double qui marque ses 20 ans de carrière, Pelchat 2002.

En 2003, il est choisi par Félix Gray pour incarner Don Carlos dans la comédie musicale Don Juan. Le spectacle connaît un certain succès. Pelchat participe à la tournée qui passe par Montréal, Québec, Ottawa et Paris entre février 2004 et avril 2005. Mario Pelchat écrit également pour l'album Je me souviendrai de Jean Sébastien Lavoie, qui paraît en 2004.

En juillet 2004, Pelchat produit et coréalise un album de Noël aux sonorités gospel. L'album Noël avec Jireh Gospel Choir paraît en novembre 2004 et se vend à environ 120 000 exemplaires. Mario Pelchat effectue une tournée en compagnie d Jireh Gospel Choir[6].

En 2005, alors qu'il séjourne à Paris, son nouvel agent Lionel Lavault décroche un contrat d'enregistrement avec la maison de disques EMI. Cette année-là, Pelchat enregistre l'album Le Monde où je vais avec les réalisateurs Franck Eulry, Jean-Félix Lalanne et Catherine Lara. Il enregistre également un duo avec la chanteuse Belge Maurane, qui, selon lui, a « la plus belle voix de la francophonie »[réf. souhaitée]. L'album connaît un certain succès avec les titres Aimer, des milliards de personnes, Jamais deux sans toi, Ouvre-moi le ciel et Chacun fait sa musique, chanté en duo avec Lynda Lemay. Il effectue par la suite la tournée Les villes où je vais, qui compte environ 90 spectacles à guichets fermés et qui l'amène à nouveau au Liban, ainsi qu'en Algérie. Sa première partie est faite par Cindy Daniel, dont il produira l'album J'avoue.

Par la suite, en 2006 et 2007, Mario Pelchat produit deux compilations de musique country intitulées Quand le country dit bonjour, volumes 1 et 2. Le premier volume se vend à environ 105 000 exemplaires. Pelchat affirme : « C’est un peu pour démystifier tous ces préjugés sur le country que cet album existe. Le country a été jugé ainsi parce qu’on ne s’est pas permis de l’emballer dans de belles pochettes et de faire des réalisations soignées »[réf. souhaitée]. Sur le premier volume, on retrouve Ginette Reno, Les respectables, Daniel Lavoie, Dany Bédar, Marie Denise Pelletier, Mara Tremblay, Jorane, Jean-François Breau, Cindy Daniel, Jonathan Painchaud, Marc Dupré, Bourbon Gauthier et Pelchat lui-même. Sur le deuxième volume, on retrouve les humoristes Patrick Groulx et Les Denis Drolets, une chanson inédite de Lynda Lemay (Le Cow-Boy Imaginaire), Laurence Jalbert, Michel Rivard, Paul Daraîche, Marie-Ève Janvier ainsi que Nadja, dont Mario est devenu le producteur. « C’est une fille que j’ai rencontrée dans un resto-bar à Montréal. J’ai été subjugué par sa voix et je l’ai invité à participer à cet album »[7]. Il mentionne également que « C’est un projet qui met en valeur les chansons et les artistes du Québec »[7].

En 2009, son agent Lionel Lavault lui propose d'enregistrer un album concept autour des plus grands succès de Michel Legrand. À cette occasion, il enregistre un duo avec Dionne Warwick. Legrand arrange, réalise et accompagne Mario sur les 15 chansons de l'album en plus d'interpréter en duo avec lui, Elle a, elle a pas. Une tournée s'ensuit, d'abord au Québec, puis au Canada anglais et ensuite à Boston, New York, Washington, Paris, Las Vegas, Saint-Pétersbourg et Moscou[5].

Années 2010[modifier | modifier le code]

En 2010, Mario Pelchat enregistre l'album Toujours de nous et collabore avec l'auteur compositeur Steve Marin ainsi que Marc Dupré, Nelson Minville et Tino Izzo. Pelchat écrit plusieurs titres de cet album qui devient disque d'or. Il effectue une tournée québécoise d'une centaine de spectacles.

En 2011, Pelchat enregistre un DVD du spectacle Toujours de nous, tourné dans sa ville natale. La même année, Pelchat souligne ses 30 ans de carrière avec un coffret intitulé Je suis un chanteur et regroupant tous ses enregistrements (187 chansons), tous ses albums et toutes les participations à divers disques thématiques des 30 dernières années, accompagné d'un album de photos inédites. L'année suivante, atteignant environ 80 000 ventes, le coffret est certifié disque platine.

En 2012, une biographie de Mario Pelchat est publiée. Intitulée Le semeur, elle raconte son parcours, ses succès et les diverses étapes de sa vie. Le livre reçoit le prix du public lors du salon du livre[Lequel ?]. En septembre, il produit le chanteur country Paul Daraîche. Celui-ci enregistre un album de ses plus grands succès en duos avec des artistes tels Daniel Lavoie, Isabelle Boulay, Roch Voisine, Hugues Aufray, Dick Rivers, Édith Butler, Yves Lambert, Maxime Landry, Laurence Jalbert, Luce Dufault, Marc Hervieux, Cindy Daniel, Richard Desjardins, Lynda Lemay, Patrick Norman et Mario Pelchat, qui produira également la tournée Mes amours, mes amis (MP3 Spectacles).

En 2013, Pelchat intègre la distribution du spectacle musical Skatemania au côté, entre autres, de Nadja, Marc Dupré, Joannie Rochette, Jamie Salé et David Pelletier[8].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Collectifs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mario Pelchat, Québec info musique, consulté le 7 septembre 2007.
  2. a et b « Biographie », sur http://www.mariopelchat.com (consulté le 10 octobre 2014)
  3. « Mario Pelchat », sur http://www.biographiesartistesquebecois.com (consulté le 10 octobre 2014)
  4. a et b « Mario Pelchat », sur http://www.leparolier.org (consulté le 10 octobre 2014)
  5. a, b et c Rebecca Makonnen, « Mario Pelchat au Liban », sur http://blogues.radio-canada.ca,‎ 24 novembre 2011 (consulté le 10 octobre 2014)
  6. http://www.jirehgospelchoir.com
  7. a et b Reine-May Crescence, « Quand le country dit bonjour - Un retour aux sources », sur Canoë.com,‎ 1 novembre 2007 (consulté le 12 janvier 2008)
  8. « Le chanteur Marc Dupré se joint à la distribution de Skatemania », sur quebecspot.com,‎ 13 juin 2013 (consulté le 25 juin 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]