Ginette Reno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ginette Reno

Surnom Ginette Reno
Nom Ginette Raynault
Naissance (67 ans)
à Montréal, Drapeau : Québec Québec
Activité principale Chanteuse, actrice, auteur, compositeur
Genre musical Variété francophone, variété internationale, pop.
Années actives Depuis 1962
Labels Disques Apex
(1962 - 1968)
Disques Grand-Prix
(1969 - 1973)
Disques Trans-World
(1974 - 1975)
Disques Melon-Miel
(1978 - aujourd'hui)
Site officiel www.ginettereno.com

Ginette Reno, de son vrai nom Ginette Raynault (certaines sources[Lesquelles ?] indiquent Reynault), est née à Montréal le . Elle est une chanteuse et actrice québécoise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle débute très tôt sa carrière dans les cabarets montréalais du début des années 1960 (entre autres au Café de l'Est, au Casa Loma et au Café Provincial). C'est d'ailleurs au Café de l'Est où se déroule le concours Les Découvertes de Jean Simon que ce dernier s'offre à la guider dans le monde du cabaret et du music-hall. Après quelques mois de rodage et de formation musicale, la voici qui enregistre ses premières chansons.

À 18 ans, elle reçoit le titre de découverte féminine de l'année au Gala des artistes du Québec. Par la suite, elle se produit en Angleterre, aux États-Unis et en France. Elle se produit sur les plus grandes scènes du Québec, dont la Place des Arts. Elle enregistre rapidement plusieurs disques dans les années 1960 dont un au cabaret Casa Loma en 1966.

Le début des années 1990 marque son entrée dans le monde du cinéma avec le film Léolo de Jean-Claude Lauzon. Elle a aussi tenu le rôle principal dans deux films réalisés par Denise Filiatrault, lesquels sont adaptés d'une pièce écrite par Michel Tremblay.

Cette chanteuse de renom a marqué le Québec en interprétant la chanson de Jean-Pierre Ferland Un peu plus loin devant 250 000 personnes réunies sur le Mont Royal pour célébrer la Fête nationale du Québec en 1975. Près de 33 ans plus tard elle interprète cette même chanson en duo avec Céline Dion sur les Plaines d'Abraham devant une foule tout aussi grande le .

Sa production de disques est phénoménale, plus d'un album par année depuis 1962. Chacun de ceux-ci est bien accueilli, certains obtenant un grand succès populaire. On retient parmi les plus grandes chansons de Ginette Reno les titres suivants : "Roger" et "J'aime Guy" en 1963, "La dernière valse" en 1969, "Aimez-le si fort" en 1971, "Dans la vie" en 1973, "Je t'offrirai" ("Les croissants de soleil") en 1974, "La vie" et "À ma manière" en 1977, "Toi le poète", "J'ai besoin d'un ami", "Ça va mieux", "Tu es là" et "Je ne suis qu'une chanson" en 1979, "Quand on se donne" et "Rouge" en 1981, "Un homme ça tient chaud" et "J'ai besoin de parler" en 1983, "Paris Québec" et "De plus en plus fragile" en 1985, "Ma fille" en 1986, "Ceux qui s'en vont" et "La deuxième voix" en 1988, "L'essentiel", "Remixer ma vie" et "Y'a des enfants" en 1991, et "Galaxies", "L'hymne à l'amour de l'an deux mille" et "Laissez-moi rev'nir sur terre" en 1996. De plus, en duo avec Jean-Pierre Ferland, elle obtient un très gros succès avec la chanson "T'es mon amour, t'es ma maîtresse" en 1975, deux ans après avoir connu un autre succès en duo cette fois-ci avec l'animateur Jacques Boulanger, "Le sable et la mer". Au fil des ans, Ginette Reno va travailler avec plusieurs auteurs et compositeurs, dont Jean Robitaille, Lee Gagnon, Diane Juster, Luc Plamondon, Michel Jourdan et Francis Lai.

En 1985, elle participe à une association Care France en compagnie de nombreuses chanteuses françaises. Elles chanteront "La chanson de la vie".

Elle est Officier de l'Ordre du Canada depuis 1981. Elle a reçu trois fois le prix de la meilleure chanteuse canadienne de l'année au Junos (1969, 1971 et 1972). En 1980, elle reçoit trois prix Félix dans les catégories interprète de l'année, album populaire de l'année et album le plus vendu de l'année (soulignant la vente de 350 000 copies de Je ne suis qu'une chanson). Elle est Chevalier de l'Ordre national du Québec depuis 2004.

Après quelques années d'une présence plus discrète, Ginette Reno lance un nouvel album ("Fais-moi la tendresse") le avec son fils Pascalin à la réalisation. Elle s'entoure de paroliers français dont Michel Jourdan, Didier Barbelivien, Gérard Layani ainsi que de la parolière québécoise Martine Pratte qui lui signe une chanson relatant sa vie : "J'ai soixante-deux ans". Le , Ginette se voyait décerner un disque d'or pour son dernier opus, cinq jours après sa mise sur le marché et, plus tard, un disque platine pour ce même album. La chanteuse part ensuite en tournée, demeurant 43 soirs à l'affiche de la Salle Pierre-Mercure, à Montréal. Au printemps 2011, elle revient avec un nouvel album intitulé "La musique en moi", écrit et composé notamment par Didier Barbelivien et Diane Juster et repart en tournée en 2013.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • 2011 : La musique en moi
  • 2009 : Fais-moi la tendresse
  • 2000 : (en) The First Noel
  • 2000 : Un grand noël d'amour
  • 1998 : (en) Love is all
  • 1997 : La Chanteuse
  • 1995 : Versions Reno
  • 1991 : L'Essentiel
  • 1988 : Ne m'en veux pas
  • 1987 : Ginette Reno - Michel Legrand
  • 1986 : Si ça vous chante / De plus en plus fragile
  • 1986 : Paris-Québec
  • 1985 : Ginette Reno
  • 1984 : J'ai besoin de parler
  • 1983 : Ginette Reno
  • 1981 : Quand on se donne
  • 1979 : Je ne suis qu'une chanson
  • 1979 : (en) Trying to Find a Way
  • 1977 : Ce que j'ai de plus beau
  • 1974 : Aimons-nous
  • 1973 : Ombre et Soleil
  • 1971 : Aimez-le si fort
  • 1971 : (en) Touching me Touching you
  • 1970 : (en) Beautiful Second Hand Man
  • 1969 : Ginette Reno (troisième album Ginette Reno de 1969)
  • 1969 : Ginette Reno (deuxième album Ginette Reno de 1969)
  • 1969 : Ginette Reno
  • 1967 : Joyeux Noël
  • 1967 : Quelqu'un à aimer
  • 1966 : Le monde de Ginette Reno
  • 1965 : En amour
  • 1964 : Formidable!
  • 1962 : Ginette Reno

Albums en concert[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Un peu plus haut - le nouveau spectacle
  • 1993 : Ginette Reno en concert
  • 1982 : Ginette Reno en concert
  • 1974 : En direct de la Place des Arts
  • 1971 : À la Comédie canadienne
  • 1969 : Ginette Reno à la Comédie canadienne '69
  • 1966 : En spectacle au Casa Loma

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 2004 : (en) Vocally Yours (Coffret 4)
  • 2004 : les Grands Soirs (Coffret 3)
  • 2004 : Moi c'est Ginette (Coffret 2)
  • 2004 : Mademoiselle Reno (Coffret 1)
  • 2000 : Juke-Box vacances (Compilation de divers artistes)
  • 1990 : Ma vie en chansons - Mes plus grands succès
  • 1984 : Souvenirs tendres
  • 1977 : Les Grands Succès volume 1
  • 1975 : (en) The Best of Ginette Reno
  • 1968 : Les Grands Succès d'une vedette

Filmographie[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1964 - Gala Meritas : découverte féminine de l'année[1]
  • 1968 - Gala Meritas : Miss radio-télévision
  • 1968 - Festival du disque : chanteuse la plus populaire, chanteuse ayant vendu le plus de disques, meilleur microsillon de l'année
  • 1968 - Prix spécial au MIDEM, à Cannes (France)
  • 1969 - Gala Meritas : Trophée Rolande-Desormeaux
  • 1969 - Festival du disque : chanteuse ayant vendu le plus de disques
  • 1970 - Juno Award : Female Vocalist of the Year (chanteuse de l'année)
  • 1970 - RPM : chanteuse de l'année
  • 1971 - Juno Award : Outstanding Performance - Female (performance féminine)
  • 1972 - Juno Award : Outstanding Performance - Female (performance féminine)
  • 1972 - Festival populaire de la chanson Yamaha (Tokyo) : Prix or et argent
  • 1980 - Salon de la femme : Rose d'or (vote populaire)
  • 1980 - Adisq : interprète féminine de l'année, microsillon de l'année - Populaire pour Je ne suis qu'une chanson, microsillon le plus vendu pour Je ne suis qu'une chanson
  • 1982 - Officier de l'Ordre du Canada
  • 1986 - Artis : chanteuse de l'année
  • 1987 - Artis : chanteuse de l'année
  • 1987 - Prix MetroStar : chanteuse de l'année, Métrostar féminine
  • 1988 - Artis : chanteuse de l'année
  • 1988 - Prix MetroStar : chanteuse de l'année, Métrostar féminine
  • 1989 - 20e salon de la femme : Trophée hommage
  • 1989 - Adisq : Microsillon de l'année - Populaire pour Ne m'en veux pas, microsillon le plus vendu pour 'Ne m'en veux pas, spectacle de l'année - Populaire pour La prochaine fois que j'aurai vingt ans
  • 1992 - Adisq : Album de l'année - Populaire pour L'essentiel, spectacle de l'année - Interprète pour L'essentiel… la suite
  • 1995 - Adisq : Trophée hommage
  • 1996 - Adisq : Album de l'année - Populaire pour La Chanteuse
  • 1999 - Prix du Gouverneur général pour les arts de la scène
  • 2000 - Allée des célébrités canadiennes - Canada's Walk Of Fame
  • 2004 - Chevalier de l'Ordre national du Québec
  • 2009 - Adisq : chanson populaire de l’année
  • 2009 - Adisq : interprète féminine de l’année
  • 2009 - Adisq : album de l’année - Meilleur vendeur
  • 2009 - Adisq : album de l’année – Populaire
  • 2011 - FFM : Grand Prix spécial des Amériques

Références[modifier | modifier le code]

  1. ginettereno.com - les distinctions

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]