Portail:Saguenay–Lac-Saint-Jean

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le portail   Index thématique   L'arborescence   Le projet   Discussion

Bleuets
535 articles sont actuellement liés
au portail Saguenay–Lac-Saint-Jean
voir les dernières modifications
.

Le Saguenay–Lac-Saint-Jean, parfois appelé « Sagamie » ou anciennement « Royaume du Saguenay », est la troisième région administrative du Québec en termes de superficie avec 95 893 km² et la dixième en termes de population avec 273 434 habitants (chiffres de 2007). Elle est composée de quatre municipalités régionales de comté (MRC) et de 49 municipalités locales. Son chef-lieu et métropole est Saguenay.

Bien que la région constitue un immense territoire au nord du fleuve Saint-Laurent, les Saguenéens et les Jeannois sont concentrés principalement dans une immense vallée du bouclier canadien, le long de la rivière Saguenay et autour du Lac Saint-Jean. La forêt et surtout l’eau sont les principales ressources naturelles de la région. L'immense potentiel hydro-électrique des rivières du Saguenay-Lac-Saint-Jean est principalement exploité par des alumineries. En tout, 8 % de la production mondiale d'aluminium provient de la région [1].


Un article au hasard :

Saint-Thomas-Didyme

Effectuer un nouveau tirage
modifier 
 Icône Lumière
Campus de l'UQAC en 2007

L’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) est une université francophone située au cœur de Chicoutimi, un arrondissement de la ville de Saguenay. Elle est affiliée à l'Université du Québec (UQ).

Fondée en 1969, elle figure parmi les plus modernes au Québec. Outre son campus principal, l'université possède des centres d'études à La Malbaie, Saint-Félicien, Alma et Sept-Îles. En 2004, 6 648 étudiants y étaient inscrits, ce qui en fait la troisième des dix institutions membres de l'UQ, après l'UQAM et l'UQTR. Ses chercheurs en technologies de l'aluminium, en foresterie, en études sur le givrage, en géologie et en histoire des populations sont particulièrement bien reconnus.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Municipalité
Chambord, près de la jonction avec la route 155

Chambord est une municipalité située dans la MRC le Domaine-du-Roy. Elle est nommée en l'honneur d'Henri d'Artois, comte de Chambord et prétendant au trône de France au moment de la fondation du village, en 1857.

Située au carrefour des routes 155 et 169, Chambord est aussi accessible par le chemin de fer. Le village historique de Val-Jalbert est sa principale attraction touristique.

Chambord est officiellement reconnue dans la région comme le « Royaume de la ouananiche ». Elle a depuis longtemps été surnommée « Chambord boucane » peut-être en raison de la forte activité ferroviaire qui y prenait lieu autrefois.

Les Chambordais reconnaissent entre eux les différentes parties de Chambord, comme le village lui-même, où se concentrent les différents points de services et d'approvisionnement, la Pointe de Chambord, une longue péninsule qui s'avance sur le Lac-Saint-Jean, les Sables (partie ouest du village nommée en référence avec le Rang des Sables), ainsi que les secteurs de la Petite Martine et de La Martine.

Le Festival du Cowboy est son festival annuel.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Image
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Évènements
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Le saviez-vous ?
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Articles promus
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Panorama
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Citation
Left pointing double angle quotation mark sh3.svg Dans les brûlés, au flanc des coteaux pierreux, partout où les arbres plus rares laissaient passer le soleil, le sol avait été jusque là presque uniformément rose, du rose vif des fleurs qui couvraient les touffes de bois de charme ; les premiers bleuets, roses aussi, s'étaient confondus avec ces fleurs ; mais sous la chaleur persistante ils prirent lentement une teinte bleu pâle, puis bleu de roi, enfin bleu violet, et quand juillet ramena la fête de sainte Anne, leurs plants chargés de grappes formaient de larges taches bleues au milieu du rose des fleurs de bois de charme qui commençaient à mourir. Right pointing double angle quotation mark sh3.svg Louis Hémon, Maria Chapdelaine
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Portails connexes
Americas (orthographic projection).svg Portail des Amériques
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif

Autres portails.

Avertissement