Lycée Saint-Charles (Saint-Brieuc)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lycée Saint-Charles.
Collège-Lycée Saint-Charles La-Providence
Localisation
Localisation Saint-Brieuc, France
Coordonnées
géographiques
48° 30′ 36″ Nord 2° 46′ 07″ Ouest / 48.509936, -2.76861  
Informations
Fondation 1849
par Monseigneur Jacques-Jean-Pierre Le Mée
Directeur Mickaël Le Bellego
Type École de l'enseignement catholique
Niveau Collège et Lycée

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Lycée Saint-Charles (Saint-Brieuc)

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Lycée Saint-Charles (Saint-Brieuc)

Géolocalisation sur la carte : Saint-Brieuc

(Voir situation sur carte : Saint-Brieuc)
Lycée Saint-Charles (Saint-Brieuc)

Histoire[modifier | modifier le code]

L'école Saint Charles fut créée en 1849 par l'évêque de Saint-Brieuc et Tréguier d'origine yffiniacaise, Monseigneur Jacques-Jean-Pierre Le Mée. La devise religioni et patriæ floreant indique nettement le but de l'école : Faire des hommes, qui soient de bons chrétiens et de bons Français. De la part des maîtres il est demandé, sollicitude et dévouement ; de la part des élèves, docilité, amour de l'ordre et du travail, piété, respect de l'autorité, des mœurs et des bienséances.

D'abord située rue Saint Benoît, puis dans l'aile sud du séminaire (actuellement rue du vieux séminaire), c'est l'abbé Victor Rogerie (1810-1868), père de la Congrégation de Sainte-Croix du Mans qui, à partir de 1859 et jusqu'en 1864, entreprendra la construction de l'actuel établissement de la rue Cordière. Le R. P. Rogerie fit appel à M. Meslay, ancien élève de Sainte Croix, qui s'inspira des plans de l'abbé Jules Collin, maître de chapelle de la cathédrale pour concevoir les plans du futur établissement. Un corps de logis de près de 60 mètres, flanqué de deux ailes de 50 mètres, avec au centre une chapelle de 30 mètres, une sacristie et de part et d'autre deux chapelles latérales, sous la chapelle une crypte. Le corps principal et l'aile droite furent achevées en 1863. Le 1er mai 1863, les fouilles de la chapelle souterraine commencèrent. Le Père Rogerie, après toute nuit à écrire une quarantaine de lettres pour obtenir de l'argent (les ressources matérielles faisant défaut), passa à l'étude où travaillaient une quinzaine d'élèves en retenue et les emmena du Séminaire à la rue Cordière, pour l'aider à creuser les fondations de la crypte.

Le futur académicien Louis Duchesne en soutane ( quart droit, second rang),au lycée Saint-Charles, vers 1867-1871


Après sa mort, en février 1868, le Révérend Père Rogerie fut enterré sous la crypte, la pierre tombale portant des inscriptions en latin est toujours visible aujourd'hui.

De 1869 à 1883 la direction de l'école sera confiée au Tiers-Ordre Enseignant de Saint Dominique, pendant cette période seront créées, l'académie d'émulation, la Conférence de Saint Yves et la Conférence de Saint Vincent de Paul En 1884, les marianistes prendront la direction l'école ils contribueront à assurer sa renommée. Ils seront remplacés à partir de 1933 par le clergé séculier.


En 1849, la gestion de l'établissement est assurée de la façon suivante :

  • Supérieur : M. Ménard
  • Directeur : M. Pimor
  • Économe : M. Dobet-Desforges
  • Régents des cours d'humanités :
    • Quatrième : M. Blanchet, prêtre ;
    • Cinquième : M. Moisan, prêtre ;
    • Sixième : M.Rivoallan, diacre ;
    • Septième : M. Guilloux, sous-diacre ;
    • Huitième : M. Trobert, diacre ;
  • Régents du cours préparatoire aux humanités :
    • Seconde : M. Gabillard, prêtre ;
    • Première : Frère Eleuthère, de l'institut de la Mennais ;
    • Maître de musique et de dessin : M. Jules Collin, prêtre et directeur de la Maîtrise de la cathédrale ;
    • Maîtres d'études : MM. Ollivier et Eon

Directeurs de Saint Charles[modifier | modifier le code]

  • 1849 à 1852 l'abbé Michel Menard
  • 1852 à 1855 l'abbé René Cocheril
  • 1855 à 1867 le Révérend Père Victor Rogerie
  • 1867 à 1868 le Révérend Père Villandre
  • 1868 à 1869 le Révérend Père Marie-Ange Frelaut-Ducours
  • 1869 à 1874 le Révérend Père Edmé Ligonnet
  • 1874 à 1877 le Révérend Père Jean-Baptiste Belin
  • 1877 à 1882 le Révérend Père Antoine Rousselin
  • 1882 à 1883 le Révérend Père Edmé Ligonnet
  • 1883 à 1884 le Chanoine Arthur Petit
  • 1884 à 1889 le Révérend Père Albert Boehrer
  • 1889 à 1896 le Révérend Père Henry Lebon
  • 1896 à 1899 le Révérend Père Jean Bonnet
  • 1899 à 1901 le Révérend Père Pierre Lebon frère de Henry Lebon
  • 1901 à 1903 le Révérend Père François Kieffer
  • 1903 à 1919 l'abbé Yves-Marie Bahezre
  • 1919 à 1932 le Chanoine Etienne Bernard
  • 1932 à 1950 le Chanoine Emile Brouazin
  • 1950 à 1959 le Chanoine Ange Le Bourhis
  • 1959 à 1961 l'abbé Pierre Clément
  • 1961 à 1967 l'abbé Yves Pommelet
  • 1967 à 1976 l'abbé Jacques Lair
  • 1976 à 1989 monsieur Pierre Ecobichon
  • 1989 à 1999 monsieur Joël Mordellet
  • 1999 à 2004 madame Dominique Audren
  • 2004 à 2012 monsieur Daniel Le Chevillier
  • Depuis 2012 monsieur Mickaël Le Bellego

Anciens élèves célèbres[modifier | modifier le code]

Anciens professeurs célèbres[modifier | modifier le code]

  • Louis Duchesne
  • Alphonse HOUDEBINE (1902-1990), brillant professeur de Mathématiques de 1931 à 1967, chevalier de l’ordre du mérite, chevalier de la Légion d’Honneur (remise par l’Amiral Louis FUZEAU … son ancien élève).
  • Emile DAUBE (1885-1961) professeur de dessin et d’art durant plus de 40 ans.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  1. http://www.yadvashem-france.org/les-justes-parmi-les-nations/articles-et-documents/les-soeurs-josse-deux-justes-parmi-les-nations-st-brieuc/