Sainte-Catherine (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Catherine.
Sainte-Catherine
Moulin des Jésuites en 1937
Moulin des Jésuites en 1937
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Jocelyne Bates
2009 - 2013
Constitution 1973
Démographie
Gentilé Sainte-Catherinois(e)
Population 16 211 hab. (2006)
Densité 1 591 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 24′ 00″ N 73° 35′ 00″ O / 45.400005, -73.58333845° 24′ 00″ Nord 73° 35′ 00″ Ouest / 45.400005, -73.583338  
Superficie 1 019 ha = 10,19 km2
Divers
Fuseau horaire GMT -5 (Est)
Indicatif +1 450
Code géographique 67030
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Catherine

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Catherine

Sainte-Catherine est une ville située dans la banlieue de Montréal dans la municipalité régionale de comté de Roussillon au Québec (Canada)[1]. Elle est située dans la région administrative de la Montérégie et fait partie de la municipalité régionale de comté de Roussillon[1]. En 2006, 15 953 personnes habitaient Sainte-Catherine.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Elle est nommée en hommage à Kateri Tekakwitha[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville de Sainte-Catherine est située sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent, proche des rapides de Lachine dont elle est séparée par l'île du Seigneur depuis la fin des années 1950, époque de la construction du canal de la Rive-Sud de la Voie maritime du Saint-Laurent, avec les deux écluses de Saint-Lambert et de Côte-Sainte-Catherine, afin de permettre le passage des navires entre le port de Montréal et le lac Saint-Louis.

Démographie[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 2001, la ville comptait 15 953 habitants. En 2006, elle en comptait 16 211[3].

Historique[modifier | modifier le code]

Territoire occupé depuis plus de trois siècles, depuis la fondation de la mission des Iroquois en 1676, ce n'est qu'en 1937 que l'érection de la municipalité de la paroisse de Sainte-Catherine de Laprairie marque vraiment le fondement d'une organisation territoriale. En 1973, suite a une explosion démographique, la paroisse obtient finalement le statut de ville et devient la Ville de Sainte-Catherine.

Développement économique[modifier | modifier le code]

En 1934, l'inauguration du pont Honoré-Mercier, qui relie Kahnawake, un territoire amérindien qui délimite le côté Ouest de la ville, et Châteauguay au Sud de l'île de Montréal a grandement stimulé l'économie. Une trentaine d'années plus tard, l'ouverture du pont Champlain a aussi grandement aidé à l'économie régionale. En outre, la construction de l'écluse de la Voie maritime du Saint-Laurent qui passe par Sainte-Catherine, nommée Écluse Côte-Sainte-Catherine, à la fin des années 1950, a aussi fait faire à cette petite municipalité un très grand bond sur le plan du développement socio-économique.

Attractions[modifier | modifier le code]

Une des plus grandes attractions touristiques de la ville est le Récré-O-Parc, un refuge d'oiseaux migrateurs aménagé pour les randonnées à pieds ou à vélo en bordure des rapides de Lachine. C'est aussi un endroit privilégié pour les pique-niques, la pêche ou les sports de plage. De surcroît, le magnifique panorama que peut vous offrir le Récré-O-Parc est indéniablement un des plus beaux de la rive du St-Laurent.

Le Récré-O-Parc contient aussi une plage fermée où, pour un prix modique, les visiteurs peuvent se baigner et se faire bronzer, tout en profitant de l'ambiance et de la diversité faunique.

Personnalités[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Montréal,
Fleuve Saint-Laurent
Rose des vents
Kahnawake N La Prairie,
Delson
O    Sainte-Catherine    E
S
Saint-Constant

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités - Sainte-Catherine », sur Ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire (consulté le 19 mars 2011)
  2. Toponymie : Sainte-Catherine
  3. Statistique Canada : Sainte-Catherine

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]