Saint-Rémi (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Rémi.
Saint-Rémi
Armoiries
Armoiries
Drapeau
Drapeau
Église de Saint-Rémi(construite en 1840 et rénovée en 2009)
Église de Saint-Rémi
(construite en 1840 et rénovée en 2009)
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec[1]
Région Vallée-du-Haut-Saint-Laurent (Montérégie)
Comté ou équivalent Les Jardins-de-Napierville
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Sylvie Gagnon-Breton
2013 - 2017
Code postal J0L 2L0
Fondateur
Date de fondation
Alexis Perras
1815
Constitution 20 septembre 1975
Démographie
Gentilé Saint-Rémois, e
Population 7 878 hab. (2013)
Densité 100 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 15′ 33″ N 73° 36′ 51″ O / 45.259188, -73.614289 ()45° 15′ 33″ Nord 73° 36′ 51″ Ouest / 45.259188, -73.614289 ()  
Superficie 7 860 ha = 78,60 km2
Divers
Langue(s) Français
Fuseau horaire EST (UTC-5)
Indicatif +1-450 et +1-579
Code géographique 68055
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Montérégie

Voir sur la carte administrative de Montérégie
City locator 14.svg
Saint-Rémi

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Rémi

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Saint-Rémi
Liens
Site web ville.saint-remi.qc.ca

Saint-Rémi, auparavant appelée Saint-Rémi-de-LaSalle et Saint-Rémi-de-Napierville, est une ville du Québec, au Canada, dans la banlieue sud de Montréal. Elle fait partie de la municipalité régionale de comté (MRC) des Jardins-de-Napierville dans la région de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent en Montérégie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation de Saint-Rémi dans la MRC des Jardins-de-Napierville.

Saint-Rémi est située au sud-ouest du Québec, à une dizaine de kilomètres au sud de la ville de Montréal. Saint-Rémi est à une trentaine de minutes de la frontière américaine et de l'État de New York et de l'État du Vermont. Saint-Rémi se trouve à l'extrême nord-ouest de la MRC des Jardins-de-Napierville. La superficie totale de la municipalité est de 78,80 km2 dont 78,60 km2 terrestres et 0,20 km2 en eau[2].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Routes provinciales

Artères d'importance

  • rue de l'Église
  • rang St-Paul
  • rang Ste-Thérèse

Écoles

  • École Clotilde-Raymond (niveau primaire – 5e et 6e année)
  • École Saint-Viateur (niveau primaire – maternelle à 4e année)
  • École Pierre-Bédard (niveau secondaire)

Histoire[modifier | modifier le code]

La municipalité a été appelée Saint-Rémi-de-LaSalle et Saint-Rémi-de-Napierville avant d'être appelée ville de Saint-Rémi. Saint-Rémi est située dans l'ancienne seigneurie de La Salle[3]. L'origine de la dénomination Saint-Rémi reste par contre obscure. Ce nom pourrait provenir de Daniel de Rémy de Courcelles, ancien gouverneur de la Nouvelle-France. Il y a également une évocation à l'évêque Rémi de Reims (Saint Rémi) qui baptisa le roi des Francs saliens Clovis Ier. C'est en 1815 qu'est arrivé le premier pionnier, Alexis Perras. Le 3 juin 1828, on procéda à l'érection canonique de la paroisse sous le nom de Saint-Rémi-de-LaSalle. En 1835 eut lieu l'érection civile de la paroisse de Saint-Rémi-de-LaSalle. Le 23 octobre 1859[4], il y aura constitution de la municipalité du village de Saint-Rémi par détachement de celle de la paroisse du même nom, aussi appelé Saint-Rémi-de-Napierville, puisqu'elle est situé dans le comté de Napierville.

En 1975, les conseils municipaux du village de Saint-Rémi et de la paroisse de Saint-Rémi-de-LaSalle, comté de Napierville, adoptent un règlement autorisant d'octroyer des lettres patentes pour fusionner ces municipalités et créer de fait même une nouvelle municipalité sous le nom de « Ville de Saint-Rémi ».

Administration[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal est élu tous les quatre ans, en bloc et par district[2]. Les séances du conseil municipal se tiennent à tous les deuxièmes lundis de chaque mois à 20h00. À l'élection de 2013, Sylvie Gagnon-Breton défait le maire sortant Michel Lavoie avec 39,9 % des voix dans une course à quatre. Le conseil municipal est presque complètement renouvelé et le taux de participation est de 64,3 %[5]. La population locale est représentée à l'Assemblée nationale du Québec au sein de la circonscription québécoise de Sanguinet[6], du nom de la famille propriétaire de la seigneurie de La Salle et des patriotes qui proviennent de cette famille[7]. À la Chambre des communes du Canada, Saint-Rémi est rattachée à la circonscription fédérale de Beauharnois-Salaberry[8].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1988 1992 Charles E. Verge    
1992 2000 Michel Lavoie    
2000 2005 Yves Provençal    
2005 2013 Michel Lavoie    
2013 en cours Sylvie Gagnon-Breton    
Les données manquantes sont à compléter.
Composition du conseil municipal
2009-2013 2013-2017
Maire Michel Lavoie Sylvie Gagnon-Breton
District 1 Benoît Tardif Jean-François Daoust
District 2 Joseph Boire Claude Richer
District 3 Pierre Charbonneau Pierre Charbonneau
District 4 Sylvie Gagnon-Breton François Turcot
District 5 Louise Trudeau-Lefrançois Marie-Dominique Fortin
District 6 Jean Hogue Rosaire Payant

Responsables:

Greffière : Diane Soucy
Trésorière : Guylaine Gagnon
Directrice générale : Nancy Corriveau
Directrice générale adjointe : Diane Soucy
Directeur/Chef brigade des pompiers : Benoit Tardif
Coordonnatrice des mesures d'urgence : Nancy Corriveau
Greffière de la cour municipale : Johanne G. Durand
Directrice des communications : Cynthia Ménard
Directeur de l'urbanisme : Jérôme Carrier
Directrice des loisirs : Ariane Camiré
Responsable des travaux publics : Frédéric Isabal
Président du comité consultatif d'urbanisme : Jacques Lussier
Directrice de la culture : Vicky Mailloux

Démographie[modifier | modifier le code]

Population[modifier | modifier le code]


Tendances de la population[9]

Année Population Variation (%)
2011 7 265 en augmentation18,4 %
2006 6 136 en augmentation7,0 %
2001 5 736 en augmentation0,5 %
1996 5 707 en diminution1,1 %
1991 5 768


Tendances de la population (court terme)[9]

Année Population Changement (+)
2013 7 878[2] en augmentation+255
2012 7 623[2] en augmentation+348
2011 7 275 en augmentation+280
2010 6 995 en augmentation+265
2009 6 730 en augmentation+371
2008 6 359 en augmentation+154
2007 6 205 en augmentation+69


Langue[modifier | modifier le code]


Langue maternelle (2006)

Langue Population Pct (%)
Français seulement 5 730 96,06 %
Anglais seulement 75 1,26 %
Français et Anglais 10 0,17 %
Autres langues 150 2,51 %


Société[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les informations de la fiche proviennent de Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités : Saint-Rémi », 68055, sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire du Québec (consulté le 19 février 2014), sauf :
    a. Armoiries et drapeau : Ville de Saint-Rémi, « Portrait - Histoire », 1 (consulté le 19 février 2014).
    b. Région (CRÉ) : Agence forestière de la Montérégie, « Vallée-du-Haut-Saint-Laurent », carte, sur CRÉ de la Vallée-du-Haut-Saint-Saint-Laurent,‎ 2009 (consulté le 15 mai 2013).
    c. Code postal : Postes Canada, « Nombre et carte des secteurs de livraison rurale et urbaine », Québec,‎ 10 mai 2013 (consulté le 2 octobre 2013).
  2. a, b, c et d Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités - Saint-Rémi », sur Ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire (consulté le 29 janvier 2013)
  3. Gouvernement du Québec, « Seigneurie de La Salle », 119030, sur Banque de noms de lieux du Québec, Commission de toponymie du Québec,‎ février 2014 (consulté le 19 février 2014).
  4. The Canada Gazette, 5 novembre 1859, pages 2847-2848 ; The Canada Gazette, 12 novembre 1859, pages 2934-2935 ; The Canada Gazette, 19 novembre 1859, pages 3021-3022. Ce décret fut l'objet d'une sextuple publication (triple en anglais et triple en français).
  5. a. Gouvernement du Québec, « Saint-Rémi (Ville de) », 68055, sur Élections municipales 2009 - Résultats des élections pour les postes de maire et de conseiller, Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire du Québec,‎ 13 février 2014 (consulté le 19 février 2014).
    b. Gouvernement du Québec, « Candidatures et résultats pour Saint-Rémi », 68055, sur Élections municipales 2013, Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire du Québec,‎ 21 novembre 2013 (consulté le 19 février 2014).
  6. Commission de la représentation électorale du Québec, « La carte électorale du Québec : Les 125 circonscriptions électorales 2011 », sur Directeur général des élections du Québec (consulté le 2 août 2013).
  7. Gouvernement du Québec, « Circonscription électorale de Sanguinet », 414403, sur Banque de noms de lieux du Québec, Commission de toponymie du Québec,‎ février 2014 (consulté le 19 février 2014).
  8. Gouvernement du Canada, « Proclamation donnant force de loi au décret de représentation électorale à compter de la première dissolution du Parlement postérieure au 25 août 2004 (TR/2003-154), Annexe: Loi sur la révision des limites des circonscriptions électorales - Décret de représentation », sur Ministère de la Justice du Canada (consulté le 7 juillet 2013)
  9. a et b Statistique Canada: Recensements de 1996, 2001, 2006 et 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Constant Saint-Mathieu Rose des vents
Saint-Isidore N Saint-Michel
O    Saint-Rémi    E
S
Saint-Urbain-Premier Sainte-Clotilde