Saint-Jacques-le-Mineur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Jacques.
Saint-Jacques-le-Mineur
Image illustrative de l'article Saint-Jacques-le-Mineur
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Montérégie
Comté ou équivalent Les Jardins-de-Napierville
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Lise Trottier
2009 - 2013
Constitution 1er juillet 1855
Démographie
Population 1 672 hab. (2011)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 17′ 00″ N 73° 25′ 00″ O / 45.283338, -73.416672 ()45° 17′ 00″ Nord 73° 25′ 00″ Ouest / 45.283338, -73.416672 ()  
Superficie 6 725 ha = 67,25 km2
Divers
Code géographique 68040
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Jacques-le-Mineur

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Saint-Jacques-le-Mineur

Saint-Jacques-le-Mineur est une municipalité dans la municipalité régionale de comté de Les Jardins-de-Napierville au Québec (Canada), située dans la région administrative de la Montérégie. Elle est nommée en l'honneur de l'apôtre saint Jacques le Mineur, fils d'Alphée.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au début du XIXe siècle, le territoire de la commune actuelle fait partie de la propriété de Marie-Flavie Raymond, fille du député Jean-Baptiste Raymond (1757-1825). Le hameau Saint-Jacques-le-Mineur est construit entre 1823 et 1827 sur une subdivision de cette propriété[1].

Le 14 mai 2011, la municipalité de la paroisse de Saint-Jacques-le-Mineur changea son statut pour celui de municipalité[2].

Site web[modifier | modifier le code]

www.saint-jacques-le-mineur.ca

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Philippe Saint-Jean-sur-Richelieu Rose des vents
Saint-Édouard N
O    Saint-Jacques-le-Mineur    E
S
Saint-Patrice-de-Sherrington Saint-Cyprien-de-Napierville

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Martine Tremblay, Le mariage dans la vallée du Haut-Richelieu au XXe siècle, Presses Université Laval, 2001, p. 42.
  2. Institut de la statistique du Québec, « Modifications aux municipalités du Québec, mai 2011 », Modifications aux municipalités du Québec,‎ mai 2011, p. 3 (ISSN 1715-6408, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]