Les Aventures de Tintin, d'après Hergé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tintin (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'adaptation des Aventures de Tintin par Belvision, pour la seconde adaptation de 1991 par Ellipse, voir Les Aventures de Tintin (série télévisée d'animation).

Les Aventures de Tintin, d'après Hergé, réalisé par Ray Goossens et produit par Belvision dans les années 1960 (1959-1964) est la première véritable adaptation en dessins animés des Aventures de Tintin. Elle regroupe en sept séries d'épisodes huit histoires des albums de Tintin dans une version très différente de ceux-ci.

On peut noter que dans cette version le professeur Tournesol n'est pas dur d'oreille et que les agents Dupond et Dupont portent tous les deux la même moustache (sauf dans l'épisode Objectif Lune). Rastapopoulos et le colonel Sponsz sont les seuls malfrats absents de ces aventures.

Production[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

En 1957, les studios Belvision réalisent une première adaptation de l’œuvre d'Hergé. En coproduction avec la RTF, deux premiers films sont réalisés en 16 mm noir et blanc, à partir des albums Le Sceptre d'Ottokar et L'Oreille cassée. Hergé ne souhaite pas s'impliquer personnellement dans ce projet et délègue la supervision à Bob de Moor. Sur les conseils de la RTF, la réalisation est confiée à Anne-Marie Ullmann, qui se voit interdire de retoucher les dessins fournis par les Studios Hergé[1]. Ce veto aura pour conséquence une animation laborieuse et des personnages figés et le résultat déçoit la RTF, qui ne renouvelle pas son association.

Le Sceptre d'Ottokar donne lieu à une série de huit épisodes de treize minutes, tandis que L'Oreille cassée en compte un de moins. Ils sont diffusés à la télévision française en hiver 1957 et à l'été 1959. Jean Nohain y prête sa voix au narrateur et à tous les personnages (y compris la Castafiore!)[2].

Une nouvelle équipe[modifier | modifier le code]

Pour améliorer la qualité de leur production, les studios Belvision engagent Yvan Szücs, sous la direction duquel les personnages vont désormais bouger les lèvres[1]. Un nouveau réalisateur est également engagé, Ray Goossens, qui va imposer l'utilisation du celluloïd[3].

Début 1959, le producteur américain Larry Harmon signe un accord avec Belvision pour adapter l'album On a marché sur la Lune. Sur un scénario de Charlie Shows, un premier pilote est rapidement réalisé par Paul Fennell, qui adapte librement l'album[4]. Un contrat est envisagé, qui partagerait la production entre les studios Belvision et Los Angeles mais est finalement suspendu, alors même que la réalisation des vingt-trois épisodes de cinq minutes d'Objectif Lune est déjà largement entamée[5]. Raymond Leblanc, patron de Belvision, trouve alors un nouveau partenaire, en France: Télé-Hachette. La réalisation des épisodes est confiée à Ray Goossens, tandis que Charlie Shows est engagé comme responsable du rythme et du suspense[4].

La collaboration avec Charlie Shows s'avère compliquée, à cause des libertés qu'il prend dans ses scénarios, qui ne plaisent pas à Hergé[6]. Ses relations sont également tendues avec Ray Goossens, dont il n'approuve pas certains choix artistiques. Enfin, les studios Belvision ne sont pas habitués à produire aussi massivement et ne connaissent pas encore les méthodes de travail américaines, ce qui se ressent sur la qualité du produit final. En avril 1961, Hergé et Raymond Leblanc décident d'engager Greg pour apaiser la situation.

L'Affaire Tournesol[modifier | modifier le code]

Après 89 épisodes de cinq minutes, correspondant à l'adaptation de six albums (Objectif Lune, Le Crabe aux pinces d'or, Le Secret de la Licorne, Le Trésor de Rackham le Rouge, L’Étoile mystérieuse, L'Île noire), Télé-Hachette se montre insatisfait du résultat et décide, en 1963, de ne pas reconduire le contrat avec Belvision[7]. Néanmoins, Raymond Leblanc décide de produire une nouvelle adaptation malgré tout, seul avec Belvision. Ce sera L'Affaire Tournesol, sur un scénario de Greg et Bernard Fredisch, en treize épisodes de cinq minutes, épisodes fusionnés pour l'édition DVD afin de former un long-métrage cohérent.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Série 1 : L'étoile mystérieuse (11 épisodes)

  1. L'observatoire
  2. Une étoile dans la nuit
  3. La fin du monde
  4. Alerte à bord
  5. L'appareillage
  6. Torpille à bord
  7. Sabotage
  8. La météorite
  9. Exploration
  10. Un monde inquiétant
  11. L'île engloutie

Série 2 : Objectif Lune (22 épisodes)

  1. Espionnage
  2. Pirates de l'espace
  3. Le grand départ
  4. Attention... Météore !
  5. À la dérive
  6. Un homme en orbite
  7. Alunissage
  8. On a marché sur la Lune
  9. Mystère sur la Lune
  10. Égarés
  11. Sabotage
  12. Mal de lune
  13. Pris au piège
  14. Opération sauvetage
  15. Ensevelis
  16. Explosion
  17. Prisonniers
  18. Destination Terre
  19. Coup de théâtre
  20. Plus de contrôle
  21. Chute libre
  22. Atterrisage brutal

Série 3 : Le secret de la Licorne (10 épisodes)

  1. Une maquette mystérieuse
  2. L'attaque des pirates
  3. Rackham le Rouge
  4. Enlèvement
  5. Pris au piège
  6. Embuscade
  7. Bataille dans le château
  8. Démasqué
  9. Arrestation
  10. Victoire

Série 4 : Le trésor de Rackham le Rouge (17 épisodes)

  1. Le trésor
  2. Le requin d'acier
  3. L'évasion
  4. Passager clandestin
  5. L'île au trésor
  6. Le totem
  7. Coupeur de têtes
  8. Coups de feu
  9. Requins en action
  10. Découverte de la Licorne
  11. Duel dans les profondeurs
  12. Le monstre des profondeurs
  13. La croix de l'aigle
  14. Prisonniers
  15. L'île engloutie
  16. L'énigme de Rackham le Rouge
  17. Le coffre au trésor

Série 5 : L'île noire (12 épisodes)

  1. Titre inconnu
  2. Erreur judiciaire
  3. Évasion
  4. Intrigue
  5. L'énigme
  6. Captifs
  7. Le mystérieux docteur Müller
  8. Terrain clandestin
  9. Le fantôme de l'île noire
  10. Combat dans la nuit
  11. La bête
  12. La bataille de l'île noire

Série 6 : Le crabe aux pinces d'or (17 épisodes)

  1. Soupçons
  2. Mystère en mer
  3. Mutineries à bord
  4. Évasion
  5. Perdus en mer
  6. Attaque aérienne
  7. Accident
  8. La soif
  9. Pirate du désert
  10. Prisonniers
  11. Tempête de sable
  12. Péril
  13. Sur les traces du Karaboudjan
  14. Enlèvement
  15. Le mystère du souterrain
  16. Dynamite
  17. Fête à bord

Série 7 : L'affaire Tournesol (13 épisodes)

  1. L'éclair maléfique
  2. Rayon "S"
  3. Dans l'enfer
  4. Rapt à l'ambassade
  5. Le plongeur de la mort
  6. Traqués
  7. Panique à l'opéra
  8. Course contre le feu
  9. L'impasse
  10. Branle-bas à la forteresse
  11. Le feu aux poudres
  12. L'évasion
  13. Vers la liberté

Détail des épisodes[modifier | modifier le code]

L'Étoile mystérieuse[modifier | modifier le code]

Différences avec l'album
  • Le professeur Tournesol remplace le professeur Calys. Son assistant est Philippulus le Prophète. Il proclame la fin du monde, mais ses calculs sont faux.
  • Les agents Dupond et Dupont font partie de l'aventure alors qu'il n'apparaissent que le temps d'une case dans la bande dessinée.
  • Le bateau est le Sirius, et non plus l’Aurore.
  • La bombe qui est déposée avant le départ est contenue dans une mallette (et non plus un simple bâton de dynamite). Le poseur de la bombe est arrêté en même temps que Philippulus.
  • Le professeur Tournesol accompagne Tintin dans l'île. Il saute en parachute avec Milou pendant que Tintin atterrit en catastrophe. Tintin est un moment emprisonné avec Milou dans des rochers. Ils sont libérés par un arbre qui pousse.
  • Leur avion est détruit, mais plus tard le Capitaine vient les secourir avec un autre avion.
  • L'équipage du Peary est constitué de pirates (contrairement à la BD, où ils s'avouent vaincus lorsque Tintin fait flotter le drapeau sur l'aéorolithe et, précédemment, le capitaine du Peary ramène à l'ordre son matelot qui était sur le point de tirer sur Tintin à bout portant alors que ce dernier sautait en parachute). Dans le dessin animé, les pirates ont des complices à bord d'un sous-marin (qui tire une torpille heureusement stoppée par un iceberg) et même à bord du Sirius (un homme, qui tente de faire sauter le navire et de tuer Milou).

Objectif Lune[modifier | modifier le code]

Cet album fut vraisemblablement le premier adapté en 1959.

Différences avec l'album
  • Cette version est fusionnée avec On a marché sur la Lune.
  • Tintin et ses compagnons se rendent sur la Lune pour sauver Milou, qui a été emporté par une petite fusée expérimentale.
  • La fusée lunaire est baptisée " Fusée XM2 " alors qu'elle n'a pas de nom dans les albums (elle est tout simplement appelée " Fusée lunaire ").
  • Le whisky du Capitaine Haddock est remplacé par du café.
  • Le capitaine Haddock s'envole dans l'espace, non par ivresse, mais parce qu'il ôte ses chaussures qui lui font mal (alors que le manque de pression devrait gravement affecter ses pieds).
  • Les Dupondt n'ont pas les cheveux et la barbe qui poussent.
  • Les personnages doivent faire face à une pluie de météorites sur la Lune, et se retrouvent emprisonnés dans une grotte dont ils s'échappent en utilisant de la dynamite.
  • Au lieu d'un char lunaire, le professeur Tournesol a une espèce de mini-vaisseau volant à toit transparent.
  • La fusée, en revenant sur Terre, se fracasse contre des rochers et tombe sur le côté, provoquant un incendie.
  • Jorgen et Frank Wolff restent en vie et sont ramenés sur Terre prisonniers, contrairement à l'album où Jorgen se fait tuer accidentellement par Wolff qui, par la suite, se suicide en sautant dans l'espace. Les héros remercient cependant Wolff pour leur avoir sauvé la vie au moment où Jorgen a tenté de les éliminer.
  • Jorgen vouvoie Wolff dans cette version tandis que dans l'album, il le tutoie.
  • Jorgen est habillé en veste d'aviateur marron, pull, pantalon et chaussures noires alors que dans l'album, il a la veste d'aviateur de la même couleur, mais porte un pull jaune en col roulé, pantalon gris et chaussures marrons.

Le Secret de La Licorne[modifier | modifier le code]

Différences avec l'album
  • Au début, des bandits tentent de voler le bateau acheté par Tintin, mais renoncent à cause de la présence d'un policier.
  • En pourchassant une souris, Milou casse le bateau, et un parchemin apparaît. Pendant que Tintin le parcourt, la lumière de son logement s'éteint, puis il se fait assommer. Les bandits partent finalement avec le bateau.
  • En se promenant, Tintin aperçoit le bateau dans la vitrine d'un magasin. Le vendeur lui apprend qu'il le possède depuis longtemps, et qu'il n'arrive pas à le vendre. Tintin le lui achète, mais un homme lui vole le paquet. Les agents Dupond et Dupont interviennent et rendent le paquet à Tintin. En rentrant chez lui, Tintin découvre un autre parchemin dans le bateau, et décide de se rendre chez le capitaine Haddock.
  • Tintin et ses amis poursuivent Maxime Loiseau en voiture. Après cette poursuite, ils réussissent à réunir les trois parchemins et se mettent à la recherche du trésor de Rackham le Rouge.
  • Sakharine et Barnabé n'apparaissent pas.

Le Trésor de Rackham le Rouge[modifier | modifier le code]

Différences avec l'album
  • Dans cette version, Maxime Loiseau s'échappe de prison avec l'aide d'un complice. Il participe à la recherche du trésor, alors qu'il n'apparaît plus après son évasion dans la bande dessinée.
  • Le professeur Tournesol connait déjà Tintin, alors que c'est sa première apparition dans la bande dessinée.
  • Pendant le voyage, le complice de Maxime Loiseau réussit à voler les plans qui mènent au trésor.
  • Bien qu'il ne soit pas sourd dans cette version, le professeur Tournesol a quelques problèmes d'audition suite à l'explosion d'un appareil raté.
  • Arrivés sur l'île, Tintin et ses amis sont attaqués par des indigènes. Ils continuent leurs recherches et découvrent un fétiche de François de Hadoque. Dupond et Dupont, qui le transportent, sont enlevés par les indigènes. Ces indigènes vont tenter ensuite de les décapiter, en offrande au fétiche, qu'ils considèrent comme une idole. Le capitaine Haddock se cache derrière le fétiche de son ancêtre et l'imite, en disant qu'il ne veut pas de ce cadeau. Les indigènes s'inclinent et se mettent à genoux. Tintin en profite pour libérer les détectives.
  • Sur l'île, Maxime Loiseau et son complice sont à deux doigts de supprimer Tintin et ses amis, mais ratent leur cible. C'est le fétiche qui est touché, au nez. Milou, caché derrière les deux bandits, les attaque. Le complice de Maxime Loiseau est attrapé et interrogé.
  • Pendant les fouilles dans l'épave de La Licorne, Tintin est attaqué par Maxime Loiseau, qui tente de couper sa corde et son tube arrivée d'air. Une pieuvre l'attaque, Tintin le sauve et c'est pour Loiseau la fin de l'aventure.
  • Tintin et ses amis retournent sur l'île, découvrent une croix plantée par François de Hadoque et pensent qu'elle indique l'emplacement du trésor. Leurs recherches sont vaines. Mais de nouveaux soucis les attendent : les indigènes les capturent. Ils sont cependant abandonnés lorsque les indigènes s'aperçoivent qu'un volcan est en train d'entrer en éruption. Ils sont libérés par les Dupondt qui, en tant que porteurs, n'étaient pas attachés.
  • L'île s'enfonce et tout le monde est sauvé à temps.
  • Tintin et le capitaine Haddock découvrent le trésor dans le château de Moulinsart. L'autre frère Loiseau tente de s'enfuir avec, mais se heurte au professeur Tournesol. Tintin en profite pour le désarmer. S'ensuit une bagarre où Tournesol intervient, en assommant le frère Loiseau avec un tableau.

L'Île noire[modifier | modifier le code]

Différences avec l'album
  • Le capitaine Haddock et le professeur Tournesol accompagnent Tintin, alors qu'ils n'apparaissent pas dans la bande dessinée.
  • Tintin est accusé par Wronzoff de lui avoir volé son portefeuille et de l'avoir frappé, non pas dans un train, mais dans un aéroport. Les agents Dupond et Dupont l'arrêtent, mais se menottent eux-mêmes, et Tintin prend la fuite. Il se cache avec Haddock dans des sacs qui, malheureusement, ne vont pas à la même destination. Tintin retrouve plus tard le capitaine Haddock en Angleterre, en train de bricoler sur l'épave de l'avion.
  • Le docteur Müller est plus âgé, et porte une moustache et une barbichette blanche.
  • Ranko le gorille n'a pas le bras cassé.
  • Dans la BD, la bande de faux monnayeurs compte cinq membres, le chef est Wronzoff. Dans la série, ils sont 4 et c'est Müller qui en est le patron, l'homme aux bottes est remplacé par un homme gigantesque et le moustachu a disparu.

Le Crabe aux pinces d'or[modifier | modifier le code]

Différences avec l'album
  • Le début de l’histoire se passe dans un port où Tintin aperçoit des hommes en train de jeter un corps à la mer. C'est là qu’il décide de faire enquête.
  • Tintin découvre dans le bateau des boîtes de crabe qui contiennent des diamants et non de l’opium.
  • Le lieutenant (puis capitaine) Allan, pour être le maître à bord, drogue le capitaine Haddock, non pas avec du whisky, mais avec des médicaments.
  • Tintin connaît déjà le capitaine Haddock, alors que c'est sa première apparition dans la bande dessinée.
  • Après leur accident d’avion, Tintin et Haddock connaissent diverses aventures dans le désert : ils sont attaqués par un pillard nommé « Ahmed le terrible », puis poursuivis par le pilote d’avion dont ils avaient auparavant sauvé la vie.
  • Dans cette version, Allan est arrêté dans le bateau du Capitaine Haddock.

L'Affaire Tournesol[modifier | modifier le code]

Cet album fut adapté en 1964. L'épisode fut présenté par la télévision anglaise et comme un film à part entière. Ce film est actuellement le seul de la série être encore diffusé à la télévision française et canadienne et à exister en DVD (individuellement ou en coffret de trois (avec le Temple du Soleil et le Lac aux requins)).

Diffusion[modifier | modifier le code]

La série est diffusée à partir de 1962 sur les télévisions américaine (ABC, CBS, NBC), canadienne et britannique (BBC). Les épisodes sont également programmés en Australie, en Iran, en Suède et au Portugal[7].

Sorties vidéo[modifier | modifier le code]

Chacun des six premiers épisodes a fait l'objet d'une sortie en vidéocassette, éditée par Hachette Vidéo, dans les années 1980. La série a ensuite été éclipsée par le succès de l'adaptation des studios Ellipse, Les Aventures de TintinLes aventures de Tintin, et n'a jamais été éditée en DVD.

Non coproduit par Télé-Hachette, L'Affaire Tournesol a toujours eu un statut à part et est considéré comme un long-métrage (au même titre que Tintin et le Temple du Soleil ou Tintin et le Lac aux requins). Après une édition en VHS dans les années 1980, il a bénéficié d'une sortie en DVD en France le 14 mai 2008, en édition remastérisée, dans le coffret Longs-métrages d'animation Tintin (et à l'unité), chez Citel Vidéo. Au Royaume-Uni, et seulement en anglais, cet épisode est sorti en VHS dans les années 1980, puis en DVD au début des années 2000. Le DVD L'Affaire Tournesol a été réédité en 2011 dans le 23e volume de la collection Tintin des éditions Hachette.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Daniel Couvreur, Belvision, Le Lombard, 2013, p. 71
  2. Daniel Couvreur, Belvision, Le Lombard, 2013, p. 119
  3. Daniel Couvreur, Belvision, Le Lombard, 2013, p. 74
  4. a et b Daniel Couvreur, Belvision, Le Lombard, 2013, p. 75
  5. Daniel Couvreur, Belvision, Le Lombard, 2013, p. 121
  6. id, p. 122
  7. a et b id., p. 125