On a marché sur la Lune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
On a marché sur la Lune
17e album de la série Les Aventures de Tintin
Image illustrative de l'article On a marché sur la Lune

Auteur Hergé
Genre(s) Franco-Belge
Aventure

Personnages principaux Tintin
Milou
Capitaine Haddock
Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Lieu de l’action Lune
Flag of Syldavia.svg Syldavie

Éditeur Casterman
Première publication 1954
Nb. de pages 62

Prépublication Tintin
Albums de la série Les Aventures de Tintin
Précédent Objectif Lune L'Affaire Tournesol Suivant

On a marché sur la Lune est le dix-septième album de bande dessinée des aventures de Tintin, prépublié du 30 mars 1950 au 30 décembre 1953 dans les pages du journal Tintin, cette prépublication se confondant avec celle de l’album précédent: Objectif Lune. L’album est paru en 1954.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'astronaute Buzz Aldrin sur la Lune

Le récit se poursuit au point où l’avait laissé Objectif Lune. Après quelques minutes de peur au lancement, les passagers de la fusée reprennent connaissance et tout semble bien se passer : la fusée se dirige vers la Lune. Cependant, il y a une surprise de taille : les Dupondt, qui ont pris place à bord pour des raisons de sécurité, se sont trompés d’heure. Cette situation force Tournesol à réduire la durée du voyage afin de ne pas manquer d’oxygène…

Le voyage se déroule sans incident ou presque et la fusée se pose sans encombre sur la Lune. Les appareils sont installés et Tournesol s’adonne à ses recherches. Durant l’une des expéditions, Tintin reste à bord. À ce moment, Jorgen (alias le colonel Boris) embarqué clandestinement, sort de sa cachette et se prépare à décoller avec la fusée. Tintin réussit à l’arrêter à la dernière minute. Frank Wolff, l'assistant de Tournesol qui était son complice est également démasqué et avoue qu'il est le traitre qui a transmis les indications de radio guidage de la fusée d'essai et a permis a Jorgen de s'embarquer clandestinement dans la fusée. Avec, à nouveau, un passager supplémentaire, la fusée décolle vers la Terre, les réserves en d'oxygène étant loin d’être suffisantes. Jorgen est tué dans une altercation et Wolff, pris de remords pour sa complicité avec Jorgen, se sacrifie dans l’espoir de sauver le reste de l’équipage. Finalement, la fusée arrive à bon port.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Comme souvent dans les albums d’Hergé, de nombreux changements ont été opérés sur les planches entre la parution de l’histoire dans le journal de Tintin (étalée entre 1950 et 1953) et leurs parutions en albums en 1953 et 1954. Ces modifications, qui ont été réalisées avec l’aide du tout nouveau Studio Hergé, ont consisté en l’ajout de nouvelles planches inédites, l’agrandissement des cases (donnant un souffle nouveau à l’album), la modification des couleurs (par exemple celles du char lunaire qui était orange et devient bleu) et la suppression de certaines planches[1], en particulier l'épisode où le Capitaine jette par inadvertance Milou au vide-ordure avec les cheveux des Dupondt et celui où Tintin et le Capitaine vont — armés — au secours des Dupondt perdus sur la lune.

Aspects scientifiques[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

V2, source d'inspiration de la XFLR-6 et de la fusée lunaire
  • Les carreaux rouges et blancs de la fusée changent régulièrement de place à travers les cases (comme dans l’album précédent).
  • Lorsque Tintin, Wolff et Haddock sont dans le char lunaire, on peut voir une pioche attachée sur le côté du véhicule. La pioche disparaît par la suite, puis réapparaît.
  • Dans les vieilles éditions, Tintin parle du complot contre le roi de Syldavie Muskar IV. Or le complot a eu lieu contre Muskar XII, l’erreur sera corrigée par la suite.
  • Suite à des pressions des milieux catholiques et de l’éditeur, Hergé se voit contraint de modifier la lettre d’adieu de Wolff en une version plus édulcorée de son suicide[2].
  • Wolff est, avec Mitsuhirato dans Le Lotus bleu, le seul personnage de la série à réussir à se suicider.

Adaptations[modifier | modifier le code]

Série animée de 1962[modifier | modifier le code]

Cet album fut adapté dans la série animée de 1962, l’intrigue d’Objectif Lune (qui donne d’ailleurs son nom à cette adaptation) étant brièvement traitée au début de l’épisode. On peut relever de nombreuses différences avec l’œuvre originale :

  • Tintin et les autres se rendent sur la Lune principalement pour aller sauver Milou emporté par une petite fusée expérimentale.
  • Le whisky du Capitaine est remplacé par du café.
  • Haddock s’envole dans l’espace non pas par ivresse mais parce qu’il ôte ses chaussures qui lui font mal, alors que le manque de pression devrait gravement affecter ses pieds, malgré ses chaussettes.
  • Les personnages doivent faire face à une pluie de météorites sur la Lune, qui se montre très bruyante alors que l’on ne peut y entendre de son, du fait de l’absence d’air. De plus, ironiquement, dans l’album original, il y a une séquence entière entre Tintin et le Capitaine Haddock où ces deux subissant la chute d’une météorite, Tintin explique au capitaine l’absence de son.
Bâton de dynamite
  • Après la pluie de météorites, Haddock, Tournesol et les Dupondt se retrouvent emprisonnés dans une grotte dont ils s’échappent en utilisant de la dynamite dont la mèche brûle, malgré l’absence d’oxygène.
  • Au lieu d’un char, Tournesol dispose d'une sorte de mini-vaisseau volant à toit transparent très « science-fiction ». (Encore une fois, l’absence d’air empêcherait toute portance).
  • La fusée, en revenant sur Terre, s’échauffe jusqu’à devenir toute blanche, se fracasse contre des rochers et tombe sur le côté, provoquant un incendie.
  • Jorgen et Wolff survivent et sont ramenés sur Terre ligotés.
  • La fusée lunaire est baptisée "XM2", alors que dans les albums elle n'a pas de nom.

Série animée de 1992[modifier | modifier le code]

Cet album fut également adapté dans la série animée de 1992. L’histoire commence alors que Tintin appelle la Terre et que les Dupondt sortent de leur cachette. Le début de l’album, où Tintin et ses compagnons sont toujours inconscients, a été utilisé à la fin de l’épisode d’Objectif Lune. Le passage de l’exploration de caverne avec la découverte de la glace a été supprimé.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://nikosolo.voila.net/Tintin_Lune.htm
  2. Tintin et la Lune, double album édition spéciale pour les 40 ans de la mission Apollo 11