Lanzhou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Lanzhou
兰州
Localisation de la ville de Lanzhou et de sa préfecture (en jaune)
Localisation de la ville de Lanzhou et de sa préfecture (en jaune)
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province Gansu
Statut administratif Ville-préfecture
Maire Zhang Jinliang (张津梁)
Code postal Ville : 730000[1]
Code aéroport ZGC
Indicatif 0931[1]
Démographie
Population 3 140 000 hab. (2004)
Densité 240 hab./km2
Population de l'agglomération 1 444 377 hab. (2007)
Géographie
Coordonnées 36° 03′ N 103° 48′ E / 36.05, 103.8 ()36° 03′ Nord 103° 48′ Est / 36.05, 103.8 ()  
Superficie 1 310 000 ha = 13 100 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte administrative de Chine
City locator 14.svg
Lanzhou

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte topographique de Chine
City locator 14.svg
Lanzhou

Lanzhou (兰州 ou 蘭州 ; hanyu pinyin : Lánzhōu ; Wade-Giles : Lanchow ; EFEO : Lan-Tcheou) est la capitale de la province du Gansu en Chine.

Histoire[modifier | modifier le code]

La fondation de la ville date de la dynastie Han, il y a plus de deux mille ans. La ville était surnommée la Ville d'or à l'époque où elle se trouvait sur la Route de la soie. Afin de protéger Lanzhou, la Grande Muraille de Chine fut prolongée jusqu'à Yumen.

Après la chute de la dynastie Han, Lanzhou devint la capitale d'une succession d'États tribaux. Carrefour de cultures, ce qui est aujourd'hui la province du Gansu fut du Ve siècle au XIe siècle un centre important du bouddhisme.

Le nom actuel de la ville remonte à 1656, pendant la dynastie Qing.

Faits géographiques[modifier | modifier le code]

Lanzhou et le Fleuve jaune vus de la colline de la pagode blanche
Vue du fleuve Jaune à Lanzhou
  • Superficie : 14 620 km2. Cependant la superficie de la ville elle-même peut être estimée à 300 km2 environ.
  • Altitude : 1600 m au-dessus du niveau de la mer.
  • Centre géographique de la Chine.
  • Étirée sur un peu plus de 30 km le long du fleuve Jaune.
  • Fleuves :
    • Le fleuve Jaune traverse la ville d'ouest en est. Depuis 2 500 ans, le cours d'eau a débordé et changé de route plus de 1 500 fois, ce qui lui a valu la dénomination de « douleur de la Chine ».

Climat et pollution[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Lanzhou bénéficie d'un climat continental et sec de type Dwa selon la classification de Koppen. Les hivers sont froids avec une température moyenne de -6,1 °C en janvier et les étés sont chauds avec une température moyenne de 22,1 °C en juillet. L'hiver est très sec tandis que l'été est assez pluvieux, le mois d'août étant le plus arrosé avec 75.9 mm de hauteur de pluie.

Relevé météorologique de Lanzhou-1517 m (période 1961-1990)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −11,3 −7,2 −0,4 5,5 10,4 13,6 16,2 15,4 10,9 4,7 −2,6 −9,4 3,8
Température moyenne (°C) −6,1 −2 5 11,7 16,8 20,1 22,1 21 15,7 9,7 1,9 −4,8 9,3
Température maximale moyenne (°C) 1,5 5,4 12,1 19,2 23,9 27,1 29 27,9 22 16,6 8,9 2,3 16,3
Précipitations (mm) 1,1 2,4 8,9 19,1 38,2 36,8 57,4 75,9 46,3 24,4 4,5 1,1 316,1
Nombre de jours avec précipitations 0,5 0,9 2,3 3,6 5 5,8 8,3 7,7 7,3 4,2 1 0,4
Source : Le climat à Lanzhou (en ° C et mm, moyennes mensuelles) Hong-Kong Observatory


Pollution de l'air[modifier | modifier le code]

Lanzhou fut longtemps considérée comme la ville la plus polluée de Chine. La qualité de l'air est si mauvaise qu'il est la plupart du temps impossible de voir le Lan Shan, l'imposante montagne qui domine de près de mille mètres la ville. Parce que la ville est située dans une cuvette et que de nombreuses usines, notamment de raffinage pétrolier, rejettent leur nuages toxiques dans l'atmosphère, l'air ne circule pas et constitue un poison dangereux, particulièrement au printemps. L'ambassade des États-Unis en Chine déconseille officiellement à ses citoyens de visiter Lanzhou en cette saison, car de grands nuages de poussière venus du nord emplissent l'atmosphère et la rendent délétère.

Démographie[modifier | modifier le code]

Les principaux groupes ethniques sont les Han, les Hui, les Tibétains, les Bonan, les Dongxiang, les Ouighours, et les Salar.

La population de la préfecture était estimée à 3 140 000 habitants en 2004[2], et celle de la ville de Lanzhou à 1 444 377 habitants en 2007.

Économie[modifier | modifier le code]

L'essor économique de la ville date de la décision prise en 1953 par le comité central du parti communiste chinois d'en faire le premier centre industriel du nord-ouest de la Chine. La ville vit alors s'installer des activités industrielles variées, comme la pétrochimie, la transformation des métaux non ferreux, la fabrication de machines, l'industrie de la laine, du cuir et des matières plastiques, ainsi que des universités[3]. Depuis les années 1960, Lanzhou abrite une usine d'enrichissement de l'uranium, d'abord utilisée uniquement pour les applications militaires, puis par la suite pour l'approvisionnement en combustible des centrales nucléaires civiles[4].

En 1905, Paul Splingaerd, un mandarin chinois de haut rang de la fin de la dynastie Qing, d’origine belge, développe à une vitesse élevée l'économie du Gansu et principalement à Lanzhou. Il devient conseiller du vice-roi Peng. Avec lui il échafaude une série de projets en mettant en avant les possibilités offertes par la Belgique pour le développement du Gansu. Le vice-roi Peng l’envoie donc en Belgique (fin 1905) pour recruter les techniciens et ingénieurs capables de construire un pont, rechercher les minéraux, diriger des usines, etc. Une statue a été érigée en 2008 à Jiuquan (Gansu) en l’honneur de Paul Splingaerd (Lin Fuchen 林 脯臣 ), au titre de bienfaiteur historique de la ville. Il est considéré comme un des 100 héros nationaux que compte la Chine actuellement[réf. nécessaire].

En 2003, le PIB par habitant de la ville était de 15 051 yuan (RMB) (1 820 dollars US), plaçant Lanzhou au cent trente-quatrième rang des 659 plus grandes villes chinoises.

Lanzhou est jumelée avec Albuquerque, dans l'État du Nouveau-Mexique, aux États-Unis.

Ressources naturelles[modifier | modifier le code]

Industrie[modifier | modifier le code]

Le Gansu possède l'une des plus grandes raffineries de pétrole du pays, et constitue le centre de l'industrie atomique de Chine.

En 2012, Lanzhou se lance dans un projet de zone industrielle nommée Xin-Lanzhou, ville champignon de 25km² avec élargissement possible à 140km². Le groupe « China Pacific Construction Group » y investi 3,5 milliards de dollars[5].

Agriculture[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Lanzhou est un carrefour ferroviaire et autoroutier, et possède un aéroport, qui le relie, notamment, au Xinjiang.

Aéroport[modifier | modifier le code]

L'aéroport Lanzhou Zhongchuan (code AITA : LHW ; code OACI : ZLLL, 兰州中川机场, Lánzhōu Zhōngchuān jīchǎng) est situé à 70 km au Nord du centre-ville de Lanzhou, à côté du village de Zhongchuan (中川镇),sur le xian de Yongdeng (永登县). Il relie Lanzhou à plus de vingt villes chinoises, dont Hong Kong et Taipei.

Chemins de fer[modifier | modifier le code]

  • La ligne Pékin-Lhassa fait une halte à Lanzhou.
  • Depuis août 2012, des travaux ont commencé pour des lignes de métros. Dans un premier temps, les 6 lignes prévues devrait faire une longueur de 207 km. Les 2 premières lignes devraient être achevées en 2020.

Voies routière[modifier | modifier le code]

  • Autoroutes : Vers le Tibet au Sud.

Sites touristiques[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Universités[modifier | modifier le code]

Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

La ville-préfecture de Lanzhou exerce sa juridiction sur huit subdivisions - cinq districts et trois xian :

  • le district de Chengguan - 城关区 Chéngguān Qū ;
  • le district de Qilihe - 七里河区 Qīlǐhé Qū ;
  • le district de Xigu - 西固区 Xīgù Qū ;
  • le district d'Anning - 安宁区 Ānníng Qū ;
  • le district de Honggu - 红古区 Hónggǔ Qū ;
  • le xian de Yongdeng - 永登县 Yǒngdēng Xiàn ;
  • le xian de Gaolan - 皋兰县 Gāolán Xiàn ;
  • le xian de Yuzhong - 榆中县 Yúzhōng Xiàn.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Codes postaux et téléphoniques du Gansu, (en) China Zip Code/ Telephone Code, ChinaTravel
  2. (en) Gansu population - Source: China Admin Divisions, 2004
  3. Route de la soie - de Xi'an à Kashgar sur les traces des caravanes, Judy Bonavia, trad. Matthieu Salem, Guides Olizane, Genève 2002 (ISBN 2-88086-281-7) pp. 93-94
  4. (en) Nuclear Power in China (World Nuclear Association)
  5. (fr)Eric Meyer, « Un satellite mirage pour Lanzhou », sur le blog d'Eric Meyer

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]