Kostas Papaïoannou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kostas Papaïoannou (1925-1981) était un philosophe et historien de l'art français d'origine grecque. Il était spécialiste de l'œuvre de Hegel, mais aussi de Marx et du marxisme en général.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dès 1941 il se joint à la Résistance grecque contre les nazis et quitte son pays natal en 1945, en compagnie de jeunes intellectuels dont Kostas Axelos et Cornelius Castoriadis[1]. Il s'installe en France à partir de 1950. Proche de Raymond Aron, Octavio Paz et Boris Souvarine, il se lia d’amitié avec de nombreux artistes, écrivains et intellectuels parmi lesquels Alain Besançon, Jean Blot, Yves Bonnefoy, Sergio de Castro, Jean-Claude Casanova, François Furet, Pierre Hassner, Eugène Ionesco, Jean-Clarence Lambert, Pierre Nora, Alain Pons ou Claude Roy.

Critique du totalitarisme, il a également contribué à l'histoire du marxisme et à la traduction de textes fondamentaux de Marx, Engels et de Hegel (La Raison dans l'histoire). Plusieurs de ses essais ont été publiés à titre posthume par Alain Pons.

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • Hegel, présentation, choix de textes, bibliographie, par Kostas Papaïoannou, Paris, Seghers, 1962.
  • Marx et les marxistes, textes choisis et présentés par Kostas Papaioannou, 1965, Gallimard, (plusieurs rééditions).(ISBN 978-2070758081)
  • De Marx et du marxisme, (avec une préface de Raymond Aron) Gallimard, 1983. (ISBN 978-2070255368)
  • (et al.), L'Art grec, Paris, L. Mazenod, 1972.
  • La Consécration de l'Histoire : essais, avant-propos d'Alain Pons, Paris, Éditions Champ libre, 1983. (ISBN 2-85184-140-8)
  • La Civilisation et l'art de la Grèce ancienne, préface d'Alain Pons, nouvelle éd., Paris, Librairie générale française, 1989.
  • De la critique du ciel à la critique de la terre, éditions Allia, Paris, 1998.
  • Hegel et Marx : L'Interminable débat, éditions Allia, Paris, 1999; c'est une édition séparée de l'introduction à la traduction faite par Papaioannou de la critique de l'État hégélien de Karl Marx.
  • L'Idéologie froide : essai sur le dépérissement du marxisme, 1967, nouvelle éd., Paris, éditions de l'Encyclopédie des Nuisances, 2009.

Préfaces, postfaces et traductions[modifier | modifier le code]

  • G.W.F. Hegel, Écrits politiques, suivis de La Raison et la Croix du présent par Kostas Papaioannou, éditions Champ Libre, 1977; réédition "Bibliothèque 10/18", 1996.
  • G.W.F. Hegel, La raison dans l'Histoire, par Kostas Papaioannou, édition 10/18.
  • Karl Marx, Critique de l'État hégélien ( intitulé Critique du droit politique hégélien dans d'autres éditions ), U.G.E.-10/18, Paris, 1976.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir sa notice biographique, « Fonds Kostas Papaïoannou », IMEC, abbaye d'Ardenne.

Source[modifier | modifier le code]

  • Notice biographique de Kostas Papaïoannou, dans Le Dictionnaire des Intellectuels, publié sous la direction de Jacques Julliard et Michel Winock, éditions du Seuil, 1996.