Misère de la philosophie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Misère de la philosophie ou Misère de la philosophie. Réponse à la philosophie de la misère de M. Prouhdon est une œuvre de Karl Marx parue en juin 1847 à Bruxelles en son exil. Son titre constitue une reprise inversée de l'ouvrage de Proudhon, Philosophie de la misère. Le texte est écrit en français bien que la plupart des œuvres de Marx soient écrites en allemand. Il s'agit d'une critique, reprenant point par point les arguments avancés dans Philosophie de la misère et tentant de les démonter ou de montrer qu'ils enfoncent des portes ouvertes.

Résumé[modifier | modifier le code]

L'ouvrage est composé par les deux chapitres: I. "une découvert scientifique" qui traite la théorie de la valeur, le temps du travail, la monnaie et l'excédent du travail; II. "La metaphysique de l'économie politique" qui traite les sept méthodes[1], la division du travail, la concurrence, le monopole, la propriété, la rente et les grèves.

Selon Marx, il faut sortir de la philosophie pour analyser le monde dans une nouvelle perspective de l'économie politique, basée sur le désir de changer la société. La philosophie doit être l'arme intellectuelle du prolétariat.

Sur les autres projets Wikimedia :

Il a aussi critqué la théorie de Proudhon sur l'impôt sur la consomption[2]. et sur son refus du grève[3] Et enfin le texte se finit avec citation des mots de George Sand: "Le combat ou la mort, la lutte sanguinaire ou le néant. C'est ainsi que la question est invinciblement posée."

Note[modifier | modifier le code]

  1. Marx y cite la La Science de la logique de Hegel en première observation, et les rapports de production en septième et dernière observation que Marx cite soi même dans le Capital, Chapitre 25 pour l'explication de l'armée de réserve de travailleurs.
  2. Chapitre II, 3 "La concurrence et le monopole"
  3. Chapitre II, 5 "Les grèves et les coalitions des ouvrieres"

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]