La Situation de la classe ouvrière en Angleterre en 1844

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Situation de la classe ouvrière en Angleterre en 1844 est un ouvrage d'Engels, publié à l'origine en allemand sous le titre Die Lage der arbeitenden Klasse in England et traduit en anglais en 1885 par Florence Kelley.

Résumé[modifier | modifier le code]

{{ "Travailleurs, c'est à vous que je dédie un ouvrage où j'ai tenté de tracer à mes compatriotes allemands un tableau fidèle de vos conditions de vie, de vos peines et de vos luttes, de vos espoirs et de vos perspectives". Le livre brosse le tableau de cette révolution industrielle qui a trans­for­mé l'Angleterre en nation capitaliste industrielle et donné le jour, avant tout, au prolétariat. Dans cette anarchie, ceux qui ne possèdent pas de moyens de subsistance ou de produc­tion sont réduits à peiner pour un maigre salaire ou à mourir de faim quand ils sont en chômage. Il critique dans cet ouvrage le caractère inhumain du capitalisme qui transforme les exploi­teurs en une classe profondément immorale et intérieurement ron­gée d'égoïsme.}}