Kim Possible

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kim Possible

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo original de la série

Titre original Kim Possible
Genre Série d'animation
Comédie
Création Mark McCorkle
Bob Schooley
Acteurs principaux Christy Carlson Romano
Will Friedle
Nancy Cartwright
Tahj Mowry
John DiMaggio
Musique Adam Berry
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Disney Channel
Nb. de saisons 4
Nb. d'épisodes 87
Durée 22 minutes
Diff. originale 7 juin 20027 septembre 2007
Site web http://tv.disney.go.com/disneychannel/kimpossible/

Kim Possible est une série télévisée d'animation américaine, créée par Mark McCorkle et Bob Schooley, produite par Disney et diffusée entre le 7 juin 2002 et le 7 septembre 2007 sur le réseau Disney Channel.

La série a pour trame principale les aventures d'une lycéenne, Kim Possible, qui est une agent secrète, tentant de déjouer les complots d'ennemis puissants, toujours accompagné par son meilleur ami, Robin Trépide.

Composée de quatre vingt-sept épisodes, dont six ayant servi pour deux téléfilm, réparties sur une période de plus de cinq ans, la série est la première création originale, en matière de série télévisée, de Disney, via sa branche spécialisée dans la télévision Walt Disney Television Animation, qui produit aussi sa première série télévisée.

Kim Possible est nommée à de multiples cérémonies de récompenses, notamment au Primetime Emmy Award du meilleur programme d'animation (moins d'une heure), en 2003, pour l'épisode pilote, intitulée Coup de cœur (Crush dans la version originale).

Synopsis[modifier | modifier le code]

Kim Possible est une lycéenne ordinaire, habitant dans la ville de Middleton. Sauf que, elle est aussi un agent secret qui tente de faire barrage aux plans machiavéliques de divers personnages qui désire conquérir le monde ou à d'autres criminels qu'il faut impérativement arrêter.

Dans ces aventures, elle est accompagnée de son meilleur ami, Robin Trépide, et dispose d'un soutien technique en la personne de Wallace, un génie informatique qui vit reclus chez lui. Ils sont également accompagnés par le taupinet tondu (ou rat-taupe nu) de Robin, baptisé Rufus. Les deux amis devront faire face à plusieurs adversaires comme le Docteur Drakken accompagné de sa complice Shego, Lord Hugo Rille, le professeur Dementor ou encore Señor Senior Senior et son fils Señor Senior Junior.

Kim doit alors gérer sa vie d'adolescente avec ses amours, son statut de chef de l'équipe de pom-pom girls du lycée de Middleton, sa rivalité avec Bonnie Rockwaller ou encore ses amis avec les différentes missions qu'elle doit relever.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

Source : Internet Movie Database[1].

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Source : RS Doublage[2].

Production[modifier | modifier le code]

Genèse du projet[modifier | modifier le code]

C'est dans le Frank Wells Building que Schooley et McCorkle inventent le personnage de Kim Possible.

Bob Schooley et Mark McCorkle sont des scénaristes travaillant pour les studios Disney[3]. Les deux hommes écrivent notamment le scénario de la série dérivée Les Aventures de Buzz l'Éclair (Buzz Lightyear of Star Command) ainsi que des suites de film Le Retour de Jafar (The Return of Jafar) et Aladdin et le Roi des voleurs (Aladdin and the King of Thieves. La chaîne de télévision Disney Channel cherche à créer une série d'animation originale, avec de nouveaux personnages, et ne pas reprendre un personnage d'un long métrage pour en faire une série[3]. En effet, l'idée demandée par les dirigeants de la chaîne est une série qui montre des enfants ordinaires dans des circonstances exceptionnelles[4]. Un jour, Schooley et McCorkle viennent de déjeuner et se trouvent dans un ascenseur du Frank Wells Building, bâtiment des studios Disney à Burbank. Mark McCorkle dit alors à Schooley « Kim Possible : Elle peut faire n'importe quoi » (Kim Possible: She can do anything), ce à quoi Schooley lui répond « Robin Trépide est son acolyte : il ne peut pas faire n'importe quoi ! » (Ron Stoppable is her sidekick: he can’t do anything!)[5],[4],[6],[7].

Après cette petite conversation, les deux scénaristes sont inspirés et trouvent des idées pour le développement de ce concept. Une des principales caractéristiques de la série est le fait que le personnage dominant de la série est une fille, qui se bat et apporte l'action nécessaire alors que le garçon se charge d'être la touche comique. Cela constitue une rupture avec les séries télévisées de base où le personnage mis en avant est souvent un garçon, accompagné par une fille jouant au second plan. La production de la série commence en 2000[4].

Conception[modifier | modifier le code]

La conception des personnages est réalisée par Stephen Silver et Alan Bodner. Le réalisateur Chris Bailey vient en renfort, après avoir lu le scénario et aimer le côté humoristique de la série[6],[8]. La création du personnage ainsi que du physique de Kim Possible dure trois mois avant que les scénaristes obtiennent un résultat qui leur conviennent[9],[4]. D'abord, les concepteurs partent sur une idée de blonde athlétique pour ce personnage principal. Néanmoins, ils cherchent un personnage beaucoup plus original. S'inspirant de Lara Croft, sans pour autant vouloir recréer un personnage existant, ils se porte sur une fille de quatorze ans, jolie et athlétique[4]. McCorkle décrit « un personnage que les filles [peuvent] regarder et apprécier »[3]. D'ailleurs, McCorkle et Shooley avouent que Kim Possible aurait pu être « la fille de leurs rêves au lycée »[4].

Pour les décors, l'équipe d'animateur s'inspire des dessins futuristes de la série Les Sentinelles de l'air, des catalogues de meubles des années 1950 ainsi que par des affiches d'anciennes attractions du parc Disneyland, basé à Anaheim en Californie. Pour représenter les personnages, à savoir des adolescents, les dessinateurs étudient les comportements ainsi que la mode des jeunes adultes. Ils s'inspirent de différents lieux, comme le lycée, pour les représenter dans l'histoire[6]. Les choix des couleurs pour les lieux ou encore les habits sont vives[5].

Les épisodes de Kim Possible sont produits de la même manière. D'abord, le scénario d'un épisode est écrit sous la surveillance des créateurs Mark McCorkle et Bob Schooley qui supervisent l'évolution des personnages, de l'histoire ainsi que des décors. Ensuite, Nicholas Filippi se charge de superviser les storyboards, dessinés par les différents animateurs. Une fois les personnages et les décors faits, ils sont envoyés vers les studios se chargeant de l'animation[6].

Pour l'ensemble des épisodes de la série, Disney répartie le travail à travers plusieurs studios étrangers comme les coréens de Rough Draft Korea, représentés aux États-Unis par leur studio frère Rough Draft Studios, et de Starburst Animation Studios[10],[11]. Le studio philippin Toon City Animation participe lui aussi à l'élaboration de la série télévisée[12]. La série est surtout produite en animation traditionnelle, avec des logiciels comme USAnimation, Digicel FlipBook ou encore le système Cambridge pour Macintosh et Windows. Néanmoins, fidèle à ses habitudes, Rought Draft anime quelques scènes en combinant l'animation traditionnelle à l'animation par ordinateur. Dès que l'épisode est animé, il est renvoyé aux département Walt Disney Television Animation qui vont effectuer le montage final[6].

L'épisode conclut, le doublage est effectué par les acteurs originaux. Lors de la première saison, malgré leur statut de personnage principale, Romano et Friedle double leurs voix séparément. L'actrice étudie à New York et il est très difficile de réunir les différents acteurs au même moment. Pour la deuxième saison, Friedle travaille beaucoup avec John DiMaggio ou encore Nicole Sullivan. Les acteurs ont l'occasion de jouer tous ensemble seulement lors d'une saison[13].

Les voix sont envoyées au studio de mixage Advantage Studio, de Burbank, pour que le son, la musique et les bruitages soient ajoutés[6].

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

Photo de l'actrice Christy Carlson Romano.
Christy Carlson Romano est la voix originale de Kim Possible.

Le casting des voix originales est réalisé par Lisa Schaffer[6]. Le rôle de Kim Possible est d'abord proposé à Anneliese Van der Pol, proposition qu'elle refuse. Celle-ci préfère accepter une autre offre de Disney, qui est un second rôle dans la série télévisée Phénomène Raven (That's So Raven)[14]. Christy Carlson Romano est appelée pour être la voix de la jeune justicière. L'actrice est très connu du public par son second rôle dans la série La Guerre des Stevens (Even Stevens) où elle joue la sœur du personnage principal, interprété par Shia LaBeouf. Carlson Romano débute le doublage de Kim Possible à l'âge de seize ans et le termine à l'âge de vingt-deux ans. Bob Scholley affirme que Christy Carlson Romano développait bien le personnage de Kim Possible, étant adolescente au début de la série, et fiancée, lors du doublage de la saison 4, où son personnage est officiellement en couple[3].

Pour le personnage de Robin Trépide, une audition est organisée. L'acteur Neil Patrick Harris auditionne mais n'est pas retenu[15],[16]. Avant de signer un contrat avec la World Wrestling Entertainment, le catcheur John Cena figure lui aussi parmi les prétendants pour le rôle du coéquipier mais n'est pas choisi[17]. C'est finalement Will Friedle qui obtient le rôle de Robin. Friedle se montre honorer de travailler avec de grands acteurs comme John DiMaggio et congratule les scénaristes Mark McCorkle et Bob Schooley. Il avoue qu'il était excité à chaque fois qu'il recevait un script d'épisode, du fait de l'humour de son personnage, un type de rôle qu'il affectionne particulièrement[18],[19].

McCorkle et Schooley écrivent le personnage de Shego pour l'actrice Nicole Sullivan. Celle-ci a collaboré avec les deux scénaristes dans Les Aventures de Buzz l'Éclair. Au départ, ce personnage ne possède qu'un statut de coéquipière du docteur Drakken mais lors de la première séance de doublage, les scénaristes apprécient le travail de Sullivan, avec son côté sarcastique et intelligente, ainsi que de John DiMaggio. Une synergie s'opère entre les deux personnages ce qui inspire McCorkle et Schooley a développer un côté comique pour ce duo[4].

Nancy Cartwright obtient le rôle de Rufus, le rat-taupe nu de Robin. Pour son rôle, elle fait des recherches sur cet animal pour se préparer à ce personnage[6].

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Le doublage de la série Kim Possible est confié au studio Audiophase et Colette Venhard est désignée pour diriger l'adaptation[2]. À partir de la saison 3, c'est le studio Dubbing Brothers qui prend en charge le doublage français. Noémie Orphelin double la voix de Kim alors que Donald Reignoux, habitué à doubler des productions Disney, prête sa voix à Robin Trépide. Du côté des antagonistes, Michel Elias, connu pour être la voix du phacochère Pumbaa ainsi que celle du singe Mookie dans le film du même nom, se voit confier le rôle du principal méchant de la sérié, à savoir le Dr Drakken. Pour le rôle de Shego, c'est l'actrice belge Sophie Riffont qui est choisie.

Musique[modifier | modifier le code]

Adam Berry est nommé compositeur de la série télévisée. Berry a déjà eu l'occasion de travailler avec le duo McCorkle-Schooley sur Les Aventures de Buzz l'Éclair ainsi que la série Hercule. Une semaine avant le mixage final, Berry reçoit une copie de l'épisode à composer[20]. Le compositeur passe alors douze à quatorze heures par jour pour développer la bande-son, jouant surtout de la guitare. Berry affirme qu'il a « joué plus de guitare [de 2001 à 2004] que durant les dix années précédentes »[20].

Ensuite, il propose, la veille du mixage, une partition aux producteurs, réalisateur et quelques cadres de Disney. Comparé aux autres travaux auxquels a pris part Berry, il n'y a pas de réunion ayant pour sujet le style musical. Après avoir pris en considération les différentes notes des producteurs et scénaristes, le mixage est effectué et la composition est associée à l'épisode[20].

Pour la première saison, Berry développe un style musical axé sur la guitare ainsi que le style de Max Martin pour la chanteuse Britney Spears. Selon le compositeur, la popularité de la chanteuse Avril Lavigne, a accentué ce côté tourné vers le rock lors de la seconde saison. De plus, Berry se permet quelques clins d'œil aux compositions de John Barry, compositeur du thème des films de James Bond[20].

Le générique de la série, Call Me, Beep Me, est composé par Adam Berry avec des paroles écrites par Cory Lerios et George Gabriel et interprétées par Christina Milian[6]. Le 22 juillet 2003, la bande originale de la série sort sous le label Walt Disney Records avec treize morceaux[21]. Dans cet album, deux chansons sont tirés d'épisode de la série. La première est Say the Word, interprétée par Christy Carlson Romano dans son personnage de Kim Possible lors de l'épisode Talents cachés (Hidden Talent)[22] ; la seconde est The Naked Mole Rap, interprétée par Will Friedle (Robin Trépide) et Nancy Cartwright (Rufus) dans l'épisode Duel musical (Rappin'Drakken)[23].

Heather Phares du site Allmusic.com attribue la note de 3/5, affirmant que l'album « n'est pas trop mielleux ou ennuyeux pour des oreilles d'adultes ». Elle clôt sa critique en disant que « l'album n'arrive pas à capturer le plaisir de la série mais qu'il est toujours mieux que la moyenne des bandes originales pour enfant »[21].

Le 22 mars 2005, une seconde version de l'album sort. La majorité des chansons du premier album sont conservée et les autres sont remplacés par une autre version du générique de la série, une autre chanson d'un personnage de la série, Rappin' Drakken par John DiMaggio dans son personnage du Docteur Drakken dans l'épisode Duel musical[23] ainsi que la chanson Could it be, écrite par Cory Lerios et George Gabriel et interprété par Christy Carlson Romano lors du téléfilm Kim Possible: Mission Cupidon (Kim Possible: So the Drama)[24],[22].

En France, l'album sort le 6 avril 2006 dans une version différente de celles sorties au États-Unis. En effet, sur cet album, il y a dix-sept pistes[25]. La chanteuse Priscilla Betti enregistre un morceau spécialement pour cet album, appelé Mission Kim Possible. Les deux animateurs de Disney Channel France, Joan Faggianelli et Fabienne Darnaud, interprètent aussi une chanson pour promouvoir cet album, Code S-Pion[26],[27].

Épisodes[modifier | modifier le code]

Vue générale[modifier | modifier le code]

Les trois premiers épisodes de la série Kim Possible sont diffusés le 7 juin 2002, à savoir Coup de cœur (Crush), Baignade interdite (Sink or Swim) et Le Nouveau Robin (The New Ron)[28],[29]. Ensuite, Disney Channel diffuse une fois par semaine, ou toutes les deux semaines, un épisode inédit de la série. Trois mois après le début de la série outre-atlantique, Disney Channel France diffuse le premier épisode de Kim Possible en version française[25]. Chaque épisode dure en moyenne vingt-deux minutes. La première saison se termine le 16 mai 2003, presque un an après le lancement de la série, avec l'épisode Grand méchant au rabais (Low Budget)[28],[29]. Le 18 juillet 2003, le premier épisode de la saison 2, intitulé Le Tournoi des génies (Naked Genius), est diffusé[30]. Le réalisateur Chris Bailey, réalisateur de l'ensemble des épisodes de la saison 1, est remplacé par David Block (17 épisodes), Steve Loter (14 épisodes) et Nicholas Filippi (un épisode) avant que Loter ne prenne en charge l'ensemble des épisodes de la série à partir de la saison 3.

La saison 3 est la plus courte de la série en termes d'épisodes avec quinze épisodes. À l'origine, elle est conçue pour être la dernière saison de la série Kim Possible avec le téléfilm Kim Possible, le film : Mission Cupidon (Kim Possible Movie: So the Drama).

Le réalisateur Steve Loter, en septembre 2005, affirme sur un site de fan, qu'il a été appelé pour réaliser une quatrième saison de la série Kim Possible. Christy Carlson Romano confirme elle-aussi, peu de temps après, le retour de la série[31]. Le 11 novembre 2005, Disney annonce officiellement le renouvellement de la série pour une quatrième saison, avec vingt-deux épisodes prévus[6],[32],[6]. De nombreuses sources affirment que cette décision est notamment due à l'action d'un groupe de fan de la série, Save Kim Possible (« Sauver Kim Possible »)[6]. En janvier 2006, les scénaristes de la série annoncent le début du tournage de la future saison[3]. Le 10 février 2007, quatre épisodes de la saison 4 sont diffusés. Celle-ci se conclue, le 7 septembre 2007, avec un épisode spécial d'une heure, divisé en deux parties[30]. Le réalisateur Steve Loter crée un blog, qu'il intitule So The Finale, où il informe les fans de la série des préparatifs des derniers épisodes, faisant découvrir les coulisses du studio[33]. Schooley et McCorkle confient qu'une saison 5 est peu probable mais que si Disney leur propose de renouveler la série, ils y réfléchiront[3].

En tout, quatre-vingt-sept épisodes de Kim Possible sont produits et diffusés sur une période de cinq ans.

Scénario[modifier | modifier le code]

Evolution des personnages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Kim Possible (2002–2007) », sur l'IMDB (consulté le 21 mars 2013)
  2. a et b « Kim Possible », sur RS Doublage (consulté le 21 mars 2013)
  3. a, b, c, d, e et f (en) « Kim Possible's creators speak: An interview with Mark McCorkle and Bob Schooley », sur parentdish.com (consulté le 21 mars 2013)
  4. a, b, c, d, e, f et g (en) Robert Schooley et Mark McCorkle, « Kim Possible. She can do anything. », TelevIZIon, International Central Institute for Youth and Educational Television, no 21/E,‎ 2008, p. 16-17 (lire en ligne)
  5. a et b (en) « Kim Possible Review: The Best Disney Cartoon of the Last Decade? », sur the-artifice.com (consulté le 21 mars 2013)
  6. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l (en) (es) « Kim Possible - The Making of », sur youbioit.com (consulté le 22 mars 2013)
  7. (en) « Kim Possible (2002) », sur telebisyon.net (consulté le 29 mars 2013)
  8. (en) « Alan Bodner: About », sur bodnerart.com (consulté le 22 mars 2013)
  9. (en) « Stephen Silver Character Designer », sur youbioit.com (consulté le 22 mars 2013)
  10. (en) « Studio Crew - Rough Draft Studios », sur roughdraftstudios.com (consulté le 27 mars 2013)
  11. (en) « Starburst Animation Co. Ltd - AIDB », sur aidb.com (consulté le 27 mars 2013)
  12. (en) « Toon City Animation Inc. - AIDB », sur aidb.com (consulté le 27 mars 2013)
  13. (en) « WILL FRIEDLE - Interview by Michael J. Lee », sur aidb.com (consulté le 19 mars 2014)
  14. (en) « Anneliese van der Pol Biography », sur teenidols4ypu.com (consulté le 30 mars 2013)
  15. (en) « Kim Possible - Trivia », sur sharetv.org (consulté le 30 mars 2013)
  16. (en) « Neil Patrick Harris - Crawley's Casting Calls », sur crawleyscastingcalls.com (consulté le 30 mars 2013)
  17. (en) « John Cena - Crawley's Casting Calls », sur crawleyscastingcalls.com (consulté le 30 mars 2013)
  18. (en) « WILL FRIEDLE - Interview by Michael J. Lee, Executive Editor -August 25, 2004 », sur radiofree.com (consulté le 30 mars 2013)
  19. (en) « Interview: Will Friedle On Being Lion-O  », sur mtv.com (consulté le 30 mars 2013)
  20. a, b, c et d (en) « Adam Berry Interview », sur the-nextlevel.com (consulté le 15 mai 2013)
  21. a et b (en) « Kim Possible [Original TV Soundtrack] », sur allmusic.com (consulté le 15 mai 2013)
  22. a et b (en) « Transcripts - Hidden Talent », sur globaljusticealliance.com (consulté le 15 mai 2013)
  23. a et b (en) « Transcripts - Rappin'Drakken », sur globaljusticealliance.com (consulté le 15 mai 2013)
  24. (en) « Kim Possible [Bonus Track] », sur allmusic.com (consulté le 15 mai 2013)
  25. a et b « Kim Possible relève le défi de TF1 et Disney Channel », sur toutelatele.com (consulté le 16 mai 2013)
  26. « Kim Possible (French Version) », sur allmusic.com (consulté le 16 mai 2013)
  27. « Kim Possible (Bof)- Amazon », sur amazon.fr (consulté le 16 mai 2013)
  28. a et b (en) « Episode Guide - Season 1 », sur globaljusticealliance.com (consulté le 21 mai 2013)
  29. a et b (en) « Kim Possible (2002–2007) - Episode List », sur l'IMDB (consulté le 21 mai 2013)
  30. a et b (en) « Kim Possible - Transcripts », sur globaljusticealliance.com (consulté le 21 mai 2013)
  31. (en) « Save Kim Possible - Renewed? », sur savekimpossible.com (consulté en 25 août 2013)
  32. (en) « Kim Possible, Season 4: Please don't suck! », sur parentdish.com (consulté en 25 août 2013)
  33. (en) « So The Finale  », sur sothefinale.blogsport (consulté le 9 juin 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]